Marie-Antoinette

Traduit de l'Allemand par Alzir Hella

Marie-Antoinette dédiabolisée, une femme ordinaire 

Tracé avec humanité et pénétration, ce portrait est assurément un des chefs-d'œuvre de la biographie classique,

où excella l'auteur de Trois Poètes de leur vie et de Vingt-quatre heures de la vie d'une femme.

Plus de détails

En stock (1)

11,56 €

En savoir plus

  LES LIVRES D'ANTOINE, juillet 2022 : lire l'article en entier

   Au-delà de la biographie, Zweig décortique l’engrenage fatal de la Révolution qui aurait pu être interrompu plusieurs fois avec seulement un peu plus d’esprit de décision. Un seul reproche : l’imaginaire opération de Louis XVI lui permettant ensuite d’exercer son devoir conjugal. Tous les historiens sont aujourd’hui d’accord pour affirmer que cette intervention n’eut jamais lieu.

   Un livre d’histoire passionnant et d’une grande intelligence.


L'auteur : Stefan Zweig
Stefan Zweig naît en 1881 dans une famille juive à Vienne. Après des études de philosophie et de littérature, le jeune homme part à la découverte du monde, lors de voyages au cours desquels il se lie avec le milieu des artistes et des intellectuels. Il parcourt l'Europe, l'Amérique, l'Afrique et s'emploie dès cette période à des activités rédactionnelles très variées (poésies, théâtre, nouvelles, traductions et biographies) qui le rendent vite réputé parmi les écrivains. L'accession d'Hitler au pouvoir et la propagation de l'antisémitisme en Autriche forcent Zweig à l'exil en 1934, retrouvant sa vie d'errance et de voyages.
Désespéré par la situation politique et morale en Europe, Zweig se suicide le 22 février 1942 au Brésil, laissant derrière lui une oeuvre prolifique et inestimable dont on retiendra notamment " Vingt-quatre heures de la vie d'une femme ", " La Confusion des sentiments " ou encore " Le Joueur d'échecs ".

4ème de couverture

Après ses vies de Magellan, de Marie Stuart ou de Fouché, faut-il rappeler le génie de biographe de Stefan Zweig ?

Marie-Antoinette (1933) rétablit la courbe et la vérité d'un destin obscurci par la passion ou la honte posthumes. L'auteur a fait le ménage dans la documentation, puisant dans la correspondance      de Marie-Antoinette avec sa mère, Marie-Thérèse d'Autriche, et dans les papiers de Fersen, grand amour de la reine.

Qui était Marie-Antoinette faite, l'année de ses quinze ans et par raison d'Etat, reine de France ? Une débauchée futile ? Une icône pour la Restauration ? Nous la suivons de la chambre de son      époux,  qu'elle appelait son « nonchalant mari », le falot Louis XVI, jusqu'au lit de la guillotine. Quel voyage ! Quelle histoire ! Le monde enchanté et dispendieux de Trianon, la maternité,                  le début de l'impopularité, l'affaire du collier, la Révolution qui la prit pour cible, la fuite à Varennes, la Conciergerie, l'échafaud...

Zweig s'est penché sur Marie-Antoinette en psychologue. Il ne la divinise pas : elle « n'était ni la grande sainte du royalisme ni la grande « grue » de la Révolution, mais un être moyen, une femme    en somme ordinaire ». Il analyse la chimie d'une âme bouleversé par les événements, qui, sous le poids du malheur et de l'Histoire, se révèle à elle-même et se rachète, passant de l'ombre de la jouissance à la lumière de la souffrance. « A la toute dernière heure, Marie-Antoinette, nature moyenne, atteint au tragique et devient égale à son destin ».

Davantage qu'un livre d'histoire : un roman vrai.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Les Lys de France Biographies / Témoignages
ÉditeurGrasset
CollectionLes Cahiers rouges
ReliureBroché
ParutionMai 2002
Nombre de pages508 pages
Hauteur19.00 cm
Largeur12.00 cm
Épaisseur2.4 cm
Poids0.425 Kg

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Marie-Antoinette

Stefan Zweig
Marie-Antoinette

Traduit de l'Allemand par Alzir Hella

Marie-Antoinette dédiabolisée, une femme ordinaire 

Tracé avec humanité et pénétration, ce portrait est assurément un des chefs-d'œuvre de la biographie classique,

où excella l'auteur de Trois Poètes de leur vie et de Vingt-quatre heures de la vie d'une femme.