Saint Dominique

Préface du frère Gérard Timoner III,

Postface frère Nicolas Tixier.

La rencontre spirituelle et littéraire de deux géants convaincus qu’il n’est d’autre raison de vivre que d’apporter le feu au monde.

Plus de détails

En stock (1)

11,37 €

En savoir plus

   Georges Bernanos (1888-1948) publie son Vie de Saint Dominique en 1928 chez l’éditeur d’art La Tour d’Ivoire : le plus méconnu de ses textes restera aussi celui qu’il jugera le plus intime et le plus essentiel.

   Cette publication anniversaire est accompagnée d’une préface et d’une postface de deux dominicains contemporains : respectivement Gérard Timoner III, Maître de l’Ordre, et Nicolas Tixier, Provincial de France.


L'auteur : Georges Bernanos
Georges Bernanos est né à Paris en 1888. Romancier, journaliste, conférencier et pamphlétaire au style passionné, il débute sa carrière comme journaliste. Engagé volontaire durant la Première Guerre mondiale et blessé plusieurs fois, il en restera profondément marqué. Il devient inspecteur d'assurances et sillonne la France, écrivant dans les trains ou les hôtels. En 1926, il publie son premier roman, Sous le soleil de Satan, qui connaît un succès immédiat.
En 1929, il obtient le prix Femina pour La Joie, et reçoit plus tard le Prix du roman de l'Académie française pour Le Journal d'un curé de campagne. En 1937, témoin de la répression en Espagne, il fustige les exactions du franquisme dans Les Grands Cimetières sous la lune. En 1938, il part au Brésil où il deviendra l'un des écrivains majeurs de la Résistance française. De retour en France en 1945, il écrit Dialogues des Carmélites.
Georges Bernanos meurt à Neuilly le 5 juillet 1948.

4ème de couverture

    Quel est le mystère d’une vie sainte ? Quel est le secret d’une figure qui a radicalement transformé son temps ? Quelle énigme recèle une existence qui continue d’inspirer des milliers de femmes et d’hommes des siècles après sa disparition ?

   Né vers 1170 en Espagne, Dominique Nuñez de Guzman meurt le 6 août 1221 à Bologne, en Italie, après avoir traversé la France. C’est là où, sautant les âges, avec son talent de médium mystique, le romancier Georges Bernanos le rattrape. Le voilà qui dresse la fresque biographique du fondateur des Dominicains qui a révolutionné la spiritualité, embrasé l’Université, intimidé les princes, sermonné les papes, façonné l’Europe et réformé l’Église. Mais l’écrivain, avant tout, se penche sur l’agonisant pour recueillir, par-delà les codes convenus de l’hagiographie, son ultime confession. Celle qu’il doit à ses frères, à ses soeurs et, en premier lieu, à Dieu.

Fiche technique

Produits associés

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Saint Dominique

Georges Bernanos
Saint Dominique

Préface du frère Gérard Timoner III,

Postface frère Nicolas Tixier.

La rencontre spirituelle et littéraire de deux géants convaincus qu’il n’est d’autre raison de vivre que d’apporter le feu au monde.