L'Héritage européen

Essai sur la culture intellectuelle de l'Europe

2ème édition !

Plus de détails

En cours de réapprovisionnement
Délai de livraison non précisé

23,70 €

En savoir plus

Au sommaire :

  • Introduction
  • Athènes : rationalité et sociabilité politique
  • Rome : droit et secondarité
  • Jérusalem, le judaïsme antique : création et chute , Alliance et attente
  • Jérusalem, l'accomplissement chrétien : Incarnation et Trinité, Rédemption, conversion, grâce, amour du prochain, vie éternelle
  • Les méditations de l'Antiquité au Moyen Age : l'Académie et le Lycée, Les Pères de l'Eglise, Les Renaissances médiévales
  • Les Méditations : La Renaissance des XV°-XVI° siècles
  • Les Vicissitudes de l'héritage : Tension, exténuation, rejet, reviviscence
  • L'aube d'une résurrection
  • Conclusion
  • Tables : Index des noms - Bibliographies par chapitres - Sommaire.

   PRESENT, Jacques Breil, 22 novembre 2019 :

   Avec Vernier, nous partons à la découverte des trois grandes villes où nous sommes nés : Athènes, Rome et Jérusalem. 

   A cette dernière sont consacrés deux chapitres, puisqu’il y a la Jérusalem de l’Ancien Testament et la Jérusalem du Nouveau Testament, celle-ci donnant à celle-là son véritable sens. Car, soit dit en passant, il est faux de prétendre que l’Europe aurait reçu des choses absolument essentielles du judaïsme talmudique, non christianisé, même si quelques juifs postchristiques ont apporté leur modeste contribution à la culture (on songe par exemple à Maïmonide, qui fut un lecteur perspicace d’Aristote). Sur ces fondations, l’Antiquité chrétienne (les Pères de l’Eglise) puis les médiévaux vont construire ce qui va être la figure originale de l’Europe, avec son "mode d’être" irréductible à tout autre (ce que la future Commission européenne appelle "le mode de vie européen" – raison pour laquelle, malgré le peu d’influence qu’aura cet intitulé, cette Commission est violemment attaquée par les "cosmopolites moraux" qui emplissent le Parlement européen).

   La Renaissance est une époque ambivalente. En dépit de son admiration fanatique de l’Antiquité ("Oui aux Antiques, non aux Anciens ", comme l’écrit drôlement mais avec justesse Basile de Koch dans son Histoire universelle de la pensée), la Renaissance se rattache au Moyen Age par de multiples liaisons. Etienne Gilson, par exemple, a montré de façon très claire que Descartes (qui est pourtant postérieur à la Renaissance), malgré ce qu’on croit communément, avait été formé par ses bons maîtres jésuites dans une ambiance très médiévale. Donc, d’un côté, la Renaissance inaugure la rupture, de l’autre, elle achève l’héritage.

   Les deux derniers chapitres examinent ce que Vernier appelle "les vicissitudes de l’héritage", entre rejet et reviviscence. Avec un certain optimisme, il estime que la période actuelle constitue l’aube d’une résurrection de cet héritage européen. 

   Alors, en attendant cette renaissance désirable, travaillons de toutes nos forces, comme ce beau livre nous y engage, et comme y invitait autrefois Simone Weil (la bonne), à veiller, comme sur la prunelle de nos yeux, sur cet héritage précieux qui a formé l’identité européenne, et nous a formés nous-mêmes. "Le passé détruit, disait-elle, ne revient jamais plus. La destruction du passé est peut-être le plus grand crime. Aujourd’hui, la conservation du peu qui reste devrait devenir presque une idée fixe. Dans cette situation presque désespérée, on ne peut trouver ici-bas de secours que dans les îlots de passé demeurés vivants sur la surface de la terre.


L'auteur : Jean-Marie Vernier
Professeur agrégé de philosophie en classes préparatoires et docteur de l'Université Parti IV-Sorbonne. Traducteur chez Vrin de saint Thomas d'Aquin (Commentaire du traité De l'âme) et de Jean de la Rochelle (De l'âme), a déjà publié chez L'Harmattan une traduction des Questions disputées : De l'âme de saint Thomas d'Aquin et la traduction commentée et annotée du Livre sur la nature et l'origine de l'âme de saint Albert le Grand, et un essai, De l'homme à Dieu et retour .

4ème de couverture

Cet essai novateur veut contribuer à la prise de conscience de l'Europe par elle-même en cherchant à présenter synthétiquement la culture intellectuelle européenne par l'articulation des grandes étapes de son histoire. Il s'agit donc de fixer les principes constitutifs majeurs de la culture intellectuelle européenne dans leur teneur et leur sédimentation, ou mieux, leur germination progressive -les méditations leur ayant permis de parvenir jusqu'à nous- leurs vicissitudes enfin.

   Une belle synthèse de culture générale qui sera utile à tous, notamment aux étudiants.

Fiche technique

Catégories Livres Sciences Politiques Actualité/ Etudes / Essais
ÉditeurL'Homme Nouveau
ReliureBroché
ParutionJuillet 2019
Nombre de pages338
Hauteur22
Largeur13.5
Épaisseur2.2
Poids0.472 Kg

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

L'Héritage européen

Jean-Marie Vernier
L'Héritage européen
Essai sur la culture intellectuelle de l'Europe

2ème édition !