Martyrs du communisme - 7 évêques dans les geôles roumaines

Traduction du roumain par Monica Brosteanu et le père Luc Duquenne.

Plus de détails

En stock (4)

20,76 €

En savoir plus

LE SALON BEIGE, 13 mars 2024 : lire l'article en entier

   Depuis 1700, les Roumains de Transylvanie sont unis à Rome tout en gardant le rite byzantin. L’Eglise gréco-catholique reste florissante jusqu’en 1948, début des persécutions. Après la Seconde guerre mondiale, la Roumanie se retrouva en effet sous le joug communiste. Le 1er décembre 1948, le Parti communiste roumain met les Eglises catholiques, dont l’Église gréco-catholique, hors-la-loi : l’Église orthodoxe roumaine, dont les hiérarques sont alors destitués ou emprisonnés et remplacés par des popes ayant fait allégeance au régime communiste de Roumanie, devint affectataire de la plupart des biens gréco-catholiques saisis. Les évêques : Alexandru Rusu, Iuliu Hossu, Ioan Bălan, Vasile Aftenie, Ioan Suciu, Valeriu Traian Frențiu, Tit Liviu Chinezu, un grand nombre de prêtres, de moines et de fidèles sont exécutés ou emprisonnés. L’Eglise vivra pendant plus de 40 ans dans les catacombes en Roumanie.

________________________________________

Au sommaire :

  • Note des auteurs
  • Préface. Une autre manière de demeurer libres
  • Préambule

L'EGLISE ROUMAINE UNIE A ROME

  • De sa fondation à sa "suppression"
  • Le début de la persécution

LES SEPT DANS LA VIE D'AVANT

  • Vasile Aftenie,
  • Valeriu Traian Frentiu,
  • Ioan Suciu,
  • Tit Liviu Chinezu,
  • Ioan Balan,
  • Alexandru Rusu
  • Iuliu Hossu.

SUR LE CHEMIN DE CROIX

  • Le calvaire commun
  • Libres ?

CONCLUSION - ARCHIVES - BIBLIOGRPAHIE - GLOSAIRE - ...


L'auteur : Francisca Bataceanu
Docteur en philologie et licenciée en théologie, Francisca Baltaceanu est professeur à l'université de Bucarest. Docteur en philologie, diplômée du département de langue et littérature anglaise, ainsi qu'en langue et littérature arabe et persane à l'université de Bucarest, licenciée en théologie, Monica Brosteanu est chargée de cours à l'université de Bucarest.

Co-auteur(s) : Monica Brosteanu

4ème de couverture

   « Nous devons souffrir, le cas échéant, outrages, coups, menaces, ou même prison et dénuement, car c'est ainsi que nous glorifions Jésus, notre Dieu, c'est ainsi que nous lui prouvons un amour véritable» (Lettre des évêques gréco-catholiques aux fidèles, le 24 juillet 1948).

   Au moment de l'écrasement brutal de toutes les élites spirituelles, intellectuelles et politiques de la Roumanie par les autorités communistes, l'Église gréco-catholique a témoigné jusqu'au bout par sa résistance à un ordre injuste. Comme le grain de blé tombé en terre qui meurt pour porter beaucoup de fruit, sept évêques ont refusé de laisser leur Église se transformer en jouet du pouvoir, et sont morts entre 1950 et 1970.

   Cet ouvrage est fondé sur le dossier présenté au Vatican en vue de la reconnaissance de leur martyre. Une démarche qui a abouti, en 2019, à la béatification de Vasile Aftenie, Valeriu Traian Frentiu, Ioan Suciu, Tit Liviu Chinezu, Ioan Balan, Alexandru Rusu et Iuliu Hossu. Pour eux, vivre dans la foi ne signifiait pas seulement accepter les souffrances qu'ils avaient à endurer, mais surtout rejoindre, dans la joie, le Christ en sa Passion. Martyrs dans cette vie, ils sont devenus témoins de la béatitude.

Fiche technique

Mot clé Communisme
Catégories Livres Religion Histoire Biographies, Témoins, Saints Russie
ÉditeurSalvator
ReliureBroché
Parution2024
Nombre de pages218
Hauteur22.5
Largeur15.5
Épaisseur1.9
Poids0.310 KG

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Martyrs du communisme - 7 évêques dans les geôles roumaines

Francisca Bataceanu
Martyrs du communisme - 7 évêques dans les geôles roumaines

Traduction du roumain par Monica Brosteanu et le père Luc Duquenne.