Les éminences grises dans l'ombre des princes qui nous gouvernent

Disponible chez l'éditeur
Délai de livraison sous 4 à 10 jours

22,75 €

En savoir plus

   A travers seize portraits acérés, Charles Zorgbibe nous révèle — ou nous rappelle — l'action secrète de ces hommes de l'ombre qui ont, pour une part souvent déterminante, façonné le monde où nous vivons.

Au sommaire :

  • Dans le théâtre politique
  • Le Père Joseph "éminence grise" de Richelieu
  • Beaumarchais, le roi et les "insurgents"
  • Jomini, l'autre cerveau de Napoléon
  • Adam Czartoryski, le confident polonais du tsar Alexandre
  • Friedrich Gentz, écrivain politique et conseiller de Metternich
  • Le "Bonaparte rouge" cousin "incommode" de Napoléon III
  • Juliette Adam, égérie de Gambetta
  • Holstein, l'ermite du Deuxième Reich
  • Kipling, le chantre de l'Empire britannique -de Victoria à Georges V
  • Le colonel house, "l'homme derrière le trône " de Wilson
  • Jacques Bainville en mission en Russie pour le quai d'Orsay
  • André Gide, "dans la coulisse" de la politique coloniale
  • Harry Hopkins, le "colonel House" de Roosevelt
  • Jean Monnet, l'Européen dans l'ombre
  • Jacques Foccart, le "Père Joseph" du général De Gaulle
  • François de Grossouvre, l'éminence grise de François Mitterrand
  • Orientation bibliographique

L'auteur : Charles Zorgbibe
Agrégé de droit public, Charles Zorgbibe a été professeur à la Sorbonne, doyen de la faculté de droit de Paris-Sud et recteur d'Aix-Marseille. Il a toujours été proche de l'Allemagne - de son service militaire au Deuxième Bureau français de Berlin à ses nombreux cours à l'université de la Sarre.

4ème de couverture

   Dans le théâtre politique, le rôle d'éminence grise est l'un des plus convoités : c'est le conseiller caché du prince. Ce rôle fut créé par un grand acteur, Richelieu, pour un autre grand acteur, le Père Joseph : "éminence", parce que Richelieu avait demandé pour son ami le chapeau de cardinal ; "grise", car c'était la couleur de la robe de capucin que portait ce dernier.

   L'expression franchit les frontières. Elle est appliquée en Allemagne au baron Holstein qui, à Berlin, fait et défait les chanceliers sous Guillaume II. Au temps de Roosevelt, elle est reprise, aux Etats-Unis pour Harry Hopkins, également surnommé "le Raspoutine de la Maison Blanche". En France, au XXe siècle, le Père Joseph renaît sous les traits de Jacques Foccart, au coeur du premier cercle gaullien puis de François de Grossouvre, dans l'entourage de François Mitterrand.

   D'autres personnalités marquantes, qui s'étaient illustrées, parfois, loin de la politique, ont contribué à infléchir le cours de l'Histoire, de Beaumarchais, qui apporta le soutien de la cour de France aux insurgés américains, à Jean Monnet le Père de l'Europe moderne. 

Fiche technique

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Les éminences grises dans l'ombre des princes qui nous gouvernent

Charles Zorgbibe
Les éminences grises dans l'ombre des princes qui nous gouvernent