Okhrana la police secrète des Tsars 1883-1917

Une histoire secrète absolument déterminante dans la genèse des régimes policiers successifs qui ont enserré la Russie et qui continuent de la dominer aujourd’hui.

Plus de détails

En réapprovisionnement
Expédition sous 4 à 10 jours

22,75 €

En savoir plus

CONFLITS : La première police politique

   Bien moins connue que ses descendants, Okhrana s’avère être une des premières polices politiques de l’histoire moderne. Bien avant le KGB, le FSB et autres NKVD et Tchéka, la puissance politique des Tsars avait déjà des agents sous ses ordres chargés d’espionner, filer et provoquer dans le but de protéger le pouvoir en place. Spécialiste de l’histoire russe, Alexandre Sumpf nous livre un ouvrage important sur cette première police secrète ayant eu un quartier général en plein cœur de Paris pour ses opérations à l’étranger. Retraçant son histoire, son organisation et ses méthodes, l’auteur explique en détail le recrutement, les missions et la vie de ces agents secrets de la Russie tsariste en partie responsables de la lutte contre les révolutionnaires jusqu’à sa disparition et son remplacement par la Tchéka en 1917 au lendemain de la Révolution russe. En effet l’Okhrana a été active durant la période où les idées communistes sont fortement relayées et suivies partout en Europe et la Russie n’y échappe pas comme on le sait. Malgré la fin tragique du tsarisme, l’Okhrana connu également des succès importants ses presque 35 années d’existence et su créer un véritable réseau qui comme tout service de renseignement et d’influence, n’était pas uniquement composé d’agents russes.

   Entre influence, complots, manipulations et faux documents, de Paris aux neiges sibériennes, de la Loubianka aux bords de la mer Baltique, plongez au cœur de l’histoire méconnue, et pourtant très riche et mère de nombreuses autres, de ces agents de l’ombre.

HISTORIA, Laurent Lemire, janvier 2023  : L'oreille de Saint-Pétersbourg

    Alexandre Sumpf remonte le temps de la Russie avec une approche sociale et le plaisir de raconter. C'est le cas avec l'histoire de cette première police politique russe, l'Okhrana, créée par Alexandre III. Elle possède une antenne à Paris, appelée Okhranka, au 79, rue de Grenelle, dans l'hôtel d'Estrées, alors siège de l'ambassade de Russie et aujourd'hui résidence de l'ambassadeur. À l'aide d'archives inédites, l'historien révèle le petit monde qui travaille pour cette officine, notamment cette succursale parisienne qui produit et diffuse Les Protocoles des sages de Sion. Ces agents provocateurs combattent, avec les policiers français, les révolutionnaires, mais pas pour les mêmes raisons. Les premiers veulent sauvegarder l'autocratie, les seconds la République. Alexandre Sumpf nous immerge parmi ces aristocrates, anarchistes, artistes, comme le peintre de Montparnasse Alexandre Zinoview, ou Vladimir Bourtsev, surnommé le Sherlock Holmes de la révolution. Victor Serge avait vu juste.

   Derrière l'Okhrana, il y a un peu plus que la première police secrète russe, un état d'esprit qui s'est perpétué jusqu'à aujourd'hui.

HISTOIRE ET CIVILISATIONS, Jean-Joël Brégeon :  Une étude magistrale qui nous parle, car elle traite des racines du mal. 

   Le terme désigne le service créé par Alexandre III pour lutter contre les mouvements révolutionnaires en Russie et en Europe. Remarquablement organisée, l’Okhrana joue de tous les registres ; elle espionne, infiltre avec une rare dextérité. Elle use de la perlustration (inspection systématique des correspondances détournées) et de la cryptologie. Comptant jusqu’à 35 000 correspondants bien payés, l’Okhrana sait tout sur tout, manipule, provoque un état de suspicion général chez les ennemis de l’autocratie. En revanche, le meurtre est peu pratiqué. Alexandre Sumpf s’est penché sur son agence de Paris, très active, jouissant de la bienveillance des autorités (la Russie est l’alliée de la France).

