Catégories

Meilleures ventes

Informations

Nouveautés

Mots-clés

Promotions

Auteurs

Éditeurs

Notre librairie

Les derniers commentaires de nos clients

Note
Père Jean-François Thomas (28/09/2020)
Nouvelle approche !

« Rares sont les ouvrages sur Pétain et De Gaulle qui brassent une eau nouvelle grâce à des informations inédites et à une analyse scrupuleuse des textes à disposition, la plupart des publications se contentant de tourner en rond et de répéter à l’infini les messages convenus. D’où l’importance de cet ouvrage, premier d’un diptyque qui a demandé à son auteur, pourtant habitué à nous proposer des sommes, des recherches considérables. Les choix politiques de ces deux hommes qui ont marqué l’histoire de France proviennent de deux conceptions opposées du devoir personnel et des façons d’y répondre. Le premier connut la gloire puis la condamnation, le second était promis à l’obscurité et se jura très tôt de s’en extraire, à n’importe quel prix. Au sein d’un désastre semblable à la guerre de Cent Ans, la France vit se lever certains de ses fils dont Jacques Boncompain dit à juste titre : « Nombreux sont ceux qui, poursuivant une même fin, ont pris des routes parallèles croyant marcher sur des voies opposées. » Pour Pétain, le devoir fut dans le sacrifice. Lorsque l’ennemi occupe le territoire, des compromis sont nécessaires pour sauver l’essentiel, compromis que d’autres auront beau jeu de transformer en compromissions et en collaboration, jugement d’autant plus facile pour ceux qui ont fui le pays occupé, et encore plus, jusqu’à aujourd’hui, pour ceux qui n’ont pas connu le déchirement de cette époque. les sujets qui fachent…
Tous les sujets qui fâchent sont abordés courageusement et objectivement par l’auteur, dont le rapport de Pétain avec les institutions républicaines et les groupes de pression, plus ou moins occultes, qui les minaient et avaient conduit à la défaite, et, bien sûr, le sujet sensible de la responsabilité de l’État français dans la discrimination envers les Israélites. L’auteur démêle également, en parallèle, les subtilités du jeu politique de De Gaulle dont le but essentiel apparaît bien, preuves à l’appui, comme n’ayant pas toujours été le bien commun et le salut de la France. Lorsque ce dernier, dans ses Mémoires, transformées aujourd’hui en légende dorée, parle des « manoeuvres des gens habiles », il fait appel à son expérience et à la ligne de conduite qu’il s’était fixée dès l’origine et qu’il maintint jusqu’en 1969. Pétain croyait en la régénération possible du pays vaincu. De Gaulle aurait pu être un allié dans cette forme de résistance, ce qui aurait sans doute évité une division mortelle dont souffre encore la France contemporaine pourtant gangrenée par d’autres terribles maux. L’orgueil et la soif de pouvoir se répètent depuis la chute originelle. »

Note
Pierre Chamard (18/09/2020)
Bravo mon général pour vos combats sur tous les fronts

« La raison d'Etat, soit. Mais pas aux dépens de l'honneur des militaires. Et là, il est bien question d'honneur. Une valeur désuète pour certains, mais la seule qui nous anime. Le militaire sert le pays avant de servir un homme, quel qu'il soit. »

Note
C (18/09/2020)
Livre formidable

« Un livre équilibré, plein de bonté et de charité mais justement pour cela qui pose les vrais questions et montre les vrais problèmes pour nous permettre de poursuivre notre cheminement. Merci mgr Schneider »

Note
Martine Ardens (17/09/2020)
Gloiria Christi

« Ce livre arrive à point nommé. Tout d'abord, à notre époque où souvent il est constaté un manque de repères de vie chez nos contemporains. Ce livre fait œuvre de pédagogie en éclairant les non-initiés. Un livre que nous aimerions donner à tous nos amis préoccupés de vie spirituelle. »

Note
Bertrand F. (13/09/2020)
Une véritable légende...

