La Fronde

1648-1653

En cours de réapprovisionnement
Délai de livraison non précisé

10,43 €

En savoir plus

   Michel Pernot analyse ces mouvements et dément l’idée longtemps soutenue et profondément ancrée dans l’esprit des français que la Fronde serait une révolution manquée, une sorte de préface ratée à 1789.

Parce qu’il nous démontre que finalement elle a remué bien plus le passé qu’elle n’annonçait l’avenir et que l’échec cuisant de ce mouvement était la conséquence logique de la vacuité de ses objectifs et la légèreté de ses dirigeants.

   Au sommaire :

  • ...
  • LA MONARCHIE FRANÇAISE EN 1643
  • LES PRELIMINAIRES DE LA FRONDE (1643-1648)
  • 1648, ANNEE REVOLUTIONNAIRE ?
  • LE SIEGE DE PARIS
  • LE RENVERSEMENT DES ALLIANCES
  • LA FRONDE PRINCIERE
  • LA PROPAGANDE POLITIQUE PENDANT LES PREMIERS TEMPS DE LA FRONDE (1648-1651)
  • LA MARCHE A LA GUERRE CIVILE
  • LA GUERRE CONDEENNE
  • LA DECOMPOSITION DE LA FRONDE
  • LES IDEES POLITIQUES A LA FIN DE LA FRONDE
  • BILAN DE LA FRONDE
  • ...

L'auteur : Michel Pernot
Agrégé d'histoire, maître de conférences honoraire des universités, Michel Pernot a consacré l'essentiel de ses travaux au passé religieux de la Lorraine. Il s'est efforcé également, par exemple en publiant La Fronde (éditions de Fallois 1994), de mettre à la disposition du public des synthèses claires et bien documentées sur les années troublées qui, en France, occupent la période 1560-1660.

4ème de couverture

   Au milieu du XVIIe siècle, pendant la minorité de Louis XIV, le royaume de France a effectivement traversé une grande crise.

   Pendant cinq années, de 1648 à 1653, sur fond de disette et d’épidémies, l’opposition politique s’est déchaînée contre le gouvernement de la reine régente, Anne d’Autriche, et de son Premier ministre, le cardinal Mazarin. Réaction de la société française à l’édification de l’Etat moderne voulu par Louis XIII et Richelieu, magistrats, bourgeois de Paris, ecclésiastiques et gens du peuple se sont opposés à l’autorité royale.

   Des villes comme Bordeaux et des provinces entières comme la Provence, sont entrées en dissidence. Jusqu’à se transformer en une guerre civile dont la monarchie a réussi, non sans mal, à venir à bout.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire de France
ÉditeurTallandier
CollectionTexto
Parution2012
Nombre de pages ou Durée480
Hauteur18
Largeur12

Produits associés

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

La Fronde

Michel Pernot
La Fronde
1648-1653