Catégories

Meilleures ventes

Informations

Nouveautés

Mots-clés

Promotions

Auteurs

Éditeurs

Notre librairie

Les derniers commentaires de nos clients

Note
Tancrède V. (19/06/2019)
Excellent initiative des Editions Saint-Rémi

« Très belle édition de luxe, pour ces trésors mis à notre portée. Belles méditations auprès des Evangiles pour notre édification et notre salut ! »

Note
François (16/06/2019)
Tellement beau !

« Une super idée pour les vacances. Ce livre est si bien illustré avec des histoires bien calibrées. On attend avec impatience la suite... »

Note
Colonel R. B. (13/06/2019)
Difficile analyse entre le bien et le mal et un plus grand mal e

« Notion de liberté "faussée"..., théorie du moindre mal... Difficile analyse. Par e travail, est ainsi versée au dossier un pièce de plus, éminemment respectable, du désarroi terrible et abyssal dans lequel sont plongés aujourd'hui les officiers et soldats, chrétiens ou pas, de nos arméess. Que cet appel soit entendu par les chefs qui en ont la charge... »

Note
Géraldine de S. (13/06/2019)
Le soleil de Cluny

« Artisan de paix, Hugues côtoie les plus grands rois et seigneurs, tout en restant humble. Il contribua à la renommée de Cluny par ses nombreux miracles. Une belle vie à découvrir avec une présentation agréable »

Note
Hubert V. (13/06/2019)
Prophète du XX° siècle

« IL a fait comme tout homme l’expérience du bien et du mal parmi les hommes. Il aimait la vérité et en prenait tous les risques. Décidément notre monde, même aujourd’hui, a tout ce qu’il lui faut. Quand la conscience est claire, "l’Histoire est simple ". Les mots de Bernanos le crient. »

Note
Matthieu N. (13/06/2019)
Rien par force, tout par amour

« Voilà un guide parfait pour nous tirer de l'habitude et nous pousser en pleine mer ! J'en recommande vivement la lecture qui devient méditation, et transport de l'âme... essayez vous aussi ! »

Note
S.V. (13/06/2019)
DE belles illustrations de l'alliance du trône et de l'autel...

« Une approche originale ! Par la vie de ces hommes, l'auteur nous fait saisir la réalité historique de l'Ancien Régime. Un monde d'hier, un univers révolu, mais dont les résonnances se font encore sentir dans notre France contemporaine. Excellent ouvrage qui se lit avec grand intérêt. »

Note
Patrick B (12/06/2019)
Bonne lecture

« L’entreprise est particulièrement difficile pour une raison aussi simple que fondamentale : de la vie de Benoît, on ne connaît qu’une seule source, les Dialogues de saint Grégoire le Grand ( principalement le deuxième livre ), rédigés
environ un demi-siècle après la mort de
Benoît. Et ce travail remarquable de Odon Hurel mérite le détour ! bonne lecture »

Note
Guy F. (07/06/2019)
Hé oui, des regrets ...

« Un climat angoissant régnait dans cette « France abîmée » que s'attache à nous décrire Xavier Martin.
Chateaubriand : "Dans aucun temps, dans aucun pays, sous quelque forme de gouvernement que ce soit, jamais la liberté de pensée n'a été plus grande qu'en France, au temps de la monarchie. " Beaucoup de Républicains regrettèrent publiquement cet "avant ".
Murat écrivit : "Sous l'ancien régime", la loi "nous laissait la défense naturelle et nous permettait la plainte".
Mirabeau écrivit regretter qu'on puisse être « proscrit pour la seule différence d'opinion ». »

Note
Billard Hélène (07/06/2019)
Tristan et Iseult

« Fabuleux! Mes trois petits enfants (5,7 et 9 ans) l'écoutent en boucle à la grande joie des parents!
Très belle musique. »

