Poèmes de Fresnes

Lus par Pierre Fresnay.

   C’est la rencontre d’une voix ardente et d’une plume mer­veil­leu­se­ment poé­tique qui a donné naissance à un chef-d’œuvre dont l’écoute est un enchantement.

Plus de détails

En stock (2)

15,12 €

En savoir plus

Titres :

    Epitre dédicatoire - Chant pour André Chénier - Je ne sais rien - Vienne la nuit - Paysage de prison - Les noms sur les murs - Psaume I - Psaume II - Le camarade - Psaume III - Psaume IV - Mon pays me fait mal - Psaume V - Noël en taule - Le jugement des juges - Le testament d'un condamné - Chanson - Bijoux - L'enfant Honneur - Aux morts de février - Psaume VI - Psaume VII - Gethsémani - Lazare - La mort en face - 6 février 1945


L'auteur : Robert Brasillach
Essayiste et romancier, Robert Brasillach (1909-1945) fit ses études au lycée Louis-le-Grand à Paris puis à l’Ecole Normale Supérieure.
Très jeune, il devint le responsable de la chronique littéraire de L’Action française et l’auteur de plusieurs chef-d’œuvres littéraires.
En 1939, il succédera à Pierre Gaxotte à la tête de l’hebdomadaire Je suis partout.
En 1945, victime des drames de l’épuration, il fut condamné à mort par une cour de justice et exécuté malgré une pétition signée et adressée au général De Gaulle par les plus grands écrivains français dont François Mauriac.

4ème de couverture

   C’est la rencontre d’une voix ardente et d’une plume mer­veil­leu­se­ment poé­tique qui a donné naissance à un chef-d’œuvre dont l’écoute est un enchantement. Cette voix, c’est Pierre Fresnay (1897-1975) qui se met tout entier au service des vingt-six Poèmes de Fresnes, derniers écrits de prison psalmodiés par Robert Brasillach (1909-1945), qui les voulait lier sous le titre La mort en face.

   Si l’alliance de la plume et de la voix donne un effet saisissant, si l’on se sent emporté dans un univers de grandeur et de sacrifice, c’est qu’en l’occurrence Brasillach est plus qu’un poète : il est une âme qui, s’ouvrant à l’Espérance et mue par la grâce de Dieu, s’élève, se purifie, se simplifie jusqu’à mourir au bord de l’éternité en un renoncement qui fait de lui l’égal des grands héros de l’humanité et l’humble frère des saints : J’essayais le plus possible d’accepter.

   C’est dans cet acte tout simple (et com­­bien héroïque !) que s’achève cette montée spirituelle que l’auditeur vit avec Bra­sillach.

Fiche technique

Mot clé Poésie/théâtre
Catégories CD En Vrac...
ÉditeurDurendal
Parution2017
Nombre de pages ou Durée50

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Poèmes de Fresnes

Robert Brasillach
Poèmes de Fresnes

Lus par Pierre Fresnay.

   C’est la rencontre d’une voix ardente et d’une plume mer­veil­leu­se­ment poé­tique qui a donné naissance à un chef-d’œuvre dont l’écoute est un enchantement.