Guet-apens rue des Juifs

Les Enquête d'Augustin Duroch, artiste vétérinaire à Metz au XVIII° siècle-1

Épuisé chez l’éditeur

23,70 €

En savoir plus

   L'ouvrage ne laisse aucun répit au lecteur...


L'auteur : Anne Villemin-Sicherman
Médecin gynécologue. Passionnée par le XVIIIe siècle, elle a créé une série de thrillers historiques : les enquêtes de l'artiste vétérinaire Augustin Duroch, qui nous plongent au coeur de la vie quotidienne sous l'ancien régime. Chroniqueuse à Radio Jérico depuis 16 ans, elle a obtenu le Prix de la ville d'Hagondange 2017, lors du Salon du livre féminin. Selon Françoise Alexandre, professeur à l'Université de Lorraine, elle partage avec Marguerite Yourcenar, l'évocation des traces d'une société ancienne, encore sensibles, avec tout ce qu'elles peuvent dire à l'auteur sur son moi, comme au lecteur sur son présent.

4ème de couverture

   A Metz en 1770, Augustin Duroch, jeune artiste vétérinaire diplômé de l'Ecole royale de vétérinaire ed Lyon, prmière école au monde, est aux prises avec une mystérieuse maladie qui se propage dans les écuries de l'intendant du roi, Charles Alexandre de Calonne. L'assassinat d'un marchand juif perpétré dans le ghetto est-il en relation avec cette épidémie énigmatique ?

   Un complot visant le pouvoir royal est mis à jour. La ville de Metz avec ses ruelles mal éclairées et sales, ses belles demeures, ses bouges mal famés, sert de décor à cet imbroglio.

   Sur fond d'intrigues menées dans les milieux aristocratiques de la ville, Augustin peu à peu se rertrouve pris dans les filets de celui qu'il accuse...

Fiche technique

Catégories Livres Littérature - Art - Musique Policier/Espionnage
ÉditeurEDITIONS DU QUOTIDIEN
ReliureBroché
Parution2016
Nombre de pages ou Durée400
Hauteur24
Largeur16

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Guet-apens rue des Juifs

Anne Villemin-Sicherman
Guet-apens rue des Juifs
Les Enquête d'Augustin Duroch, artiste vétérinaire à Metz au XVIII° siècle-1