Note
Martin de V. (05/06/2019)
Fin de la légende noire

« et j'appelle de tous mes voeux le souhait du pape Benoit XVI qui le 19 décembre 2009, a autorisé la publication du décret reconnaissant les vertus héroïques du pape Pie XII ouvrant la voie à sa béatification. »

Note
Bernard C. (04/06/2019)
Air et Cosmos

« Ce qui caractérise ce livre, ce n'est pas seulement la richesse des sources et l'étonnant esprit de synthèse de son auteur. C'est aussi la diversité des approches, en dehors des sentiers battus et des lieux communs. »

Note
Jean D. (04/06/2019)
Une version abrégée de la thèse, mais passionnnante

« "Cette thèse est extrêmement dérangeante pour les armées, tant elle bouscule les idées reçues et met à jour des épisodes douloureux" »

Note
Madeleine (30/05/2019)
Sublime !!!

« Un vrai et beau livre pour aider nos enfants à conserver les bonnes habitudes pendant les grandes vacances. Belles histoires, super illustrations, top ! »

Note
Michel de N. (24/05/2019)
Sans Dieu, c'est la barbarie

« Son Excellence analyse en profondeur les conséquences temporelles de la perte de la foi et de la vie intérieure : « Cette perte de la foi est la racine profonde de la crise de civilisation que nous
vivons. Toutes les institutions humaines
semblent aujourd’hui sur la voie de la décadence.
En perdant le sens de Dieu, on a sapé le fondement de toute civilisation humaine et ouvert la
porte à la barbarie totalitaire. » »

Note
Litté. (23/05/2019)
Brillant, érudit.

« Avec des argu­ments étayés aux meilleures sources, avec un rai­son­ne­ment affûté repre­nant les dif­fé­rentes étapes de cette évo­lu­tion, Le Fur raconte de façon lim­pide les méca­nismes qui ont été à l’oeuvre, les étapes fran­chies pour abou­tir à ce que nous pou­vons lire de nos jours.
Un essai brillant, éru­dit qui donne à com­prendre cette évo­lu­tion prag­ma­tique et donne à l’Homme sa réelle dimension. »

Note
Martin V. (22/05/2019)
Merveilleux souvenir

« Un roman qui a enthousiasmé mes premières années de lecteur ! »

Note
Cardinal Burke (21/05/2019)
Consolation profonde et gratitude renouvelée envers le Christ

« "In sine Jesu" recense les grâces obtenues par un prêtre à travers la louange et la puissance de l'adoration eucharistique et c'est en même temps un appel urgent aux prêtres -et à tous les chrétiens- de se renouveler dans la sainteté à travers l'adoration du Très Saint Sacrement et la consécration au Coeur Immaculé de Marie, Médiatrice de toutes grâces. »

Note
Lectrice enthousiaste (16/05/2019)
A offrir absolument aux ados !

« Un roman exceptionnel pour les jeunes et les moins jeunes. Si l’auteur écrit sur la différence, c’est sans jamais tomber dans le pathos. Le Silence de Rose est une oeuvre à la fois percutante et pleine de douceur, qui interroge, décale notre point de vue et par la même nous enrichit ! »

Note
Bernard C. (15/05/2019)
Bonne synthèse et présentation

« Parmi les violences commises durant la guerre d’Espagne, les attaques contre le clergé espagnol ont causé un émoi particulier dans ce pays fortement christianisé. L’historien Guy Hermet le souligne : le massacre des prêtres espagnols représente « la plus grande hécatombe anticléricale avec celles de la France révolutionnaire puis du Mexique d’après 1911 ». Des groupes anarchistes s’en prennent à des prêtres et à des églises dès les premiers mois de la guerre civile. La propagande nationaliste avance le chiffre de 20.000 prêtres massacrés. »

Note
Guillaume N. (15/05/2019)
Possible...

