Les deux étendards

Épuisé chez l’éditeur

47,39 €

En savoir plus


L'auteur : Lucien Rebatet
Né le 15 novembre 1903 à Moras-en-Valloire (Drôme), où il est mort le 24 août 1972, un écrivain, journaliste et critique musical et cinématographique français.
Ayant débuté à l'Action française, il rejoint ensuite Je suis partout. En 1942, sous l'Occupation, il publie le pamphlet "Les Décombres. Condamné à mort à la Libération, puis gracié, il reste en prison jusqu'en 1952. Il se consacre alors à sa carrière d'écrivain en publiant son oeuvre majeure, Les Deux Étendards, en 1951.

4ème de couverture

Michel est un garçon de vingt ans, ancien élève des Pères, ardent, intelligent et pauvre, qui débarque à Paris dans les années vingt pour y terminer ses études.

Il découvre Paris : musique, peinture, théâtre, littérature, et le plaisir.

Il y a de quoi l'enivrer quand intervient un événement qui le fait changer de direction. Son ami Régis, demeuré à Lyon, lui apprend qu'il veut devenir prêtre, et même jésuite, et en même temps qu'il aime une jeune fille nommée Anne-Marie. Quand Régis entrera au Séminaire, Anne-Marie commencera son noviciat dans un ordre féminin. L'évocation de l'amour mystique et pur, mais brûlant, qui les unit, bouleverse si bien Michel qu'il tombe à son tour amoureux d'Anne-Marie sitôt qu'il la rencontre.

Le seul moyen de rejoindre Anne-Marie lui paraît être de rejoindre à la fois Régis et Anne-Marie dans leur aventure spirituelle. Michel essaie donc de se convertir mais vainement. Il n'ose pourtant avouer la vérité - et son amour - à Anne-Marie que le jour où Régis et Anne-Marie se séparent. La soumission de Régis à un ordre purement extérieur paraît à Anne-Marie une trahison. Elle se rejette vers Michel, et se laisse finalement enlever par lui.

Mais Michel est un être à qui la terre suffit, Anne-Marie une de ces créatures qui sont perdues lorsqu'elles ont perdu leur Dieu. Après un étonnant voyage en Italie et en Turquie, où des lettres de Régis disputent Anne-Marie pourtant amoureuse à l'amour de Michel, tout semble sur le point de s'arranger. Les familles sont prêtes à marier les jeunes gens. Mais Anne-Marie refuse et rompt avec Michel. Elle ne retrouvera pas la foi ; cependant elle en garde la nostalgie, et la marque profonde. Elle dit elle-même que le christianisme est " une drogue ", mais qu'elle en a pris "une trop forte dose" et qu'"elle ne s'en remettra jamais". Régis et son Dieu triomphent, mais sur les ruines de tout bonheur humain.

Fiche technique

Catégories Livres Littérature - Art - Musique Romans français et étrangers
ÉditeurGallimard
CollectionBlanche
ReliureBroché
Parution1991
Nombre de pages ou Durée1300
Hauteur20.5
Largeur14

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Les deux étendards

Lucien Rebatet
Les deux étendards