Communion & Anathème selon la doctrine catholique

Les mots ont-ils encore un sens ?

Le 29 mai 2014, devant le mur des lamentations à Jérusalem, François et ses amis, le rabbin Abraham Skorka et l’imam Omar Abboud, se donnaient l’accolade…

Plus de détails

En stock (1)

11,37 €

En savoir plus

   Ce livre sera particulièrement utile à ceux qui se demandent si il est légitime de chercher ou d’accepter un accord juridique et une reconnaissance canonique de la part de Rome et dans quelle mesure une pleine communion avec la Rome actuelle ne serait pas tout aussi contre-nature que l’amicale accolade que François a donnée à ses amis devant le mur des lamentations…

Le sommaire détaillé est en photo.


L'auteur : Abbé Olivier Rioult
A été membre de la Fraternité saint Pie X de 1992 à 2013. Son apostolat s'est déroulé au Gabon, Pays basque, Bretagne et Lorraine. Auteur de nombreux et ouvrages.

4ème de couverture

   L’union sacrée des religions, par le dialogue et pour la paix, est, aux yeux de certains, un projet digne de l’Evangile car l’intolérance est un vice et l’exclusion de l’autre une faute. Pour d’autres, c’est tout le contraire : L’union des religions est sacrilège et monstrueuse car l’intolérance découle d’une nécessité divine et l’exclusion de l’autre est un devoir de la communion catholique.

   Pour résoudre ce dilemme, il faut se demander si la notion de communion est une notion vide de sens ou une vérité pleine d’exigence et pour cela savoir jusqu’où doit aller notre amour de Dieu qui est Vérité ?

  • Dans une première partie, la présente étude s’attachera à prouver que l’amour de la vérité se mesure à la haine de l’erreur, se fondant pour cela sur les saints Evangiles, les saints Docteurs de l’Église et de sérieux auteurs catholiques.
  • Dans une deuxième partie, elle constatera, par simple comparaison entre l’enseignement passé et présent, que depuis Vatican II, le pasteur s’est fait loup sous peau de brebis. Se posera alors une nouvelle et dramatique question : La brebis catholique peut-elle se dire en communion avec un “pasteur” ami de tous les ennemis de l’Église ?
  • La troisième partie conclura selon les exigences évangéliques en se fondant sur la charité parfaite qui inclut nécessairement l’exclusion de tout ce qui contredit le bien divin. Le tout sera complété par quatre annexes abordant : - l’étrange magistère de François, - sa complaisance pour le vice contre-nature, - sa dépréciation de la virginité – le devoir catholique face aux hétérodoxes. 

Fiche technique

Catégories Livres Religion Défense de la Foi Crise dans l'Eglise
ÉditeurSaint Agobard
ReliureBroché, couverture souple avec rabats
ParutionJuin 2017
Nombre de pages148
Hauteur20
Largeur13
Épaisseur1

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Communion & Anathème selon la doctrine catholique

Abbé Olivier Rioult
Communion & Anathème selon la doctrine catholique
Les mots ont-ils encore un sens ?

Le 29 mai 2014, devant le mur des lamentations à Jérusalem, François et ses amis, le rabbin Abraham Skorka et l’imam Omar Abboud, se donnaient l’accolade…