Gettysburg 1863

La guerre de Sécession incarnée : durant trois jours de juillet 1863, 160 000 Sudistes et Nordistes se sont livré une bataille gigantesque dans un petit coin de campagne, à Gettysburg.

Plus de détails

En stock (1)

23,70 €

En savoir plus

   Vincent Bernard, auteur chez Perrin des biographies remarquées des deux grands chefs militaires, le nordiste Grant et le sudiste Lee, donne ici la pleine mesure de son talent de narrateur et d'analyste. 

MEDIA PRESSE INFOS, octobre 2023 :

    Du 1er au 3 juillet 1863 vont s’affronter 160 000 combattants sur un champ de bataille de 40 kilomètres carrés. Au soir de la dernière journée, après avoir tiré sept millions de balles et 50 000 boulets et obus, les deux armées se font toujours face, toutes deux épuisées. Mais l’armée sudiste commandée par le général confédéré Robert E. Lee est alors brisée par la résistance de l’armée nordiste. Le bilan des combats est d’environ 8 000 morts, dont une dizaine de généraux, 10 000 disparus ou capturés et 32 000 blessés, répartis quasi équitablement entre les deux camps.

   Contrairement à l’idée habituellement répandue, Vincent Bernard considère que cette bataille, assurément majeure, et aux enjeux lourds sur le moment, ne change cependant rien par son issue aux conditions stratégiques ni aux équilibres militaires de fond. Avant Gettysburg, cette guerre avait duré un peu plus de deux ans : à l’issue, elle va encore se prolonger pendant presque deux ans. Gettysburg est certes l’une des plus grandes et la plus meurtrière bataille jamais livrée sur le sol américain ; elle est la seule importante de la guerre de Sécession disputée sur le sol d’un Etat sans esclavage (au contraire du Maryland, du Kentucky ou du Missouri, unionistes mais toujours esclavagistes jusqu’en 1865), mais elle n’a pas sur le plan militaire et stratégique l’importance décisive de “tournant de la guerre” que la mémoire lui a souvent prêtée. L’une des grandes victoires tactiques confédérées de la guerre de Sécession, et la plus grande à l’Ouest, intervient plus de deux mois après Gettysburg, sur la rivière Chickamauga, en septembre 1863. Et il faudra attendre l’été 1864 pour voir les Confédérés acculés devant leur capitale Richmond, et presque un an encore pour les voir capituler. En juillet 1864, une petite armée confédérée campera même sous les fortifications de Washington !

   Pour en revenir à Gettysburg et comprendre l’intérêt que lui portaient les deux camps, il faut comprendre que ce lieu, à condition d’en contrôler les débouchés, était une position idéale pour conserver l’initiative des opérations, alimenter et ravitailler une grande armée, à commencer par la question vitale de l’eau potable, facteur souvent négligé des historiens mais canalisant toujours étroitement les axes de progression des armées de l’époque. Ce livre examine rigoureusement les différents aspects stratégiques et tactiques de la bataille de Gettysburg et, notamment, de “la charge de Pickett” venant couronner l’ensemble de la bataille et sceller la défaite sudiste.

   Passionnant pour tous les amateurs d’histoire militaire.


L'auteur : Vincent Bernard
Né en 1974 dans la région bordelaise, historien, Vincent Bernard a d'abord enseigné dans le secondaire avant de se tourner vers le journalisme et l'édition. Spécialiste reconnu d'histoire militaire, rédacteur en chef-adjoint de Guerres & Histoire, Vincent Bernard explore depuis plus de dix ans la guerre de Sécession, dont il maîtrise l'ensemble de la documentation, et sur laquelle il a déjà publié plusieurs ouvrages renommés. Il est par ailleurs l'un des coauteurs de l'Infographie de la Seconde Guerre mondiale.

4ème de couverture

   Durant trois jours de juillet 1863, 160 000 Sudistes et Nordistes se sont livré une bataille gigantesque dans un petit coin de campagne, à Gettysburg. La plus sanglante de toute l’histoire nord-américaine.

   L’enjeu était énorme : détermine l'avenir - réuni ou fracturé - des Etats-Unis d’Amérique. Son résultat eut été autre que, à coup sûr, la face du monde en eût été changé. Cette bataille, chaque citoyen américain la connait, ne serait-ce que par le discours qu’y prononça Abraham Lincoln, quelques phrases inoubliables fondatrices de la démocratie moderne américaine. Vincent Bernard, auteur chez Perrin des biographies remarquées des deux grands chefs militaires, le nordiste Grant et le sudiste Lee, donne ici la pleine mesure de son talent de narrateur et d’analyste.

   Propulsé au coeur de l'action, on suit heure par heure les charges et contre-charges des deux camps sous une pluie de 50 000 boulets et obus crachés par 600 canons. Pour le 5e opus de la collection champs de bataille, c'est un morceau de bravoure que nous offre le meilleur historien français de la grande guerre civile américaine.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire du monde
ÉditeurPerrin
ReliureBroché
Parution12 octobre 2023
Nombre de pages328
Hauteur21.5
Largeur16
Épaisseur2.7
Poids0.452 kg

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Gettysburg 1863

Vincent Bernard
Gettysburg 1863

La guerre de Sécession incarnée : durant trois jours de juillet 1863, 160 000 Sudistes et Nordistes se sont livré une bataille gigantesque dans un petit coin de campagne, à Gettysburg.