Saints, reliques et miracles au Moyen Âge

Les saints et leurs miracles appartiennent à une culture fortement marquée par un imaginaire chrétien qui s'est développé au cours de la période médiévale et a marqué de son héritage bien des lieux en Occident.

Plus de détails

En stock (1)

15,07 €

En savoir plus

   Le culte des saints et des reliques est au cœur de la religion médiévale : il déplace des foules entières, monopolise des prêtres, et fait s'élever des églises toujours plus majestueuses. Jusqu'au XIe siècle, la désignation des saints est laissée à l'initiative populaire, vox populi, vox Dei ; la canonisation se fait par un culte spontané rendu au saint, honoré le jour de sa mort. Cependant, à partir du VIIIe siècle, le rôle des prélats devient plus important avec la mise en place d'une enquête préalable à la canonisation (authentification des reliques grâce aux témoignages oraux ou écrits).

   La relique est un objet complexe qui participe du matériel en tant que corps ou fragment de corps comme du spirituel. La foi, la croyance et le respect ne sont pas les seuls sentiments suscités par les reliques, elles attirent aussi la convoitise et la volonté de s'en emparer à des fins sociales et politiques, depuis la quête éperdue de la protection sacrée jusqu'à la volonté de puissance ou de gloire.

   Au sommaire :

  • Introduction
  • A l'origine du culte des saints
  • Vox populi, vox Dei
  • hagiographie, la vie du saint et ses miracles
  • Les pouvoirs des saints
  • Quand les saints entrent en ville
  • miracles
  • Ad sanctos. Au plus près des saints
  • Sanctuaires et reliquaires
  • Conclusion - Bibliographie...

L'auteur : Sophie Brouquet
Professeur d'histoire médiévale à l'université de Toulouse II, a publié de nombreux ouvrages,

4ème de couverture

   Parmi les hauts lieux du Moyen Age se trouvent le sanctuaire, la crypte ou la basilique qui abritent la tombe d'un saint, réputé pour ses pouvoirs miraculeux. Le culte des saints et de leurs reliques est au coeur des mentalités médiévales. Il déplace des foules entières, monopolise prêtres et moines, et les conduit à élever dos églises toujours plus majestueuses, destinées à abriter le corps saint dans sa somptueuse châsse d'orfèvrerie. Cette vénération n'est pas seulement une pratique religieuse ; elle touche à tous les aspects de la vie médiévale : littérature religieuse et profane, croyances, médecine, mentalités, art et architecture, économie et société.

   Que les miracles soient vrais ou faux n'est pas le propos de ce livre. Les saints et leurs miracles appartiennent à une culture fortement marquée par un imaginaire chrétien qui s'est développé au cours de la période médiévale et a marqué de son héritage bien des lieux en Occident.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Histoire de l'Eglise
ÉditeurOuest-France
ReliureBroché, couverture souple avec rabats
Parution2021
Nombre de pages128
Hauteur24
Largeur17
Épaisseur1.2
Poids0.394

Produits associés

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Saints, reliques et miracles au Moyen Âge

Sophie Brouquet
Saints, reliques et miracles au Moyen Âge

Les saints et leurs miracles appartiennent à une culture fortement marquée par un imaginaire chrétien qui s'est développé au cours de la période médiévale et a marqué de son héritage bien des lieux en Occident.