Un automne romain

Journal sans moi

Michel De Jaeghere est journaliste. Chargé de suivre l'information religieuse, il est envoyé à l'automne 1996 à Rome pour y "couvrir" la mort de Jean-Paul II, qu'on annonce imminente, et le conclave où sera désigné son successeur. ...

Plus de détails

En stock (2)

18,01 €

En savoir plus

   PRESENT DU 20 OCTOBRE 2018 - Anne Le Pape :

   Flâner dans Rome avec Michel De Jaeghere : Une lecture passionnante, Un guide intelligent.

   Donner l’impression qu’il s’agit d’un cours de catéchisme ou de morale serait dénaturer l’ouvrage, lequel se lit avec délectation. Si le lecteur découvre ou redécouvre des vérités sur l’Eglise, elles s’insèrent tout naturellement dans un récit enlevé et, malgré le sous-titre de l’ouvrage (« journal sans moi »), truffé de souvenirs ou d’impressions personnelles. L’évocation de la pauvreté de la nouvelle liturgie, se révélant plus que nulle part ailleurs lors d’une messe sur le grand autel de Saint-Pierre, se mêle aux allusions au cinéma italien des années 70 ou à celle du chambardement du catéchisme à la même époque, changé en « tours de table » (le lecteur contemporain de l’auteur se voit ainsi vengé de tout ce qu’il a subi lui aussi). La défense de Maurras, souvent incompris, la personnalité de Montherlant, marqué par la lecture, alors qu’il était tout jeune, de Quo Vadis, la profonde conviction " que la foi catholique peut aussi se lover dans les merveilles de la culture profane "… on ne s’ennuie pas une seconde. Cependant, même aussi amoureux de Rome que l’auteur, on peut, si l’on est de cette " race de naufrageurs et de pilleurs d’épaves " dénoncée par Maurras à propos de Chateaubriand, réagir au passage sur les "Barbares " en songeant à part soi qu’une partie de notre héritage vient aussi d’eux, moins connue certes, mais à laquelle on peut rester attaché.

    L’ouvrage peut être avec profit glissé dans la valise lors d’un prochain séjour dans la Ville éternelle. Michel De Jaeghere entraîne son lecteur avec lui dans de nombreuses visites commentées intelligemment. Le Saint Paul du Caravage à Santa Maria del Popolo, le merveilleux " studiolo " de la Villa Medicis dont les plafonds peints ont été mis au jour récemment, les caves du Vatican ou les catacombes de saint Calixte s’offrent ainsi de nouveau à nous. Le jeune journaliste qu’était alors l’auteur ne suivra finalement pas à Rome le déroulement d’un conclave, car le pape se rétablit, mais il a beaucoup appris sur notre sainte mère l’Eglise et sa solidité, malgré les défauts des humains qui la composent. Lors de ce séjour, il a bien sûr emmagasiné des notes sur les " papabiles ". Le cardinal Martini est alors l’un d’eux, tête de file du courant progressiste. Malade, il fera savoir plus tard qu’il n’accepterait en aucun cas la tiare. Il meurt en 2012. " Le pape François met en œuvre son programme ", note Jaeghere en forme de conclusion.

   LE FIGARO MAGAZINE - 21/09/2018

   Art, histoire, littérature et actualité s'entremêlent dans un tourbillon où le lecteur est irrésistiblement emporté par une remarquable écriture classique et une érudition vertigineuse.

   L'HOMME NOUVEAU - 29/09/2018

   Notre auteur se déplace dans la Rome antique et chrétienne allant de rendez-vous en visites, remplissant son Journal de choses vues, de réflexions et de confidences. Ce qui frappe d'emblée, c'est la vaste culture qui est la sienne, non comme un vernis ou comme le fruit d'une note de synthèse, mais comme la profonde assimilation de notre héritage dans toute sa richesse.

AU SOMMAIRE :

