Dunkerque, la dernière forteresse nazie (1944-1945)

Le récit sanglant de cette aventure aussi folle que désespérée, dernier acte de la Seconde Guerre mondiale tombé dans l’oubli et qui constitue pourtant une tragédie française.

Plus de détails

En réapprovisionnement
Expédition sous 4 à 10 jours

21,80 €

En savoir plus

RADI COURTOISIE, LIBRE JOURNAL DES DEBATS, Emission de Charles de Meyer, juin 2023 :

   Dunkerque dernier port libéré par les alliés.

LE COURRIER PICARD :

[...]  Sans la chute du Troisième Reich, le siège aurait d’ailleurs pu se poursuivre. « C’est effectivement elle qui oblige l’ensemble des territoires encore occupés par les Allemands à capituler. Le vice-amiral ne se considère d’ailleurs pas vaincu. Un mois avant la chute, il avait même lancé une offensive qui lui avait permis d’agrandir la forteresse de 1 ou 2 km. »

   À la Libération, Dunkerque n’est plus que ruines. « La ville est détruite à 80 %. Il n’y a plus de services publics, plus d’eau courante, plus d’électricité… Il faudra plusieurs mois pour que les terres inondées puissent à nouveau être cultivées. » Et ce n’est qu’au début des années 50 que sortira de terre une ville nouvelle. Celle que l’on connaît aujourd’hui.


L'auteur : Mathieu Geagea
Historien, conférencier, Mathieu Geagea a dirigé pendant plusieurs années le Mémorial Charles De Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises. Il écrit pour plusieurs revues et magazines d'histoire, est co-auteur de plusieurs ouvrages. Son dernier livre, De Versailles à Paris, l'Histoire selon Sacha Guitry, a paru en 2021.

4ème de couverture

   Pendant la Seconde Guerre mondiale, Dunkerque est la ville française la plus longtemps occupée, et une des dernières du IIIe Reich à capituler, après Berlin. À partir de septembre 1944, et huit mois durant, la cité portuaire a été transformée en forteresse, dont Hitler ordonna qu’elle soit défendue coûte que coûte, jusqu’à la mort si nécessaire.

   Nourri par des archives inédites, cet ouvrage dévoile les dessous d’un siège où des centaines de civils français ont éprouvé la faim et la soif, avant d’être internés dans des camps. Les soldats allemands sont placés sous l’autorité d’un impitoyable vice-amiral, Friedrich Frisius, qui fait preuve d’un entêtement suicidaire et va même jusqu’à ordonner, en 1945, une ultime offensive, la dernière sur le territoire français. Et de fait, alors que la plupart du pays est libérée, Dunkerque continue de résister, au grand dam du commandement américain.

   Voici le récit sanglant de cette aventure aussi folle que désespérée, dernier acte de la Seconde Guerre mondiale tombé dans l’oubli et qui constitue pourtant une tragédie française.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Deuxième Guerre Mondiale
ÉditeurPassés composés
ReliureBroché
Parution2023
Nombre de pages330
Hauteur22
Largeur14.5
Épaisseur2.6
Poids0.442 kg

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Dunkerque, la dernière forteresse nazie (1944-1945)

Mathieu Geagea
Dunkerque, la dernière forteresse nazie (1944-1945)

Le récit sanglant de cette aventure aussi folle que désespérée, dernier acte de la Seconde Guerre mondiale tombé dans l’oubli et qui constitue pourtant une tragédie française.