Comment les catholiques ont bâti une civilisation

Traduction d'Hubert Darbon,

Recommandation du cardinal Robert Sarah.

Plus de détails

Disponible chez l'éditeur
Délai de livraison sous 4 à 10 jours

33,08 €

En savoir plus

" Je suis heureux de recommander le livre de William Slattery... [...] sur l'éthos de l'héroïsme et du génie qui a inspiré les bâtisseurs de la civilisation chrétienne - et qui peut inspirer les bâtisseurs d'une autre culture chrétienne à l'avenir, que ce soit en Afrique , en Asie, en Europe ou aux Amériques." Card. R. Sarah.

   L'HOMME NOUVEAU, septembre 2020, Didier Rance :

   Tous ceux qui ont été choqués lorsqu’un président français a fait pression plusieurs années et, hélas, obtenu que la référence aux « racines chrétiennes » de l’Europe soit re tirée en 2004 du projet de préambule de la Constitution européenne – décision tellement contraire à la simple probité historique –, pourront, s’ils en avaient besoin, vérifier dans cet ouvrage combien ils avaient raison de l’être.

   L’auteur, tenant compte des progrès de la recherche historique, nous donne une version des entreprises du français Daniel-Rops et de l’anglais Christopher Dawson – cet immense historien si méconnu chez nous –, à savoir une histoire générale des racines chrétiennes de l’Europe, qui couvre l’Antiquité tardive et le Moyen Âge. Nous y suivons pas à pas l’évangélisation progressive de tous les secteurs de la nature humaine et de l’homme en société, aboutissant en chaque domaine à des réalisations originales appelées à demeurer jusqu’à notre temps : ainsi en est-il de la paroisse, de l’éducation, de l’art ou de l’économie de marché.

   Les choix de l’auteur, qui bien sûr ne pouvait tout dire, peuvent être discutés (par exemple la prééminence donnée aux clercs, ou à saint Thomas d’Aquin par rapport à saint Bonaventure), mais ne changent rien au souffle qui soutient l’ouvrage. Le livre refermé on se sent, pour reprendre l’image de Bernard de Chartres, comme des nains juchés sur les épaules de géants. Encore faut-il grimper sur ces épaules, et ce livre peut y aider.


L'auteur : William J. Slaterry
Après des études en Irlande, en Espagne et à Rome, a été ordonné prêtre par le pape Jean-Paul II dans la basilique Saint-Pierre en 1991. Prêtre du diocèse de Spokane (Etat de Washington, Etats-Unis), philosophe, historien et auteur de spiritualité, il donne des conférences et retraites dans toute l'Amérique et en Europe.

4ème de couverture

   Comment les catholiques ont bâti une civilisation analyse le rôle de la religion catholique dans la construction de la civilisation occidentale d'une manière originale - non à travers le prisme d'un christianisme abstrait mais par le biais de personnalités catholiques concrètes, hommes et femmes ayant incarné la vision catholique de Dieu et de l'homme, du temps et de l'éternité, dans un contexte incertain et souvent tragique.

   Livre d'histoire à l'érudition impeccable, mais aussi livre traversé d'un véritable souffle épique, il rend toute leur vie, leur génie et leur fougue à des figures de pionniers qui surent poser les fondations d'un nouvel ordre sociopolitique qui devait leur survivre pendant des siècles. Ce faisant, il balaye le large spectre de ce que l'Occident leur doit encore aujourd'hui, de son idéal éducatif à son architecture, de sa musique à sa vision de l'économie - leur chef-d'oeuvre étant sans doute un art inédit de l'amour.

   A l'heure où le catholicisme semble être entré, en Occident, dans un irrémédiable déclin, Comment les catholiques ont bâti une civilisation permet de reprendre toute la mesure de sa fécondité - passée et actuelle.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Histoire de l'Eglise
ÉditeurMame
ReliureBroché
ParutionJanvier 2020
Nombre de pages384
Hauteur23.5
Largeur16
Épaisseur2.2
Poids0.650 Kg

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Comment les catholiques ont bâti une civilisation

William J. Slaterry
Comment les catholiques ont bâti une civilisation

Traduction d'Hubert Darbon,

Recommandation du cardinal Robert Sarah.