Isorni - Les procès historiques

"Mais finalement, de quel côté étiez-vous sous l'Occupation ?" La réponse fuse, belle, simple, évidente : "Du côté des prisonniers ! Puis il y a eu la Libération. Les prisonniers ont changé. Mais moi, je suis resté du côté des prisonniers".

Plus de détails

En stock (1)

18,01 €

En savoir plus

Sommaire :

  • Prologue
  • L'Occupation 
  • L'Epuration : Brasillach - Pétain - et les autres...
  • L'Algérie : Le procès des barricades - Le procès des généraux  - Le procès du Petit-Clamart 
  • Sources

L'auteur : Gilles Antonowicz
Avocat honoraire, historien, essayiste, Gilles Antonowicz fait revivre avec passion les procès historiques du XXe siècle plaidés par les plus grandes figures du barreau. Ont déjà été publiés aux Belles Lettres Maurice Garçon. Procès historiques (2019) et Jacques Isorni (2021).

4ème de couverture

    « Isorni est l’avocat que j’ai le plus respecté et le plus aimé ; c’est aussi celui qui m’a le plus appris. »
Jacques Vergès

    « Cet avocat intransigeant, implacable, qui ne connut d’autre idéal, d’autre devoir que la Défense, nous sommes quelques-uns à l’avoir aimé. D’autres l’ont admiré. D’autres l’ont détesté, redouté, combattu. Mais tous l’ont respecté. Jacques Isorni : jamais la Défense n’oubliera ce nom. »
Jean-Denis Bredin, de l’Académie Française

    « Jacques Isorni nous a montré ce qu’il y a de plus exaltant dans la profession d’avocat. Sa passion de la Défense a éclairé nos vies. »
Philippe Lemaire

    « Isorni est capable de n’importe quel sacrifice. Comme il est de surcroît nanti d’un talent extraordinaire, la moindre de ses paroles a immédiatement un impact prodigieux. »
Émile Pollak

    « Qui pouvait résister au romantisme d’Isorni ? Un dieu le possédait. La foi qui le brûlait gagnait comme un incendie que le vent attise. »
Jules Roy


    Jacques Isorni incarne la Défense dans son expression la plus noble : la défense politique. Avocat des communistes sous l’Occupation, de Brasillach et de Pétain à la Libération, des nationalistes tunisiens avant de devenir celui des soldats perdus de l’Algérie Française, sa place est en toutes circonstances « du côté des prisonniers ».

    Témoin privilégié des chocs et des tragédies qui ont traversé la France, il nous invite à jeter un regard nuancé sur notre histoire contemporaine, avec l’œil de la défense, une place où l’on cherche à comprendre les mobiles qui font agir les hommes…

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France Deuxième Guerre Mondiale Algérie - Histoire - Guerres...
ÉditeurBelles Lettres
ReliureBroché
Parution2021
Nombre de pages309
Hauteur24
Largeur16
Épaisseur1,6 cm
Poids0,33 Kg

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Isorni - Les procès historiques

Gilles Antonowicz
Isorni - Les procès historiques

"Mais finalement, de quel côté étiez-vous sous l'Occupation ?" La réponse fuse, belle, simple, évidente : "Du côté des prisonniers ! Puis il y a eu la Libération. Les prisonniers ont changé. Mais moi, je suis resté du côté des prisonniers".