« Résumé de toute une série d’articles parus dans la période d’avant la 1ère guerre mondiale. Cette période est traversée par de nombreux troubles politiques et sociaux qui caractérisent ce que les économistes ont analysé comme une mondialisation aussi aboutie dans ses extrémités que celle que nous connaissons de nos jours. Maurras montre que la République de son époque n’est pas seulement instable – gouvernements se succédant au gré des coalitions parlementaires – et chaotique – mêlant ses politiciens à de nombreuses affaires – mais également fragile. Les piliers sur lesquels elle repose, l’armée, la justice, la police, sont gangrenés alors par un esprit de défiance voire de révolte qui prouve l’approbation ou, à défaut, le consentement qu’ils éprouveraient devant l’éventualité d’un coup d’État. »

Note
Véronique N (14/05/2019)
Quelle fraîcheur

« Merci pour ce joli choix de cartes pour illustrer lnosévénements familiaux. Le coup de pinceau de Joëlle d'Abadie est enchanteur et plein de vie spirituelle. Merci. »

Note
Valérie N. (14/05/2019)
A lire

« Un jeu de chat et de souris commence entre le groupe d'amoureux de la nature et les braconniers avides qui savent déjà parfaitement à qui vendre les peaux et quel 4x4 ils s'offriront avec le produit de leurs meurtres.

Xavier-Laurent Petit dépasse la simple évocation de la chasse aux animaux dans le but unique de faire de l'argent. Il plante à toutes petites touches un décor très complet avec son village déserté et triste, sa nature somptueuse et son été dont il faut vite profiter avant que le long hiver ne revienne. Autour du duo féminin composé de Felitsa et sa mère gravitent des personnages touchants et importants comme Pavka, le petit frère silencieux, Madame Sniejiana, l'unique enseignante de l'école ou le fils du braconnier que Feltsa fréquente non pas parce qu'elle l'apprécie mais parce que c'est l'un des seuls ados de son âge. Magnifique roman complexe et riche à dévorer de toute urgence. »

Note
Copie D (14/05/2019)
Bon roman sur fond historique

« Roman facile à lire et à comprendre malgré la présence de nombreux personnages. Le récit, bien mené et entretenant un certain suspense, s'appuie sur des éléments biographiques de Louis XIII, véridiques tant dans les faits (mariage, assassinat de Concini, etc) que dans les personnages (Luynes, le docteur Héroard...).
Ce livre montre bien la vie à la Cour au XVIIème siècle, avec le jeu des apparences à entretenir, les convenances, les intrigues avec les espions, les complots... D'autre part, il souligne la relation complice entre Jean de Bergsen et son père et met à l'honneur la chasse et les chevaux. C'est en effet à la chasse que les langues peuvent se délier en toute confiance, loin des espions des régents ! »

Note
Paris (13/05/2019)
Humour, poésie et malice

« Oui, ça papote, ça complote et ça ravigote ! Humour, poésie et malice sont au rendez-vous dans ce roman aux allures de contes. »

Note
Emmanuel (13/05/2019)
Très beau récit, très bien écrit, à ne pas manquer

« Poussé par un désir de dépassement Ignace se lance sur les chemins, traversant les mers, les montagnes et les plaines de son pas boiteux, Inigo franchira des frontières physiques et spirituelles avec une inaltérable conviction: Dieu se trouve, il suffit de regarder et d’écouter.
Dans ce XVIe siècle, notre chevalier dans l’âme, se cherche un Roi exigeant, tendre et fraternel… Car immobile dans son lit à Loyola, il a entendu un appel pour lui…C'est l’appel du Roi. »

Note
Figaro... (11/05/2019)
belle plume !