   Il a étudié de près le cas d’Alexandre Zinoview (1889-1977), tout jeune révolutionnaire de 19 ans, repenti après un séjour éprouvant dans les geôles de l’Okhrana. Infiltré auprès de Vladimir Bourtsev, à Paris, très en vue comme polémiste et éditeur, il l’approche et rapporte tous les mois ce qu’il sait contre un « salaire » de 500 francs. Après la guerre, il mènera une vie artistique rangée qui fera sa réputation – on se penchera sur ses dessins, reproduits sur plusieurs pages. Seize séquences de son retournement. Dantesque. La filiation entre l’Okhrana et la police secrète soviétique est éclatante. Mais alors que l’Okhrana œuvrait dans les limites réglées par l’État, tchékistes, guépéistes et kagébistes, écartant toute contrainte, ajoutèrent l’élimination pure et simple des opposants.

<

__________________________

Au sommaire :

  • Introduction
  • L'Okhrana en Russie
  • L'Okhrana à Paris
  • Les noeuds de l'alliance franco-russe 1892-1914
  • les coulisses d'une sureté générale
  • Au coeur de la guerre secrète de l'Entente 1914-1917
  • Echec et mat : le système mis à nu 1917-1921
  • Epilogue : de l'Okhrana à la Tchéka
  • Conclusion - Notes - Sources et bibliographie

Croquis, esquisses et documents en noir et blanc in-texte.


L'auteur : Alexandre Sumpf
Membre junior de l'Institut universitaire de France, Alexandre Sumpf est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Strasbourg. Ses recherches portent sur la propagande en Russie et en URSS, en particulier au moyen du cinéma. En 2013, il a publié De Lénine à Gagarine. Une histoire sociale de l'Union soviétique, un essai d'histoire totale de l'expérience des Soviétiques sans équivalent.

4ème de couverture

   Avant le FSB, le KGB, le NKVD ou la Tcheka, il y avait l’Okhrana. Or, qui connaît l’histoire de la mère de toutes les polices politiques ? Comment menait-elle son combat contre les révolutionnaires en Russie comme en France ? Qui sait qu’elle avait installé son Agence de l’étranger à Paris ? Alexandre Sumpf remonte au temps des tsars pour raconter l’histoire inédite des agents provocateurs, fileurs, policiers et espions engagés dans une lutte sans merci pour la sauvegarde de l’autocratie.

   Historien spécialiste de la Russie, il plonge dans les coulisses de la machine répressive, étudie les profils de ses agents, les réseaux qu’elle est parvenue à tisser à travers l’Europe entière, mais aussi ses échecs, impuissante qu’elle était à endiguer le tumulte révolutionnaire. Cette vaste fresque se déploie des plaines désolées de Sibérie aux rivages de la Baltique et de Saint-Pétersbourg jusqu’aux bords de la Seine. À travers les fausses conspirations, l’interception des correspondances, la corruption tentaculaire de la presse parisienne, le recrutement de policiers français par l’Okhrana et sa collaboration sans faille avec la Sûreté générale, sur fond de marche à la guerre et jusqu’à l’effondrement terminal du système, se dévoile une histoire secrète absolument déterminante dans la genèse des régimes policiers successifs qui ont enserré la Russie et qui continuent de la dominer aujourd’hui.

   Une histoire monumentale. Un livre incontournable.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire du monde Russie
ÉditeurLe Cerf
ReliureBroché
ParutionNovembre 2022
Nombre de pages ou Durée444
Hauteur24
Largeur15.5
Épaisseur3.7
Poids0.708 kg

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Okhrana la police secrète des Tsars 1883-1917

Alexandre Sumpf
Okhrana la police secrète des Tsars 1883-1917

Une histoire secrète absolument déterminante dans la genèse des régimes policiers successifs qui ont enserré la Russie et qui continuent de la dominer aujourd’hui.