Versailles

Préface de Franck Ferrand.

Plus de détails

En stock (1)

20,85 €

En savoir plus

   PRESENT, Marcel Gaillard, 29 janvier 2022 :

   Les excellentes éditions Bartillat décidément coutumières de belles publications, originales et instructives, viennent de sortir Versailles de Jean de La Varende. Il s’agit de la réédition de l’ultime œuvre du fameux écrivain, publiée en 1959 et indisponible depuis des décennies.

   Au soir de sa vie, La Varende s’est lancé dans l’histoire du château de Versailles. C’est l’étude d’un amateur éclairé et documenté, plein d’admiration pour le palais de ses rois. Ce n’est donc pas une austère érudition écrite par et pour des spécialistes, mais, comme le souligne la préface de Franck Ferrand, « sous les espèces d’une belle histoire, racontée dans le style de l’épopée, l’auteur entendait décocher à la IVe République la flèche d’une sorte de manifeste moral et politique, porté, animé par la figure solaire de Louis XIV ».

   La Varende, au travers de l’histoire mouvementée de la construction du château, veut montrer que le grandiose olympien, les merveilles enchantées du palais ont été recherchés pour être exemplaires et communicatives : « De pareilles splendeurs créent, en dehors des artistes qu’elles affermissent, des états d’âme glorieux ; des tournures d’esprit qu’on pourrait nommer héroïques, dans le sens de la Fable, en opposant cette ampleur à la mesquinerie. » Avec Versailles, Louis XIV voulut hisser la royauté, la cour et le peuple vers toujours plus de grandeur et de gloire. En édifiant le plus beau palais d’Europe, il fit le pari que la forme architecturale pouvait être mise au service d’une idée politique et morale, le pari que le faste, la beauté et les formes élèvent l’âme aussi sûrement que l’utile et le confort l’abaissent.

   La Varende raconte ainsi la construction de Versailles pour retrouver l’esprit d’un siècle. Dans la galerie des Glaces il y a un art de vivre ; on trouve des leçons de beauté et de tenue dans la perspective du Grand Canal, de l’allée et de l’escalier ; les liens mystérieux qui unissent le faste d’une cour et la noblesse de tout un peuple se révèlent dans le rond-point, le parterre et les buis taillés. La beauté est contagieuse et chaque lieu induit une manière d’être : à vivre dans la beauté, ceinturé par l’étiquette et boutonné jusqu’au cou, on ne devient pas le même que celui qui vit dans du béton, avachi dans son jogging et son laisser-aller. L’architecture est le reflet et la matrice d’une époque. Le cœur se serre donc quand on quitte la Cité des Eaux et le Jardin des Rois pour retourner dans le monde moderne. On l’envisage alors d’un œil neuf, le béton ne peut plus cacher sa pauvreté ignoble et sa laideur morbide qui empoisonnent l’âme de ses habitants. Versailles révèle la vérité architecturale du monde moderne : il est malsain.


L'auteur : Jean de La Varende
Romancier, biographe, historien, membre de l'Académie Goncourt et de l'Académie de marine, Jean de La Varende (1887-1959) s'est attaché à l'évocation du terroir normand et de ses traditions avec une prédilection particulière pour la mer et les marins.

4ème de couverture

    C'est à la fin de sa vie que Jean de la Varende écrit cette histoire du plus célèbre château de France. Dès les premières phrases du livre, le ton est donné : " Les origines furent cependant modestes. L'immense palais débordant d'orgueil, d'orgueil dynastique, est né d'une demeure de simple agrément. Versailles naquit de la chasse ; plus encore de l'attrait de la solitude, lui qui allait bouillonner de foules ; Versailles se dégage de la rêverie, peut-être même de l'amour.

    Aujourd'hui, il en est de Versailles comme de certaines stations fastueuses, désertes en automne, au décours de l'année : l'esprit et le corps du voyageur s'inquiètent sourdement de cette survie, de cet appel, de cette instance qui en émanent comme une tiédeur secrète et inapaisée."

    C'est toute l'épopée d'une construction qui est ici racontée à travers ces pages. Le pavillon de chasse de Louis XIII ne tarde pas à devenir le vaisseau royal de Louis XIV qui donne à la France un bâtiment de légende.

    La vie du château se prolonge tout au long du XVIIIe siècle sous Louis XV et Louis XVI, puis connaît une éclipse avant de retrouver les faveurs du public. Ce qui fait dire à La Varende : " Cependant, Versailles augmente, jour après jour, son autorité esthétique, même morale. Le Château n'a jamais connu une telle audience et dans les milieux les plus divers. "

    Les amoureux de Versailles et d'histoire de France communieront dans un tel livre qui célèbre un lieu de mémoire si apprécié.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France
ÉditeurBartillat
ReliureBroché
ParutionNovembre 2021
Nombre de pages303
Hauteur20
Largeur14
Épaisseur2,6 cm
Poids0,35 Kg

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Versailles

Jean de La Varende
Versailles

Préface de Franck Ferrand.