Nouveau Jean-Noël Toubon - Le péril cathare

Le péril cathare

De la croisade spirituelle à la croisade militaire

Comment l'Eglise a-elle fait face à l'hérésie cathare?

En stock (10)

17,06 €

En savoir plus


L'auteur : Jean-Noël Toubon

4ème de couverture

    Depuis la mort et la Résurrection de Jésus-Christ, l’Eglise catholique, menée par son pape et aidée par ses plus fervents et plus zélés prédicateurs, n’a eu de cesse de combattre les hérésies aux quatre coins de la chrétienté. Les hérétiques, plutôt que de fragiliser l’Église catholique romaine, ne feront que la renforcer à leur dépens. Au cours du Xe siècle, au confins de l’Europe de l’est, va émerger une doctrine dualiste qui, quelques siècles plus tard, prendra le nom de catharisme.

    Le catharisme, mélange subtil inspiré de gnosticisme, de manichéisme et d’anticléricalisme virulent, prit un essor inquiétant au cours du XIIe siècle dans tout l’Occident si bien que les papes commençaient à s’en inquiéter et durent prendre les dispositions nécessaires.

    Dans un premier temps, les souverains pontifes qui se sont succédé au XIIe siècle, firent preuve d’une grande mansuétude à l’égard des hérétiques ; ils caressaient l’espoir de les voir regagner le giron de l’orthodoxie par la seule intervention des prélats et des prédicateurs catholiques, comme ce fut le cas dans les premiers temps de la chrétienté.

    Mais la détermination et le zèle d’un Saint Bernard de Clairvaux, moine cistercien docteur de l’Église et d’un Saint Dominique, fondateur de l’ordre des dominicains, furent vains. Le mal était profond et avait gangrené une partie de la société languedocienne.

    La société médiévale, organisée et structurée autour de la foi catholique, se trouvait fatalement déstabilisée par les doctrines défendues par les hérétiques. Au commencement du XIIIe siècle, l’assassinat d’un légat pontifical par un homme du comte de Toulouse modifia le cours de l’Histoire, l’heure n’était plus à la prédication mais à la répression. Pendant vingt ans, à l’initiative du pape Innocent III, une croisade contre les hérétiques occitans et leurs soutiens fut menée par les barons du Nord – c’est-à-dire les “Français” – et dont le plus illustre d’entre eux fut sans conteste Simon de Montfort. De cette intervention militaire découla la naissance de l’Inquisition médiévale.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Histoire Histoire de l'Eglise Histoire de France
ÉditeurVoxgallia
ReliureBroché
ParutionJanvier 2023
Nombre de pages233

Produits associés

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le péril cathare

Jean-Noël Toubon
Le péril cathare
De la croisade spirituelle à la croisade militaire

Comment l'Eglise a-elle fait face à l'hérésie cathare?