Rendez-nous l'école

Critères pour une autre politique scolaire

Disponible sous peu

7,11 €

En savoir plus

MEDIAS PRESSE INFO, le 4 septembre 2017

   Premier budget de l’Etat et premier employeur du pays, l’Education nationale, en dépit de son budget pharaonique, n’arrive absolument pas, avec sa « massification » des études et son accueil d’une immigration envahissante, à empêcher le développement de l’illettrisme et de l’inculture, du chômage et de la délinquance, autrement dit de l’échec scolaire.

   L’étatisme jacobin et son intention idéologique de formater des « citoyens » selon un certain moule laïciste expliquent la chape de plomb intellectuelle, morale, pédagogique et administrative sous laquelle l’Education nationale emprisonne et asphyxie les générations successives d’élèves et de professeurs, jusque dans l’Enseignement catholique sous contrat d’association avec l’Etat.

   Cet essai propose une salutaire séparation de l’école et de l’Etat et met l’accent sur les principes qui justifient une telle revendication politique, par des arguments induits de l’expérience, de l’histoire et de la philosophie, ou bien tirés de la doctrine sociale de l’Eglise.


L'auteur : Rémi Fontaine
Né en 1956, Rémi Fontaine, marié, père de cinq enfants est journaliste et écrivain catholique. Il a déjà publié : Le Livre noir des évêques de France, Le Livre noir de la culture de mort, Le Livre noir & blanc des évêques de France. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur le scoutisme, pour la jeunesse et d’essais philosophiques.

4ème de couverture

   Par annexion du service public de l'école, l'Etat prend abusivement en charge l'éducation des enfants. Or il n'a pas plus la fonction d'éduquer que de diriger la religion ou la journaux.

   L'échec de son école laïque n'est plus à démontrer avec le bilan calamiteux du "mammouth". Le temps est venu pour les corps intermédiaires et les familles spirituelles qui composent la France de réclamer la séparation de l'école et de l'Etat, la liberté d'enseignement pour tous les établissements : privés et publics.

   L'éducation relève fondamentalement des parents, subsidiairement seulement de l'Etat.

   C'est à eux de promouvoir l'école qu'ils désirent pour leurs enfants : le rôle de l'Etat et de leur donner les moyens par des allocations scolaires analogues aux allocations familiales.

   Laissez-nous faire l'expérience de la liberté des familles et du corps enseignant !

Fiche technique

Catégories Livres Sciences Politiques Etudes / Essais
ÉditeurL'Homme Nouveau
ReliureBroché
Parution2017
Nombre de pages ou Durée90
Hauteur17
Largeur11

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Rendez-nous l'école

Rémi Fontaine
Rendez-nous l'école
Critères pour une autre politique scolaire