Julia Danzas 1879-1942

De la cour impériale au bagne rouge

Préface d'Etienne Fouilloux.

Comparable sur bien des points à ceux d'Etty Hillesum, de Margarete Buber-Neumann ou d'Edith Stein, l'itinéraire de Julia Danzas éclaire non seulement l'histoire de la Russie entre tsarisme et communisme, mais aussi et surtout des trésors inconnus de la vie intellectuelle et spirituelle russes.

Plus de détails

En stock (2)

20,85 €

En savoir plus

Au sommaire :

  • Préface - Introduction
  • Une existence extraordinairement mouvementée
    • Devant les énigmes du monde
    • Demoiselle d'honneur de l'impératrice
    • Du gnosticisme au christianisme
    • Dans la guerre et la révolution
    • Soeur Justine
    • Le bagne rouge 1924-1932
    • En France : soviétologue et historienne de la pensée religieuse russe 1935-139
    • Dans la ville éternelle
  • Textes autobiographiques et historiques
    • Confessions et souvenirs
    • Histoire du christianisme en Russie
    • La cour de Russie et Raspoutine
  • Notes - Bibliographie.

L'auteur : Michel Niqueux
Professeur émérite de l'Université de Caen-Normandie. Auteur notamment de L'Occident vu de Russie. Anthologie de la pensée russe de Karamzine à Poutine, il est également traducteur de nombreux écrivains.

4ème de couverture

   "Le livre qu'on va lire opère une double résurrection : celle d'une femme russe du XXe siècle hors du commun et celle d'une oeuvre méconnue", selon Etienne Fouilloux, le préfacier.

   Petite-nièce du témoin du duel de Pouchkine, née à Athènes en 1879, demoiselle d'honneur de la dernière impératrice de Russie, sous-officier d'un escadron de Cosaques pendant la guerre, bibliothécaire et moniale catholique dans le Petrograd révolutionnaire ; collaboratrice de Gorki, arrêtée en 1923 pour ses activités religieuses, condamnée à dix ans de camp (Irkoutsk, Solovki), libérée en 1932 grâce à Gorki et sa femme, rachetée au gouvernement soviétique par son frère pour pouvoir émigrer en France ; tertiaire dominicaine et cheville ouvrière de la revue Russie et Chrétienté (Istina), Julia Danzas part en 1939 pour Rome, où elle meurt en 1942 : en vérité, elle connut, selon son expression, une "existence extraordinairement mouvementée".

   Julia Danzas laisse une oeuvre philosophique méconnue, un témoignage unique (le premier d'une détenue) sur ses années de Goulag (Bagne rouge, 1935), des études sur l'histoire du christianisme et la pensée religieuse russe. Plusieurs importants écrits inédits sont publiés dans cet ouvrage pionnier : deux journaux intimes (1914-1922) relatant une expérience mystique sans équivalent dans la littérature russe, des autobiographies, une étude sur Raspoutine et l'impératrice.

   Comparable sur bien des points à ceux d'Etty Hillesum, de Margarete Buber-Neumann ou d'Edith Stein, l'itinéraire de Julia Danzas éclaire non seulement l'histoire de la Russie entre tsarisme et communisme, mais aussi et surtout des trésors inconnus de la vie intellectuelle et spirituelle russes.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Biographies / Témoignages
ÉditeurLes Syrtes
ReliureBroché
ParutionFévrier 2020
Nombre de pages400
Hauteur23.5
Largeur15
Épaisseur3
Poids0.585 kg

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Julia Danzas 1879-1942

Michel Niqueux
Julia Danzas 1879-1942
De la cour impériale au bagne rouge

Préface d'Etienne Fouilloux.

Comparable sur bien des points à ceux d'Etty Hillesum, de Margarete Buber-Neumann ou d'Edith Stein, l'itinéraire de Julia Danzas éclaire non seulement l'histoire de la Russie entre tsarisme et communisme, mais aussi et surtout des trésors inconnus de la vie intellectuelle et spirituelle russes.