Contre le libéralisme

La société n'est pas un marché

Une société libérale est une société où dominent la primauté de l'individu isolé, l'idéologie du progrès, l'idéologie des droits de l'homme, l'obsession de la croissance, la place...

Plus de détails

En stock (1)

18,86 €

En savoir plus

   Au sommaire :

  • Introduction
  • Qu'est-ce que le libéralisme
  • Communautariens vs. libéraux: La théorie libérale - La critique communautarienne
  • Libéralisme et identité
  • La figure du bourgeois
  • Critique de Hayek
  • Démocratie représentative et démocratie participative
  • Libéralisme et démocratie
  • Le troisième âge cu capitalisme
  • Conserver quoi ? les équivoques du conservatisme
  • Tous précaires ! le travail à l'heure des "hommes en trop"
  • Critique de la valeur - Bibliographie
  • L'argent ou l'équivalent universel
  • Du même auteur

PRESENT du 16 mars 2019 : "Une synthèse magistrale."


L'auteur : Alain de Benoist
Alain de Benoist, écrivain philosophe, est le directeur des revues Krisis et Nouvelle École. Il a récemment publié, aux Editions Pierre-Guillaume de Roux, Les Démons du Bien. Du nouvel ordre moral à Néologie du genre (2013) et Le Traité transatlantique et autres menaces (2015).

4ème de couverture

   Une société libérale est une société où dominent la primauté de l'individu isolé, l'idéologie du progrès, l'idéologie des droits de l'homme, l'obsession de la croissance, la place disproportionnée des valeurs marchandes, l'assujettissement de l'imaginaire symbolique à l'axiomatique de l'intérêt. Le libéralisme a acquis en outre une portée mondiale depuis que la mondialisation a institué le capital en tant que réel sujet historique de la modernité. Il est à l'origine de cette mondialisation, qui n'est jamais que la transformation de la planète en un immense marché. il inspire ce qu'on appelle aujourd'hui la "pensée unique", libérale-libertaire. Et bien entendu, comme toute idéologie dominante, il est aussi l'idéologie de la classe dominante.

   Le libéralisme est une doctrine philosophique, économique et politique, et c'est comme tel qu'il doit être étudié et jugé. Le vieux clivage droite-gauche est à cet égard de peu d'utilité, puisque la gauche morale, oubliant le socialisme, s'est ralliée à la société de marché, tandis qu'une certaine droite conservatrice ne parvient toujours pas à comprendre que le capitalisme libéral détruit systématiquement tout ce qu'elle veut conserver.

   Ce livre propose d'aller à l'essentiel, au coeur de l'idéologie libérale, à partir d'une analyse critique de ses fondements, c'est-à-dire d'une anthropologie essentiellement fondée sur l'individualisme et sur l'"économisme -celle de l'Homo oeconomicus.

Fiche technique

Catégories Livres Sciences Politiques Etudes
ÉditeurLe Rocher
ReliureBroché
ParutionFévrier 2019
Nombre de pages ou Durée352
Hauteur22.5
Largeur14
Épaisseur2.4
Poids0.408 Kg

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Note 
(28/03/2019)
Oui la société n'est pas un marché

Excellentes pages, un essai dense et documenté.

    Donner votre avis

    Contre le libéralisme

    Alain de Benoist
    Contre le libéralisme
    La société n'est pas un marché

    Une société libérale est une société où dominent la primauté de l'individu isolé, l'idéologie du progrès, l'idéologie des droits de l'homme, l'obsession de la croissance, la place...