Le bonheur était son métier

  • 4 octobre 1996 À la salle de presse — Déjeuner avec Gianni C — Saint-Jean de Latran — Devant la tombe de Sylvestre II
  • 5 octobre Le pont Saint-Ange — Saint-Pierre de Rome — Devant la Pietà — Déjeuner avec Roberto De Mattei — Via Appia — Catacombes de Saint-Calixte — Pourquoi Rome a-t-elle longtemps persécuté les chrétiens ?
  • 6 octobre Santa Maria della Vittoria — Musées du Vatican — Le Braccio Nuovo — Cour du Belvédère — Salle des Animaux — Salle du Bige — Musée Pio-Clementino — Galerie des Cartes — La chapelle Nicoline — L’attraction fatale — Sur les falaises de briques — Rendez-vous avec Maurizio de Luca — Voûte céleste — Le Jugement dernier
  • 7 octobre Déjeuner avec Federico Mandillo — Saint-Pierre aux Liens — Le tombeau de Jules II — Colisée
  • 8 octobre Lecture des Lettres d’Italie du président de Brosses — Le conclave — Rendez-vous avec Mgr Guy Terrancle — Charles de Brosses, encore — 21 heures. Santa Maria degli Angeli
  • 9 octobre Stendhal et le conclave de 1829 — Au Capitole — Fils de la Louve — Piazza del Popolo — Déjeuner avec le Père Joseph Vandrisse — La Villa Médicis — Berlioz — Trinité des Monts — L’atelier de Canova — Dîner avec Mgr de T*** — Piazza di Spagna. Nous nous sommes tant aimés
  • 10 octobre Église du Gesù — Sainte-Sabine — Saint-Clément — Zola — Santa Maria in Trastevere — Sant’Egidio
  • 11 octobre La seule Internationale qui tienne — Saint-Paul hors les Murs — La prophétie de Malachie — Thermes de Caracalla — Le Circus Maximus — Le Palatin — Montaigne — Santa Maria degli Angeli
  • 12 octobre Stendhal — Le conclave de 1823 — Déjeuner avec Jean-Marie Guénois — Au château Saint-Ange — Place Navone — Au Panthéon — L’église Saint-Ignace — À la nuit tombée, la fontaine de Trevi
  • 13 octobre Le Mausolée d’Auguste — Le Palais Borghèse — Au Palais Colonna — Saint-Louis des Français — Tombeau de Pauline de Beaumont — Déjeuner avec Mgr de La Lande d’Olce — Le bonsaï de Borromini — Église Saint-Yves — Église Saint-Charles aux Quatre Fontaines — La relève de la Garde au palais du Quirinal — Pie IX et l’unité italienne — Chez le postulateur de la Cause — Palais Doria-Pamphili
  • 14 octobre Villa Hadriana à Tivoli
  • 15 octobre Rendez-vous avec Hans August, Graf von C — L’appartement Borgia aux Musées du Vatican — Sainte-Marie-Majeure — Rendez-vous avec Mgr L***, chanoine de Sainte-Marie-Majeure
  • 16 octobre Retour à la cour du Belvédère — Jules II — Laocoon — Le cortile des statues
  • 17 octobre Un professeur d’histoire — Voyage à Rome — Ostia Antica — Castel Gandolfo — Dîner chez le prince M***
  • 18 octobre Palais Altemps — À la bibliothèque Vaticane — Les Jardins du Vatican — La casina de Pie IV — Les Archives secrètes — Rendez-vous avec le cardinal Alfons Maria Stickler — Chapelle Pauline
  • 19 octobre Le chat de Léon XII — Chateaubriand revient — Paul VI est vivant — Villa d’Este — En lisant les Mémoires du cardinal de Retz
  • 20 octobre Hôtel Minerva — Les funérailles de Montherlant — Le Forum — Le Palazzo Nuovo du Capitole — Au Palais des Conservateurs — Promenade dans Rome — Le Musée national des Thermes — La Rome intérieure de Montherlant
  • 21 octobre Le conclave n’aura pas lieu — Les chambres de Raphaël — Dans la nécropole du Vatican
  • 22 octobre Roma Aeterna — Chez le cardinal Oddi
  • Liste des papes
  • Remerciements


L'auteur : Michel De Jaeghere
Michel De Jaeghere est directeur du Figaro Histoire. Il a publié aux Belles Lettres Le Menteur magnifique, Chateaubriand en Grèce, Les Derniers Jours, La fin de l’empire romain d’Occident et La Compagnie des Ombres, À quoi sert l’Histoire ?

4ème de couverture

   Michel De Jaeghere est journaliste. Chargé de suivre l'information religieuse, il est envoyé à l'automne 1996 à Rome pour y "couvrir" la mort de Jean-Paul II, qu'on annonce imminente, et le conclave où sera désigné son successeur.   

   Les rumeurs sont contradictoires, les papabile poussent leurs pions, mais Jean-Paul II ne meurt pas ! Désoeuvré, l'envoyé spécial explore le Vatican, les ruines de la Rome antique, les musées, multiplie les rencontres avec vaticanistes, prélats, cardinaux.

   Il note ce qu'il voit, commente ce qu'il visite, rapporte ce qu'on lui raconte. Son journal de voyage prend dès lors les allures d'un savoureux portrait de la Ville où les Monsignori complotent à l'ombre des souvenirs prestigieux de la Rome des Papes, étroitement mêlés avec ceux de la Ville des Césars. L'histoire de l'art y fait sa place à l'archéologie, le récit historique s'entrecroise avec les souvenirs littéraires, le reportage avec la méditation sur l'histoire, dans l'esprit des Promenades dans Rome de Stendhal.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Littérature Histoire du monde Etudes Divers
ÉditeurLes Belles Lettres
ReliureBroché, couverture souple avec rabats
ParutionSeptembre 2018
Nombre de pages400
Hauteur19
Largeur12.5
Épaisseur2.8

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Note 
(05/10/2018)
Une autobiographie spirituelle...

Michel De Jaeghere signe ici une promenade esthétique, historique et méditative au bord du Tibre.

    Donner votre avis

    Un automne romain

    Michel De Jaeghere
    Un automne romain
    Journal sans moi

    Michel De Jaeghere est journaliste. Chargé de suivre l'information religieuse, il est envoyé à l'automne 1996 à Rome pour y "couvrir" la mort de Jean-Paul II, qu'on annonce imminente, et le conclave où sera désigné son successeur. ...