La drôle de guerre des intellectuels français (1939 - 1940)

Préface de Pascal Ory

Plus de détails

En stock (1)

30,33 €

En savoir plus

   Prix RENAUDOT 2008 - Essai

   Au-delà du ton parfois hermétique utilisé par Giraudoux dans ses allocutions, ce sont les thèmes de la propagande qui apparaissent peu lisibles, qu'il s'agisse de définir l'ennemi, d'arrêter l'attitude à l'égard neutre ou plus simplement d'énoncer les buts de guerre de la France peu sûrs d'eux-mêmes, les intellectuels français nourrissent le débat d'idées de leurs propres divisions.

   Le discours officiel suscite en effet des oppositions de nature pacifiste, communiste et même germanophile. Lorsque la guerre se réveille le 10 mai 1940, l'Union sacrée des idées n'a pas pu se réaliser.


L'auteur : Pierre-Frédéric Charpentier
Né en 1969, Pierre-Frédéric Charpentier a soutenu en 2005 à l'Université Paris-I panthéon-Sorbonne une thèse de doctorat d'histoire sur Les intellectuels de la Drôle de Guerre à la défaite (1939-1940) sous la direction de Pascal Ory, puis a assuré l'édition critique du Journal de guerre (1940-1941) de Valentin feldman (Ed farrago, 2006). Enseignant dans le secondaire, il est également chargé de cours à l'Université des Sciences sociales de

4ème de couverture

   Au regard des années trente et de l'Occupation, la Drôle de Guerre (1939-1940) constituait jusqu'à présent une page blanche de l'histoire intellectuelle du XXe siècle.

   Cet ouvrage se propose de combler une lacune historiographique, en rappelant comment, par leurs actes, par leurs idées ou par leurs silences, les intellectuels français ont pu appréhender les débuts de la Seconde Guerre mondiale.

   A la déclaration de guerre, de très nombreux clercs partent sous l'uniforme vivre au front les neuf mois d'attente et d'inaction précédant la défaite de la France. A l'arrière, les plus âgées et les non-mobilisables doivent adapter leur mode de vie aux contraintes des nouveaux temps : couvre-feu, alertes, censure, bourrage de crâne, etc. Pour mener à bien le combat des idées, les pouvoirs publics ont confié la charge de la propagande de guerre française à un écrivain réputé, Jean Giraudoux, qui dirige le commissariat général à l'information. Une mission périlleuse.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Sciences Politiques Etudes Actualité/ Etudes / Essais Prix Littéraires et Sélections Jury Deuxième Guerre Mondiale
ÉditeurLavauzelle
CollectionHistoire, Mémoire et Patrimoine
Parution2008
Nombre de pages ou Durée430
Hauteur21
Largeur15

Produits associés

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

La drôle de guerre des intellectuels français (1939 - 1940)

Pierre-Frédéric Charpentier
La drôle de guerre des intellectuels français (1939 - 1940)

Préface de Pascal Ory