« Dernière citation de Guynemenr " Mort au champ d'honneur le 11 septembre 1917. Héros légendaire, tombé en plein ciel de gloire, après trois ans de lutte ardente. Restera le plus pur symbole des qualités de la race : ténacité indomptable, énergie farouche, courage sublime. Animé de la foi la plus inébranlable dans la victoire, il lègue aux soldats français un souvenir impérissable qui exaltera l'esprit de sacrifice et provoquera les plus nobles émulations. »

Note
Marion Maréchal-le Pen (12/09/2020)
Je vous en conseille vivement la lecture

« Je viens de finir ce livre dont je vous conseille vivement la lecture. Il traite d’un sujet fondamental et pourtant absent du débat public: l’addiction de plus en plus forte de la population, et notamment de la jeunesse, aux écrans. Il explique le mécanisme de “l’économie de l’attention”, un mélange de marketing et de neurosciences, utilisé par les réseaux sociaux pour capter toujours davantage notre temps et notre attention, jusqu’à l’addiction. Ce phénomène a de graves conséquences sur la mémoire, la concentration voire la santé mentale de la population et surtout des enfants. Une forme d’auto-asservissement qui finit par menacer jusqu’à la démocratie. Car comment éduquer des citoyens avisés quand la capacité d’attention moyenne des Millenials ( ceux qui ont grandi avec un écran tactile) est de 9 secondes, soit une seconde plus que le poisson rouge... Sans oublier que les réseaux sociaux, grâce aux algorithmes et à la captation de nos données, proposent des contenus ciblés qui contribuent à enfermer chaque personne dans son couloir idéologique, ses certitudes, ses goûts, ses préférences plutôt que de lui ouvrir l’esprit.
Il est grand temps que chaque citoyen en prenne conscience et que les pouvoirs publics s’emparent de ce sujet en conduisant une véritable campagne de santé publique et de prévention auprès de tous et en particulier auprès des parents.
Autre livre à lire sur le sujet: La fabrique du crétin digital par Michel Desmurget. »

Note
Henri de G. (11/09/2020)
Quelles belles pages d'Histoire

« Dans un splendide livre, le médiéviste Patrick Demouy plonge le lecteur dans la royauté sacrée d’avant la Révolution française. Une royauté somme toute religieuse dont l’auteur restitue les symboles, le cérémonial et la liturgie. Ayant traduit en français l’ordo de Charles V, intégralement restitué dans l’ouvrage, il donne un accès direct aux oraisons du sacre. On constate, aussi une multiplicité des références à l’Ancien Testament.... quelles belles pages »

Note
Tanguy CORVEZ (09/09/2020)
Très bien

« Très bien, les cartes images avec les mots derrière écrits en deux graphies différentes. »

Note
L'Homme nouveau (09/09/2020)
Découverte....

« Avec ce petit carnet à spirale, nos grands enfants
soigneux vont pouvoir s’initier à l’art de l’enluminure et créer de jolies cartes à offrir.
Tout est parfaitement expliqué : de la conception du « calame » avec laquelle on écrit à la réalisation de la carte, en passant par les différents alphabets, les lettrines, les fonds ou les cadres. De ravissants modèles à décalquer (calque fourni), sans oublier de judicieux conseils pratiques.
Une belle œuvre placée sous le regard du Seigneur grâce au marque-page joint livrant la prière des copistes et enlumineur »

Note
Action Familiale et scolaire (09/09/2020)
Tous, nous sommes sensibles au beau

« Voici un petit livret qui explique avec simplicité comment réaliser de jolies enluminures avec les 26
lettrines et des fonds de cartes. De quoi ravir les artistes ! »

Note
Martine P. (04/09/2020)
Etonnantes et bouleversantes confessions

« Ce livre n'est pas une simple biographie, mais bien plus l'histoire d'un long cheminement vers la conversion. Nina, qui a cherché Jésus depuis sa plus petite enfance nous raconte ce parcours semé de pièges, de doutes, et parfois d'errances jusqu'à ce jour d'août 2009 où elle a reçu le baptême.
Qui est réellement Nina Hagen ? Elle seule le sait. »

Note
Stephen M. (04/09/2020)
Trop drôle !

