Bref examen critique de la communion dans la main

Avec la collaboration de Jean-Pierre Maugendre,  Chanoine Grégoire de Guillebon, Abbé Claude Barthe, R.P. Réginald-Marie Rivoire, Jeanne Smits.

Plus de détails

En stock (2)

14,22 €

En savoir plus

   Abbé Pagliarani, supérieur de la FSSP X : "Puisse ce travail, particulièrement d'actualité en ces temps troublés, contribuer à éclairer les âmes de bonne volonté". -Abbé Raphaël Granges.

   PRESENT, du 1er mai 2021 : 

   [...  Ce Bref examen critique nous offre une longue revue des sources historiques consacrées à la pratique de la communion à travers les âges sous la plume érudite du chanoine Grégoire de Guillebon, prêtre de l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre. Examinant minutieusement la question de la communion dans la main aux temps apostoliques, l’auteur nous présente les textes des Apôtres et des Pères de l’Eglise afin d’examiner quelles ont été les pratiques dès les origines.

   Rappelant que « l’antiquité n’est pas un critère absolu de discernement », le chanoine écrit d’entrée qu’« il n’est pas possible, dans l’état actuel de nos connaissances, d’établir l’antériorité de la communion sur la paume par rapport à la communion sur la langue », en précisant que « la communion dans la main telle qu’elle est administrée de nos jours est une véritable nouveauté ». Des Saintes Ecritures à saint Grégoire le Grand, en passant par saint Justin, saint Cyprien de Carthage, saint Ambroise, les synodes et les conciles, et tant d’autres textes, le savant auteur nous propose des lectures passionnantes qui nous aident à mieux connaître l’Eglise et son histoire ainsi qu’à nourrir notre foi et notre respect pour le Sacrement des Sacrements, selon les termes utilisés par le cardinal Burke.

   LE BLOG DE JEANNE SMITS, avril 2021 : lire l'article en entier

   La crise du COVID-19, avec son cortège de privations de libertés, a aussi porté atteinte à la liberté de culte, et parmi les mesures, imposées l’interdiction de communier à genoux et sur la langue en de nombreux endroits constitue l’une des plus insupportables, puisqu’elle touche au moment le plus sacré et le plus intime que peut vivre le fidèle à la messe : celui où il reçoit des mains du prêtre le Corps du Christ. On nous dit que la communion dans la main est plus hygiénique, plus sûre.

   Outre que cet argument est vivement contesté par des médecins et des scientifiques, il méconnaît la nature du sacrement des sacrements : sous les apparences du pain et du vin, celui-ci EST le Christ, présent avec son corps et son sang, son âme et sa divinité....

    LE SALON BEIGE, mars 2021 : lire l'article en entier

   Le cardinal Burke, préfet émérite du Tribunal Suprême de la Signature Apostolique, écrit dans la préface : Il m’est très agréable de recommander ce Bref examen critique de la Communion dans la main, recueil de réflexions d’experts qui se penchent sur l’origine historique de cette pratique, sur ses aspects doctrinaux et juridiques, et sur l’expérience concrète de cette pratique au cours des cinq dernières décennies. Si l’étude attentive du texte nous aide à comprendre comment la pratique de recevoir la sainte Communion dans la main s’est imposée à notre époque, elle met également en évidence les raisons profondes de la préférence claire et constante de l’Église pour la réception de la sainte Communion sur la langue. En remerciant les auteurs et les éditeurs du Bref examen critique de la Communion dans la main, je prie pour que leur travail puisse affermir chez un grand nombre la connaissance et l’amour du Très Saint-Sacrement.


4ème de couverture

   Le 29 mai 1969 la constitution du pape Paul VI, Memoriale Domini, autorisait la Communion dans la main. Cinquante ans après cette promulgation, l’heure n’est-elle pas venue de dresser un bilan et d’envisager des perspectives ?

   Au coeur d’une crise sanitaire déroutante, certaines autorités politiques et ecclésiastiques ont rivalisé de zèle pour condamner des habitudes et des pratiques séculaires. De la suspension du culte public à l’interdiction de la Communion directement dans la bouche, beaucoup d’âmes ont été troublées, de nombreuses consciences heurtées.

   Ce Bref examen critique de la Communion dans la main souhaite rendre la paix aux catholiques de bonne volonté et offrir des réponses claires en exposant posément les éléments du dossier :

  • Qu’était la communion dans la main aux temps apostoliques ?
  • Par quel processus a-t-elle été autorisée, de nouveau, après une période d’interdiction ?
  • Quelle est la situation juridique de cette pratique ?
  • Quel bilan objectif dresser de ces cinquante années de pratique ?

Fiche technique

Catégories Livres Religion Défense de la Foi Crise dans l'Eglise
ÉditeurRenaissance Catholique
ReliureBroché
Parution6 avril 2021
Nombre de pages170

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Bref examen critique de la communion dans la main

Renaissance Catholique
Bref examen critique de la communion dans la main

Avec la collaboration de Jean-Pierre Maugendre,  Chanoine Grégoire de Guillebon, Abbé Claude Barthe, R.P. Réginald-Marie Rivoire, Jeanne Smits.