« A l'époque, l'affaire avait fait grand bruit dans toute l'Europe. Condamné à mort par Louis XVIII, le très bonapartiste comte de Lavalette s'évade de la Conciergerie à la veille de son exécution. Anne-Sophie Silvestre a choisi de retracer l'événement du point de vue de Joséphine, 13 ans, fille chérie du comte en personne. En pension à Sainte-Philomène, couvent sous la protection de Madame, l'adolescente a suivi de près les aventures de son père. Ministre des Postes impériales sous Napoléon, il est démis de ses fonctions par le roi restauré. Il ramène l'Empereur de l'île d'Elbe, puis l'accompagne durant les Cent-Jours avant d'être emprisonné et condamné pour trahison. On connaît la suite.
Avec un formidable sens romanesque et au rythme d'un cavalier hussard, l'auteur révèle une personnalité méconnue de l'histoire de France. »

Note
Sylvia (10/05/2019)
L'or du chemin, une fresque colorée

« Un roman qui nous plonge dans l'effervescence de la Florence du début de la Renaissance, en même temps qu'il interroge le sens de l’existence...En suivant l'itinéraire de Giovanni, son héros, c'est en quête du meilleur de nous-même qu'il nous invite à nous mettre en marche. »

Note
A.B. (10/05/2019)
Brillante synthèse

« Une brillante synthèse qui montre la complexité de notre monde qui découle du spirituel et ses conséquences jusqu'à nos jours. »

Note
Myriam V. (09/05/2019)
j'ai bien aimé

« un charme délicieusement suranné vantant les vertus de la lecture et le bonheur d'une vie bucolique. On en sort le sourire aux lèvres. »

Note
Martine G. (06/05/2019)
je recommande vivement

« Les scènes sont intéressantes, avec un plan pour se repérer en introduction et des instructions pour guider l’enfant ainsi que des mots de vocabulaire, notamment des noms de végétaux. Cet ouvrage est bien réalisé, assez simple pour plaire aux jeunes enfants. De plus, il est toujours pertinent d’exercer la dextérité, le repérage et d’enrichir les connaissances. »

Note
Marguerite Eymauzy (05/05/2019)
Idéal traque

« Vraiment »

Note
Contrepoints (02/05/2019)
tartuffes !

« Nicolas Lecaussin épingle quelques proéminents donneurs de leçons dans la sphère médiatico-politique française : Nicolas Hulot, l’une des personnalités préférées des Français, grand sauveur de la planète et heureux possesseur de sept voitures et d’une embarcation motorisée, "mélange d’idéologie totalitaire et de tartufferie " ; Jacques Attali, le jargonaute du "prévoir-soi en tant que dimension du devenir-soi", promoteur d’un gouvernement planétaire à la tête d’une économie qui le soit tout autant et mue par une monnaie mondiale avec l’inflation comme panacée sociale ; François Hollande, quand il met en garde (en novembre 2018) contre le populisme et "ces personnalités qui, à un moment, embrassent les aspirations d’un peuple, (…) qui veulent être dans un rapport direct au peuple… ". Parlait-il d’Evo Morales ou de Hugo Chavez, voire des zélateurs de l’égalitarisme et de l’écologisme ? Non, c’est de Donald Trump qu’il s’agissait. »

Note
Camille Gallic (29/04/2019)
Exposition ou bourrage de crânes préparatoire au Grand Remplacem

« Contre cette lobotomisation rampante, il est un antidote : Al-Andalus, l’invention d’un mythe – un mythe qui, pour notre plus grande honte, dut beaucoup, assure le professeur Fanjul, à Théophile Gautier, Prosper Mérimée et autres littérateurs français du XIXe siècle. Aveugles à la beauté austère mais sans doute trop « européenne » de Ségovie ou de Burgos mais fous d’exotisme, ils se pâmaient devant la Giralda ou l’Alhambra et tiraient de cette luxuriance une considération exagérée pour la conquête arabe, et donc un rejet tout aussi outrancier de la Reconquista par les Rois très catholiques. Décidément, rien de nouveau sous le soleil ! »

Note
Thérèse Michel (26/04/2019)
Le soir approche et déja le jour baisse

« Magnifique....tout est dit : prière, adoration.....
Regard lucide sur nos prêtres qui sont trop " du monde", et qui ne nous disent pas la Vérité, qui seule peut nous libérer. »