« Ce sommet de l'humour anglais a enthousiasmé des générations de lecteurs, et a inspiré à un critique ce commentaire définitif : " Il n'y a que deux sortes de lecteurs de Wodehouse, ceux qui l'adorent et ceux qui ne l'ont pas lu. " »

Note
Edouard T. (03/09/2020)
la déchirure...

« Keegan envisage tous les aspects susceptibles d'éclairer ce qui, pourtant reste pour lui un mystère : comment cette guerre civile survint-elle dans un pays qui s'était consacré avec tant de passion et d'énergie à la paix entre les hommes ? »

Note
danielle rouaix (30/08/2020)
revanche

« lorsque la réputation d'un proche est malmenée il faut trouver un fautif. Edmond Michelet , c'est un peu facile et je n'aime pas ce genre de livre malsain »

Note
Emmanuel E. (27/08/2020)
Unique et bouleversant !

« Un cri d’espérance pour toutes les personnes touchées par le deuil infantile.
Marie-Axelle, Clémentine et Camille ont chacune perdu un enfant. La vie de Gaspard, Siméon et Auguste a été brisée bien trop tôt, blessant leurs parents à jamais. Leurs mamans évoquent cette blessure du coeur insondable, qui les a conduites par les chemins du deuil. Comment continuer à se lever le matin lorsque la vie ne semble plus avoir de sens ? Malgré la souffrance, ces mamans au destin particulier découvrent que le lien créé avec leur enfant dépasse les frontières de la mort et que la vie et l’amour sont plus forts ! »

Note
L. Françaises (18/08/2020)
Vendée Sancerrois instructif et émouvant

« Fondateur du " Centre d'entraide généalogique ", M. Gérard Saclier de la Batie était aussi l'animateur du " Souvenir sancerrois " qui groupe des monarchistes du Berry et du Nivernais. Dans ce petit livre, il rappelle ce que fut le sacrifice des hommes du Centre restés fidèles à leur foi et à leur roi et qui tentèrent de résister à la Révolution. Tout le monde connaît la Vendée et ses chouans, mais combien savent qu'il y eut aussi une " Vendée sancerroise " ? C'est à l'intention de ceux qui s'intéressent à l'histoire politique de leur pays que M. Saclier de la Batie a écrit ces pages instructives et émouvantes . N° 174 d'octobre 1971). »

Note
maurysson (05/08/2020)
wall street bolchevik

« il est surprenant qu'un exemplaire soit mentionné dans votre stock (le dernier, abimé) et que quand on veut le commander le site repond qu'il n'est pas en stock ! »

Note
Anok S. (31/07/2020)
Une lecture haletante autant qu'édifiante.

« Prise entre les feux croisés des Majoritaires, des Légitimistes, des Nationalistes et de bandes sans foi ni loi, notre héroïne va déjouer les complots et mener l'enquête. Jusqu'à ce qu'elle croise le chemin de la seule survivante de la famille impériale. Dès lors, les jeunes femmes se lancent dans une errance aveugle pour échapper à leurs destins contradictoires. Les Sept Trains de l'impératrice emprunte à Michel Strogoff et au Docteur Jivago. Manière de saga russe, qui suit les codes du genre, ce roman flamboyant renferme également des éléments,satiriques modernes (la machine médiatique qui s'emballe, les Occidentaux omniprésents mais impuissants). »

Note
Rivarol (31/07/2020)
Masques et visages du Nouvel Ordre mondial

« Cyril Leysin a rassemblé dans Le Nouvel Ordre Mondial démasqué, paru en décembre 2019 aux éditions du Chiré, les preuves qu’il collecte depuis des années sur la stratégie du chaos des partisans de la mondialisation. Elles aideront le lecteur à se défaire des mensonges et de la propagande émanant de ceux qui mettent en place ce projet qui a pris plusieurs formes au cours des décennies et des siècles. »

Note
Présent, janvier 2020 (31/07/2020)
Gouvernance universelle ?

