La déroute française de 1940 : la faute aux Belges ?

En stock (1)

18,01 €

En savoir plus

   Ce livre entend démontrer que la victoire allemande n’était pas possible sans le double choix des Belges. Choix de quitter l’alliance française en 1936 pour se proclamer neutres. Choix de ne pas défendre le massif ardennais, ouvrant un boulevard à la chevauchée des Panzer en direction de Sedan, qui offre à Hitler la plus éclatante victoire de sa carrière.


L'auteur : Jean-Claude Delhez
ournaliste et historien français d’origine belge, Jean-Claude DELHEZ a rédigé une vingtaine de livres et de nombreux articles dans des magazines spécialisés, en particulier dans le domaine de l’histoire militaire. Chez Economica, il a déjà publié dans la collection « Mystères de guerre », Douze mythes de l’année 1914 (2014) et dans la collection « Campagnes et stratégies », La bataille des Frontières (2014) et La France espionne le monde (2015).

4ème de couverture

   Qui s’intéresse à l’humiliante défaite française du printemps 1940 face à la Wehrmacht en cherche généralement les causes du côté des qualités allemandes ou des faiblesses françaises. C’est oublier un troisième acteur de cette tragédie : non les Britanniques ou les Néerlandais, mais bien les Belges. Ces derniers jouent un rôle capital – ne fut-ce que par leur territoire – dans la campagne militaire, mais aussi dans l’avant-guerre qui a préparé la débâcle. N’appelle-t-on pas la Belgique le champ de bataille de l’Europe ?

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France Histoire du monde Deuxième Guerre Mondiale XX° - XXI° siècle
ÉditeurEconomica
CollectionMystères de guerre
ReliureBroché
Parution2015
Nombre de pages ou Durée100
Hauteur24
Largeur15.5

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

La déroute française de 1940 : la faute aux Belges ?

Jean-Claude Delhez
La déroute française de 1940 : la faute aux Belges ?