La Forteresse

Autobiographie. 1953-1973

Les vingt premières années.

Plus de détails

En réapprovisionnement
Expédition sous 4 à 10 jours

22,75 €

En savoir plus

   POLITIQUE MAGAZINE, Charles de Meyer, N°216, septembre 2022 : Bombes et sensualité

   « L’orientaliste contemporain avait deux manières de rassasier sa passion cet été. Il pouvait s’accabler des nouvelles internationales et craindre pour la famine, la sécheresse et la guerre au Proche-Orient et dans la Corne de l’Afrique. Il pouvait également se délecter des périodes de Richard Millet qui revient sans cesse au Liban, dans l’histoire de sa sensualité, publiée sous le titre La Forteresse – Autobiographie 1953-1973 chez Les provinciales. Millet creuse sa famille, son père, ses pulsions, ses vices et ses racines dans un texte qui excède de loin les limites que l’auteur s’était imposées. Toujours, Beyrouth revient, comme un motif qui devrait se glisser partout, se fondre dans la vie des sens et de l’esprit de l’ancien éditeur tourmenté.

   En lisant La Forteresse et son affirmation minutieuse des origines du talent de son auteur, il faut être attentif à ce que le Liban, et singulièrement sa guerre civile, furent comme ce qu’il y eut de plus limpide et ordonné dans la vie de Richard Millet. Pas un ordre né du chaos, la chose serait trop bête, mais un ordre discret, imperceptible aux âmes avilies, et dont l’évidence n’étonne que ceux qui n’embrassent la vie du pays du Cèdre que par l’enchaînement des nouvelles. Elles ne furent d’ailleurs pas rassurantes, cet été, etc. » 

   L'INCORRECT, Romaric Sangars :

   « Repris plusieurs fois comme s’il répondait à une nécessité forte mais particulièrement douloureuse, le récit est mis en scène dans une atmosphère crépusculaire sublime et atteint parfois des degrés de sincérité déchirants.»

   CAUSEUR, Pascal Louvrier

   « Les Confessions de saint Augustin ne quitte jamais Gérard Depardieu en voyage. L’ouvrage Pensées et Opuscules de Pascal, dans l’édition Brunschvicg, accompagne toujours Richard Millet. Les textes où il est question de Dieu sont indispensables à l’heure de la marée montante du nihilisme.»


L'auteur : Richard Millet
Né à Viam, en Corrèze. Il a grandi au Liban. Auteur d'environ quatre-vingts livres, il vit et travaille à Paris.

4ème de couverture

" Je vais où me portent mes phrases. " Richard Millet achève la longue quête vers l´origine dans laquelle il s´est lancé le jour où il commença d´écrire la première ligne de son oeuvre si décisive aujourd´hui.
   Cette autobiographie de ses vingt premières années, que ne couvrent ni son Journal ni son oeuvre romanesque, n´est pas un livre de confessions, quoiqu´il arrache " les vieux masques ", y compris celui de l´homme " qui pose, inévitablement, en écrivant " et se situe dans l´exacte ligne de saint Augustin - mais c´est une quête pour découvrir " l´origine de ma sensualité ".

   Cette sensualité excessive, vécue presque comme une damnation, l´écrivain la rattache à un manque initial d´amour et à une sort d'envoûtement paternels, qui auraient produit ce qu´il appelle sa " maladie ". La forteresse intérieure construite et consolidée pas à pas l´en protège mais elle en est aussi le produit - tout comme ce grand livre enfin écrit, " la baleine blanche de mon entreprise littéraire ".

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Littérature Biographies / Témoignages Divers
ÉditeurLes Provinciales
ReliureBroché
Parution25 Aôut 2022
Nombre de pages ou Durée300
Hauteur19,5 cm
Largeur14,5 cm
Épaisseur 2,0 cm
Poids0.501 Kg

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

La Forteresse

Richard Millet
La Forteresse
Autobiographie. 1953-1973

Les vingt premières années.