Martin Heidegger

Catholicisme, révolution, nazisme

Disponible

27,00 €

En savoir plus

AU sommaire :

...

UN DESTIN CATHOLIQUE 1889-1918

- Une enfance catholique dans un bourg du sud-ouest de l'Allemagne (1889-1903)

- Du futur prêtre au jeune philosophe antimoderniste (1903-1913)

- Un philosophe dans la Grande Guerre (1914-1918)

UN PHILOSOPHE REVOLUTIONNAIRE 1919-1933

- L'oubli croissant de Messkirch (1919-1923)

- L'enracinement sur les hauteurs de Todtnauberg ? (1923-1933)

- Le vent qui souffle du côté de Berlin (1927-1933)

LE NAZISME, DESTIN DE L'ALLEMAGNE ? 1933-1945

- Le discours de rectorat, ou autoportrait du philosophe en Führer

- Un albatros s'essaie au pas de l'oie (1933-1934)

- Un oracle face à la tempête (1934-1945)

UN NAZI PROMIS AU SILENCE 1945

- Dans la détresse de l'Allemagne des ruines (1945-1949)

- Derniers chemins (1950-1976)

- L'affaire Heidegger après Heidegger (1976- ?)

...


L'auteur : Guillaume Payen
Guillaume Payen, docteur en histoire, Paris-Sorbonne, chercheur associé au centre Roland-Mousnier CNRS/Paris-Sorbonne, est chef du pôle histoire du centre de recherche de l'Ecole des officiers de la gendarmeire nationale.

Co-auteur(s) : Préface de Jean-Paul Bled

4ème de couverture

"Le national-socialisme est un principe barbare" écrit Martin Heidegger dans ses Cahiers noirs, ajoutant : "C'est ce qui lui est enssentiel et sa possible grandeur".

Révolutionnaire radical, ayant vu et approuvé le caractère destructeur du nazisme, le recteur de Fribourg a réservé d'autres surprises dans ses journaux philosophiques, dans lesquels il évoque par exemple l'"auto-anéantissement du juif".

Alors que le philosophe est devenu un objet d'incompréhension et d'horreur, nombre de spécialistes en appellent désormais à l'histoire. C'est cette réhistoricisation que l'auteur a entreprise dans ce livre. Refusant la polémique, l'adoration et la détestation, il s'emploie à comprendre l'homme et le penseur, de l'intérieur et en son temps, par le biais de toutes les sources disponibles : cours, lettres, textes de circonstance, de même que ces Cahiers noirs qui suscitent tant d'émoi.

Excédant largement le III° Reich, le cheminement de Heidegger fut heurté : il commença par un catholicisme intransigeant qui laissa la place, après la Première Guerre mondiale, à une volonté farouche de révolution philosophique, terreau dans lequel son nazisme vint jeter de profondes racines qui survécurent à l'effondrement du régime d'Adolf Hitler. De cette biographie, de dégage un portait fait d'ombres et de lumières : grand philosphe, maître, ami ou amant de juifs ou d'étrangers, Heidegger fut aussi un nationaliste antisémite, inquiet de l'"enjuivement" de son peuple et soucieux de son rôle historique prééminent.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Histoire Théologie, Philosophie Biographies / Témoignages
ÉditeurPerrin
ReliureBroché
Parution2016
Nombre de pages ou Durée680
Hauteur24
Largeur15.5

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Martin Heidegger

Guillaume Payen
Martin Heidegger
Catholicisme, révolution, nazisme