« Que nous marchions vers une " gouvernance universelle ", est-ce un fantasme ? Non, quantité de documents, de déclarations, de faits montrent qu'existe une volonté d'établir un gouvernement au-dessus de toutes les nations, pour soumettre l'homme à une idéologie progressiste totalitaire . Cyril Leysin décortique ces forces à l'oeuvre, qui voudraient nous faire croire qu'une " gouvernance universelle " est inéluctablement inscrite dans " le sens de l'histoire ". »

Note
Les 4 vérités hebdo (31/07/2020)
Pour se documenter

« Beaucoup de commentateurs évoquent, pour le craindre ou pour l’espérer, la possibilité que la crise épidémique actuelle soit l’occasion d’une nouvelle avancée vers le gouvernement mondial. Pour se documenter sur ce « nouvel ordre mondial », les éditions de Chiré viennent justement de publier une grosse synthèse, qui va du contrôle de la monnaie aux sociétés secrètes, en passant par la propagande à l’école. Naturellement, il faut lire ce genre d’écrits avec prudence : par définition, des projets secrets ne sont pas avérés et l’on peut facilement confondre un véritable projet avec un rêve lointain. Mais cela n’empêche pas qu’il y ait une volonté en faveur d’un gouvernement mondial – et qu’il faut la connaître pour s’y opposer.
Les 4 Vérités Hebdo . - 07/04/2020 »

Note
Clothilde LEVRAULT (31/07/2020)
L'apprenti d'Araluen

« Pour nos ados à partir de 12 ans, je vous recommande la série de 12 tomes de L’Apprenti d’Araluen.
On pourrait penser que c’est à propos de sorcier et autre aventure ésotérique. Mais pas du tout. L’aventure se passe dans un monde imaginé au temps du Moyen-Age, baignant dans un esprit chevaleresque où l’amitié et l’humour ont une grande part.
Laissez-vous emporter comme moi-même et mes nombreux neveux et nièces à qui j’ai fait découvrir ces aventures !
« Contrairement à ce qui est écrit dans le résumé, il n'y a pas du tout de magie. Quelques créatures fantastiques dans les 2 premiers tomes. Mais dans les suivants, l'auteur y a renoncé et nous dépeint la vie au Moyen Age dans un monde imaginé (les cartes nous font penser à des pays réels ainsi que les peuplades) » »

Note
Valérie d'A. (31/07/2020)
Coup de coeur 123Loisirs

« Alma. Le vent se lève. @123loisirs attribue un ❤️ au dernier roman de Timothée de Fombelle paru chez Gallimard Jeunesse Une pépite à déguster à partir de 13 ans pour en savourer toutes les facettes humaines, historiques et poétiques. Lisez notre article pour en savoir plus. Et foin des polémiques stupides qui ont tenté d'entacher cet excellent roman du soupçon d'"appropriation culturelle" sous prétexte qu'un Blanc écrit sur les Noirs. Le premier tome de cette trilogie est à cent coudées au dessus du margouillat idéologique. Un régal ! »

Note
Abbé P. (30/07/2020)
une synthèse remarquable

« Ce livre est une synthèse des 4 symposiums théologiques qui se sont déroulés à Paris de 2002 à 2005. Il reprend les principaux articles des actes de ces symposiums parus sous les titres :
– La religion de Vatican II,
– La conscience dans la religion de Vatican II,
– L’unité spirituelle du genre humain,
– Autorité et réception du concile Vatican II.
A ne pas négliger pour une étude du Concile approfondie dans la Vérité ! »

Note
Sophie de Mullenheim (27/07/2020)
Alix Goisque, un écrivain à suivre...

« A son âge, Alix a déjà une plume alerte et une imagination débordante. Elle écrit avec des idéaux et des valeurs fortes qui lui sont chers et cela se ressent dans ses lignes. Une jeune écrivain prometeuse à suivre ! »

Note
Une fière cavalière ! (24/07/2020)
Quel titre ridicule !

