De la grippe, encore de la grippe, toujours de la grippe

Préface d'Eric Thiers.

Plus de détails

En stock (2)

13,27 €

En savoir plus

   "En détournant Danton et son appel à sauver la patrie (« Il nous faut de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace ») pour évoquer une récente grippe, Charles Péguy (1873-1914) n’a pas choisi de s’apitoyer sur son sort. Certes, les trois livraisons des Cahiers de la quinzaine ici réunies : « De la grippe », « Encore de la grippe », « Toujours de la grippe », parues entre février et avril 1900, ont pour prétexte la maladie qui l’a touché. Mais, passé l’étonnement, voire la vexation, que chacun éprouve à se découvrir fragile, le jeune Péguy – il n’a que 27 ans et vient de créer les Cahiers, contre l’avis de ses anciens maîtres, effrayés par son manque de pragmatisme et de discipline socialiste – se fait tour à tour philosophe, révolutionnaire et moraliste..."


L'auteur : Charles Péguy
Né à Orléans le 7 janvier 1873, Charles Péguy entre en 1894 à l'École normale supérieure où il a pour maîtres Romain Rolland et Bergson. En 1900, il fonde Les Cahiers de la Quinzaine qui ne s'arrêteront qu'en juillet 1914 lorsqu'il est mobilisé. Il est tué près de Villeroy (Seine-et-Marne) le 5 septembre 1914.

4ème de couverture

   Entre février et avril 1900, Péguy publie trois textes dans les Cahiers de la quinzaine, revue qu'il vient de créer : De la grippe, Encore de la grippe, Toujours de la grippe.

   Cette sérieuse attaque, qui le frappe et lui a fait craindre le pire comme à beaucoup de ses contemporains, lui inspire un dialogue, profond et ironique, sur la maladie, celle du corps intime et celle du corps social. L'échange de haute tenue entre un Péguy convalescent épris de vérité et un "docteur moraliste révolutionnaire", spécialiste des arcanes du socialisme contemporain, est l'occasion de s'interroger sur la condition humaine et la fragilité de nos sociétés : "Où avais-je pris ces microbes ennemis ? Les avais-je empruntés au siège de ces cahiers, 19, rue des Fossés-Saint-Jacques, ou à l'imprimerie, ou aux voitures de la compagnie de l'Ouest, ou aux voitures de l'Orléans, ou aux maisons de ce village, où tout le monde est contaminé : je n'avais eu que l'embarras du choix."

   Dans ces dialogues où interviennent aussi de grands auteurs (Pascal, Renan, Sophocle...), il est question de justice, de misère, de liberté, d'éducation, de religion. Les trois Grippes de Péguy constituent un véritable bréviaire des temps qui viennent. Car comme le souligne, dans sa préface, Eric Thiers, auteur de plusieurs études sur l'oeuvre de Charles Péguy, "il y a du prophète en Péguy".

Fiche technique

Catégories Livres Littérature - Art - Musique Essais - Pamphlets
ÉditeurBartillat
ReliureBroché, couverture souple
ParutionJuillet 2020
Nombre de pages168
Hauteur20
Largeur12.5
Épaisseur1.5
Poids0.190 kg

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

De la grippe, encore de la grippe, toujours de la grippe

Charles Péguy
De la grippe, encore de la grippe, toujours de la grippe

Préface d'Eric Thiers.