Eloge du duel - L'honneur au-dessus de la vie

"J'espère a moins que mes deux adversaires, malgré leur rang inégal, sont d'un sang que je peux faire couler sans honte". Le baron de Charlus...

Plus de détails

En stock (6)

16,11 €

En savoir plus

POLITIQUE MAGAZINE, Louis Soubiale, décembre 2023 :

   Avec le panache, la fougue et la verve gasconne qui est la sienne – quand bien même serait-il originaire du Bourbonnais –, Bernard Lugan, fier cavalier battant les flancs de son palefroi, nous renvoie, au rythme d’une chevauchée effrénée, à des époques, hélas révolues, où l’honneur tenait rang éminent sur la vie.

   Distinct du duel judiciaire, ce combat armé d’homme à homme, que l’on peut appeler le duel du point d’honneur, se généralisa à partir du XVIe siècle, jusqu’à ce que Richelieu y mette un terme, imputant à cette pratique un taux de létalité important susceptible de compromettre la survie de la noblesse française. La Révolution, abolissant tous les édits et arrêts de l’Ancien régime, rétablit cette pratique qui allait ponctuer tout le XIXe siècle et notamment la IIIe République : « L’on se massacrait donc allègrement et pour des motifs essentiellement futiles en ces temps ‘‘bénis’’, quand l’on risquait certes sa vie, mais en ne perdant ni son temps, ni son argent dans de longues et stériles joutes tribunalesques ». Lugan, par ailleurs fondateur et président de l’Association pour le rétablissement du duel en matière de presse (ARDMP), condense en cette formule tout l’intérêt qu’il y a à recourir à ces combats singuliers très codifiés, dont la haute valeur sociale ajoutée n’était alors contestée par personne. Comme l’écrivait Marcel Boulenger, fin escrimeur, médaillé de bronze aux Jeux olympiques d’été de 1900 – et par ailleurs, talentueuse plume pour L’Action Française –, « le duel évite le scandale et le bruit. Le duel évite aussi la brutalité, la grossièreté, les pugilats ignobles, les coups de pied ou de canne dans la rue, sinon les coups de revolver. Il est la dernière, la frêle, mais encore souveraine barrière contre les calomniateurs et les goujats. » (Apologie du duel, 1914, disponible en ligne).

   Contre les échotiers incultes et les cuistres bobardiers

   Lugan souscrit pleinement à ce propos, estimant, lui-même, dans une langue joliment fleurie, qu’il est « inutile de continuer à enrichir la basoche en implantant des actions en justice (…). Car, qu’on le veuille ou non, [le duel] est en effet le moyen le plus rapide, le plus efficace et le moins onéreux de rendre enfin prudents plumitifs stipendiés, acrobates du micro, butors de la sous-culture et baises-cul de l’idéologie dominante ». Et l’auteur de ce jubilatoire nouvel éloge du duel – qui n’omet pas d’indiquer combien cette noble façon de mourir autant que d’éprouver son courage n’était pas l’apanage des hommes puisque le beau sexe, à l’instar de « la Maupin », n’atermoya guère à s’y livrer gaillardement, rapière haute et seins nus ! – de relever le gant d’une tradition qui, certes faisait couler le sang, mais incitait à la plus grande circonspection, voire à la plus sage retenue. En matière de presse, ce retour à l’ancien usage des gentilshommes n’aurait, en effet, que des vertus, dont celle – en sus des mérites précités – de faire choir de leur piédestal d’arrogance et d’immunité, les échotiers incultes et autres cuistres bobardiers qui payeraient sur leur minable vie, l’écot de leurs clabauderies et de leurs impostures. Dès lors, Messieurs –et Mesdames –, déclarez vos témoins et n’oubliez pas que le choix des armes revient toujours à l’offensé !

INSTITUT ILLIADE, septembre 2023 : À quoi reconnaît-on la bassesse d’une époque ?

   À ce qu’elle ne recherche plus l’honneur ! Le monde moderne est confort, consensus et barbarie… Pour mettre fin aux déchaînements barbares, pour renouer avec la responsabilité, et pour allier enfin l’élégance à la virilité, le président de l’Association pour le rétablissement du duel en matière de presse nous propose avec panache et bravade un éloge du duel pour le moins convaincant.

___________________________________________________________________________

Au sommaire :

  • Pourquoi ce livre ?
  • Ce qu'est et ce que n'est pas le duel
  • Richelieu a sauvé la noblesse française
  • Le plomb ou l'acier ? Les armes du duel
  • Du duel par futilité au duel par rage, par insistance et enfin par élégance
  • Le duel, la littérature et la presse
  • Des vrais duels d'Alexandre Dumas aux rêves de duels e marcel Proust
  • Quand députés et hommes politiques défendaient leur honneur sabre en main
  • Dreyfusards ou antidreyfusars mais avant tout ... duellistes !
  • D'élégantes et pittoresques duellistes
  • De l'urgente nécessité qu'il y a de former les journalistes au combat au sabre et à l'épée
  • Bibliograhie - Index

Un cahier de 8 pages d'illustrations en couleurs et en noir et blanc, hors-texte.


L'auteur : Bernard Lugan
Bernard Lugan a écrit plus de 30 ouvrages consacrés à l'Afrique. Il est universitaire et expert auprès du TPIR (ONU). Il fut professeur à l'Ecole de Guerre et aux Ecoles de Saint-Cyr-Coëtquidan.
Président-fondateur de l’Association pour le rétablissement du duel en matière de presse (ARDMP), Bernard Lugan dirige la revue L’Afrique réelle.

4ème de couverture

   Une société qui sait se tenir ne craint pas de recourir aux armes pour régler ses différends, d’homme à homme. La nôtre l’a oublié, au bénéfice des couards, qui n’ont plus à payer le prix de leur impudence, sinon en frais de justice.

   Il y a fort à parier que certains journalistes ravaleraient leurs provocations et montreraient une salutaire prudence si leurs écrits les engageaient sur le pré…

   L’Éloge du duel, loin de célébrer la force brute, est tout au contraire une invitation à revenir à une civilisation réglée par le code de l’honneur, faite d’hommes trempés comme l’acier et de femmes qui se battent seins nus. Universitaire et mousquetaire dans l’âme, Bernard Lugan retrace l’histoire de cette noble institution et défend les valeurs viriles contre les velléités castratrices du wokisme.

Video

Présentation de l'éditeur

Fiche technique

Catégories Livres Littérature Essais - Pamphlets
ÉditeurLa Nouvelle Librairie
CollectionDans l'arène
ReliureBroché, couverture souple avec rabats
Parution2023
Nombre de pages160
Hauteur19
Largeur12
Épaisseur1.2
Poids0.185 kg

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Note 
(09/10/2023)
mousquetaire !

Mousquetaire dans l’âme, Bernard Lugan aiguise sa plume pour défendre le duel dans un livre magistral : Eloge du duel, l’honneur au-dessus de la vie. Car, “qu’on le veuille ou non, le duel est en effet le moyen le plus rapide, le plus efficace et le moins onéreux de rendre enfin prudents plumitifs stipendiés, acrobates du micro, butors de la sous-culture et baises-cul de l’idéologie dominante“.

    Note 
    (04/10/2023)
    Avec panache et bravade

    Du vrai Lugan...
    A lire et à offrir !

      Donner votre avis

      Eloge du duel - L'honneur au-dessus de la vie

      Bernard Lugan
      Eloge du duel - L'honneur au-dessus de la vie

      "J'espère a moins que mes deux adversaires, malgré leur rang inégal, sont d'un sang que je peux faire couler sans honte". Le baron de Charlus...