« Les dessins sont magnifiques à colorier et le thème est original. Quel dommage de se plier à l'air du temps avec ces "chevaleresses"... »

Note
MAH (23/07/2020)
Question

« Un livre intéressant sur une conception de notre arrivée au ciel.
Un petit bémol sur un passages qui semble être un détournement de cercueil… Mais qui ne mène nulle part bizarre »

Note
chris (23/07/2020)
l'enfant oublié

« Une histoire authentique qui montre les défaillances éducatives et leur conséquence chez un enfant ainsi que l'importance des relations avec les familles d'accueil, lesquelles dans ce cas sont répréhensibles... »

Note
Koenraad (21/07/2020)
Ce que pense saint Thomas du tyrannicide

« Saint Thomas refuse toute légitimité morale au tyrannicide : « Si l’excès de la tyrannie devenait intolérable, quelques-uns ont cru qu’il reviendrait au courage des hommes qui s’en sentent la force de tuer le tyran et de s’exposer à des périls mortels pour la libération du peuple. […] Mais cela n’est pas conforme à la doctrine des Apôtres (I Pet. ii, 18). […] Ce serait en effet dangereux pour le peuple et ses chefs si des hommes, par leur action privée (privata præsumptione) entreprenaient de tuer les gouvernants, fussent-ils des tyrans. […] Si chacun pouvait, à son gré, attenter à la vie d’un roi, il y aurait plus de danger à sacrifier un roi qu’il n’y aurait d’avantage dans la mort d’un tyran. On voit donc mieux que contre la malfaisance des tyrans, ce n’est pas par les entreprises de quelques particuliers qu’il faut procéder, mais par l’autorité publique » (De Regimine principum, I, 6).
Car saint Thomas distingue soigneusement le tyrannicide de l’insurrection légitime. Le premier n’est jamais permis parce qu’il demeure un acte d’ordre privé (même s’il est le fait de plusieurs et dans l’intention du bien public) ; la seconde peut être permise à des conditions très strictes.
(Extrait de « Le tyrannicide » quicumque.com) »

Note
Edouard P. (15/07/2020)
Merci mon Général

« Un livre ambitieux et salutaire qui expose les réformes à mettre en oeuvre pour rebâtir la France avant qu'il ne soit trop tard. Donnez-lui les moyens de réussir... »

Note
Erick Pausier (12/07/2020)
Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde

« Facile à lire et à la fin de la page 80 - passez-moi l'expression mais elle est exacte : la messe est dite ! Démonstration irréfutable est faite de l'incurie de nos gouvernants, et pas seulement celui d'Edouard Philippe. Dans le quatrième chapitre, belle collection de définitions ironiques teintées au vitriol. »

Note
Clotilde Jannin (08/07/2020)
Excellent

« Un beau livre, qui mène à la prière silencieuse !
Le texte est bien écrit, les illustrations l'accompagnent de façon très juste »

Note
Anne (06/07/2020)
Topissime !!!!!

« Les deux volumes sont indispensables, juillet ayant été dévoré, je suis obligée de cacher le mois d’août en attendant le 1er... »

Note
Marc A. (02/07/2020)
Goum un jour Goum toujours

« Il y a ciquante ans un meneur d'hommes posait l'acte fondateur d'une aventure qui a marqué plusieurs générations de jeunes adultes. Elle se poursuit dans plusieurs pays. le projet de Michel Menu était de donner à la jeunesse l'occasion de se découvrir un avenir. A la Toussaint 1970 il lançait le premier raid Goum ! ET la relève est assurée... Magnifique ! »

Note
Mélanie T. (29/06/2020)
Un classique fort bien réédité dans une jolie présentation

« Pétillant d'humour et riche de rebondissements, ce délicieux roman animalier propose aussi aux enfants, sans en avoir l'air, sa philosophie de la vie : valeur inestimable de l'amitié et de la solidarité, vanité de la gloire, nostalgie du pays natal…
Une véritable réussite à conseiller aux bons lecteurs de CM2 »