Marie-Madeleine

Disponible

15,00 €

En savoir plus


L'auteur : Henri-Dominique Lacordaire
Pour ses contemporains, Henri Lacordaire (1802-1861) fut le plus illustre représentant de l'art oratoire catholique en son temps. Aujourd'hui, les historiens voient surtout en lui un des chefs des libéraux catholiques français et le restaurateur en France de l'ordre des Dominicains, qui y avait été supprimé à la Révolution. Prêtre, religieux, journaliste, prédicateur à Notre-Dame de Paris et ailleurs, éducateur, un moment député, académicien, on le trouve au carrefour des grands débats du XIXe siècle européen. Politiquement, on le trouve réticent sous la monarchie bourgeoise de 1830, qu'il juge anticléricale et gallicane ; enthousiaste pour la Révolution de 1848 lorsqu'elle tend la main à la religion ; et prenant ses distances avec le coup d'Etat de Napoléon III en 1852. Défenseur "ultramontain" des droits du Pape, il est en désaccord avec la méfiance que l'Église montre devant la société moderne et son idéal de liberté. Il appartient enfin à la littérature romantique par son style qui resplendit tout autant dans ses oeuvres que dans son abondante correspondance où il révèle si bien, dans le rayonnement de ses amitiés, surtout féminines, sa personnalité riche et contrastée.

Co-auteur(s) : Préface de Bernard Montagnes, o. p. & Postface de Jean-Pierre Olivier, o.p.

4ème de couverture

« J'écris de cette femme. Louée dans tout l'univers par l'Évangile, elle n'a pas besoin qu'une plume mortelle ravive dans les ombres du XIXe siècle sa gloire du temps. Nul nom plus que le sien n'a résisté à l'indifférence, parce que le péché même lui ouvre des routes dans l'admiration des hommes, et que la vertu lui fait un autre chemin dans la génération des cœurs sans tache. Marie-Madeleine touche aux deux côtés de notre vie ; la pécheresse nous oint de ses larmes, la sainte nous oint de sa tendresse ; l'une embaume nos blessures aux pieds du Christ ; l'autre nous essaie aux ravissements de son ascension.

Mais si Marie-Madeleine n'a pas besoin d'être louée par une autre bouche que celle de Dieu, nous pouvons mettre notre joie à faire ce qui lui est inutile, et à lui offrir un encens qui retourne à notre cœur comme une bénédiction.

C'est notre désir. Peut-être aussi les ruines de la Sainte-Baume tressailliront-elles à notre voix, et la Provence, émue d'un abandon qui accuse sa piété, retrouvera-t-elle pour un si grand culte l'amour de ses ancêtres et la munificence de ses princes."

(Frère Henri-Dominique Lacordaire, o.p.).

Fiche technique

Catégories Livres Religion Saints, Témoins, biographies
ÉditeurLe Cerf
Parution2005
Nombre de pages ou Durée150
Hauteur19.5
Largeur12.5

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Marie-Madeleine

Henri-Dominique Lacordaire
Marie-Madeleine