Enquête judiciaire sur l'assassinat de la famille impériale de Russie

En stock (1)

23,70 €

En savoir plus

Edition fac-simile.

Nombreux documents photographiques de l'époque -5 plans et 83 photographies.

Les preuves, les interrogatoires, les dépositions des témoins & des accusés.

Couverture : une ménorah ; en photographie, le puits où les régicides jetèrent de nuit les corps de toute la famille impériale assassinées à Ekaterinenburg dans la maison Ipatieff appartenant à un Juif (v. doc. photo, in fine).


L'auteur : Nicolas Sokoloff
Nicolas Sokoloff, juge d'instruction près le tribunal d'Omsk.

4ème de couverture

- On nous permettra le commentaire suivant : après le meurtre de leurs prophètes, après le déicide monstrueux, outre les meurtres rituels qu'elle a commis, l'hydre juive a perpétré des "régicides rituels". Ainsi en l'espace d'un siècle et demi, plus de quarante rois, reines et princes ont été liquidés par la secte antichrétienne. Cette fois-ci le plus grand pays du monde tombait entre leurs mains : la Russie des tsars allait connaître la ruine.

- Par leur nombre, par les décisions, les financements et les prjets, les Juifs sont sseuls responsables de la tuerie nommée Révolution d'octobre ; par le sabotage les Américains ont à leur charge la défaite des armées blanches fidèles aux Romanoff, car les munitions envoyées n'étaient pas du calibre des armes russes ; les Américains le savaient, c'est une trahison. La presse occidentale, aux mains -déjà- des judéo-maçons est responsable de la chape de silence et de ténèbres qui interdit aux nations d'occident de connaître les déportations, les famines, les tortures, les épouvantables boucheries ordonnées par les juifs, Lénine, Trotsky, Staline etc.

- "Le 7 août 1918, écrit Nicolas Sokoloff, le tribunal de l'arrondissement d’Ekatérinenbourg, toutes sections réunies, décida d'enlever l'affaire à Nametkine et d'en charger le juge Serguieef, chargé de désigner un juge d'instruction extraordinaire.

- "Poursuit-il, à la vue des faits qui prouvaient le meurtre sinon de toute la famille Impériale, du moins de l'Empereur, le pouvoir militaire, l'unique pouvoir d'alors, assurant réellement la possibilité même de l'ordre...

- "Le 5 février, l'Amiral Koltchak me convoqua, en ma qualité de juge d'instruction pour les affaires de particulière importance du tribunal d'Omsk. Il m'ordonna d'étudier ce qui avait été fait et de lui dire mon opinion sur la meilleure façon de continuer l'enquête. Le lendemain, 6 février, je lui lis le rapport suivant :...

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire du monde Etudes XX° - XXI° siècle
ÉditeurSaint Rémi
SélectionCommunisme Cent Ans
ReliureBroché
Parution2015
Nombre de pages ou Durée350
Hauteur21
Largeur14.5

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Enquête judiciaire sur l'assassinat de la famille impériale de Russie

Nicolas Sokoloff
Enquête judiciaire sur l'assassinat de la famille impériale de Russie