Réplique aux diffamateurs de la France

1940- 1944

En stock

20,00 €

En savoir plus

Les premiers chapitres du présent ouvrage rapportent les conditions dans lesquelles l'Europe fut, de 1940 à 1944, plongée dans la nuit allemande. Ils répondent, ensuite, aux calomnies médiatisées sur la prétendue complicité de la France et de ses gouvernements dans l'acte de barbarie que fut le génocide juif.

Dans les chapitres suivants, sont évoquées les causes et les conséquences de la défaite, en juin 1940, des armées françaises.

Désastre qui conduisit le dernier gouvernement de la IIIe République à signer un armistice, et non la honteuse capitulation dont parlent les ignares et les lobbies qui, par leurs mensonges, tel le faux appel du 18 juin, tentent de déshonorer la France et ses armées, en se déshonorant eux-mêmes.


L'auteur : Général Jacques Le Groignec
Sorti de l'École de l'Air en 1939, l'auteur, le général de corps aérien J. le Groignec, a pris part, en qualité de pilote de chasse et de reconnaissance, à tous les conflits majeurs dans lesquels la France fut engagée depuis cette date : France en 1940 Syrie en 1941 ; Afrique du Nord en 1942 ; Corse en 1943 ; Iran en 1943-1944 ; Provence en 1944 ; Allemagne en 1944-1945 ; Suez en 1956 ; Algérie en 1960.
Directeur des éludes du Centre des hautes études militaires (CHEM de 1968 à 1970, il termine sa carrière militaire en 1974 à la tête du Commandement de la Défense aérienne.
Actuellement président de l'Association pour défendre la mémoire du maréchal Pétain (ADMP). Il est, avec Yann Cerc, lui-même vice-président de l'ADMP, propriétaire d'île d'Yeu de la tombe du Maréchal. A publié, aux Nouvelles Éditions Latines. six ouvrages sur l'illustre soldat, dont Pétain. Gloire et sacrifice, préfacé par Jean Borotra et prix 1991 des intellectuels Indépendants.

4ème de couverture

C'est à la France des années 1940-1944 que ces pages sont consacrées, non pour en faire l'histoire si complexe, mais pour répondre aux mensonges médiatisés qui, notamment, accusent notre pays d'avoir capitulé en 1940, et de s'être rendu complice du génocide juif perpétré par l'Allemagne hitlérienne.

La bassesse de ces accusations est telle que leurs auteurs évitent, le plus souvent, de les porter contre la France, mais les adressent à une entité étatique qu'ils baptisent du qualificatif " Vichy ".

Ce nom de baptême dont le contenu politique échappe à toute définition - permettant ainsi toutes les interprétations - fut inventé par Charles de Gaulle qui, dans ses écrits et discours, l'employa plus souvent que le vocable " allemand ".

Cette discrimination gaullo-médiatique a fait école. Il est rare, en effet, de trouver la moindre référence à l'Allemagne dans les difficultés auxquelles la France à dû faire face de 1940 à 1944.

Pour s'en convaincre, il suffit de lire ou d'écouter les médias, ainsi que les discours tenus le 16 juillet lors de la commémoration annuelle de la rafle du Vel'd'Hiv'. L'on pense alors à Raymond ARON qui parlait de " l'attitude a-historique qui n'analyse presque jamais les intentions et les motivations des acteurs du drame, ni les problèmes qui se posaient à eux ".

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Guerres contemporaines
Éditeur Nouvelles Editions Latines
Parution 2006
Nombre de pages ou Durée 290
Hauteur 22
Largeur 14

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Réplique aux diffamateurs de la France

Général Jacques Le Groignec
Réplique aux diffamateurs de la France
1940- 1944