Un flic chez les voyous

Le commissaire Blémant

Disponible

20,20 €

En savoir plus

De la guerre des espions à la guerre du milieu. Occupation, libération, épuration, banditisme...

Des informations provenant d'archives inédites et de témoignages précieux. Mieux qu'un roman, une histoire vraie.


L'auteur : Jean-Pax Mefret
Jean-Pax Méfret est journaliste depuis 1970, spécialiste des grandes enquêtes politico-criminelles. Il a été notamment grand reporter puis rédacteur en chef, pendant vingt ans, au Figaro Magazine, dont il a dirigé les grands dossiers. Il est l'auteur, chez Pygmalion, de : Un flic chez les voyous (Le Commissaire Blémant), Le Vol des bijoux de la Bégum, Une sale affaire (L'affaire Markovic), Jusqu'au bout de l'Algérie française (Bastien-Thiry), 1962, L'Été du malheur, Sur l'autre rive en 1962...
Il est également connu comme chanteur, pour avoir été le premier à dénoncer notamment l'abandon de l'Algérie française et les ravages du communisme (le goulag soviétique, le mur de Berlin, les atrocités des Khmers rouges...)

4ème de couverture

A l'origine, apparaît un brillant commissaire du contre-espionnage français aux méthodes expéditives dans sa guerre contre les agents allemands et leurs auxiliaires français.

Blémant est aussi un policier courageux et habile qui n'hésite pas à utiliser de dangereux voyous lorsque la situation l'exige. Révoqué en 1942 par René Bousquet, secrétaire général de la police de Vichy, et condamné à mort par la Gestapo, il doit fuir en Afrique du Nord lorsque les Allemands occupent la zone libre. Il revient en France avec les troupes du débarquement de Provence en août 1944 et reprend ses fonctions à la Direction de la Surveillance du Territoire.

Mais ses manières, ses fréquentations douteuses, son franc-parler agacent. Alors, il donne sa démission et bascule dans le monde de la nuit, prenant des parts dans des cabarets, des maisons closes, des cercles de jeux. Tout en continuant à travailler épisodiquement pour le SDECE et la Sécurité militaire. Il est abattu un soir de mai 1965, sur une route de Provence, victime d'un "contrat" lancé par Antoine Guérini, le parrain marseillais auquel il commençait à faire de l'ombre.

La mort de Blémant provoquera la chute de cette grande famille de la pègre. C'est dans un univers de série noire, de Paris à Marseille, que nous entraîne ce livre.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France
Éditeur Pygmalion
Parution 2009
Nombre de pages ou Durée 280
Hauteur 24
Largeur 15

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Un flic chez les voyous

Jean-Pax Mefret
Un flic chez les voyous
Le commissaire Blémant