Rome ou Babel - Pour un christianisme universaliste et enraciné

Préface de Mathieu Bock-Côté.

Appel vibrant à un renouveau catholique, Rome ou Babel trace une ligne de crête exigeante : la voie étroite qui mène à Dieu passe par une contribution singulière et enracinée à la civilisation chrétienne. 

PRIX JEAN TIXIER II - 2023

ACADEMIE DES SCIENCES MORALES ET POLITIQUES

Plus de détails

En stock (2)

20,85 €

En savoir plus

LE FIGARO MAGAZINE, 8 octobre 2022

BREIZH INFO 7 octobre 2022

L'INCORRECT, septembre 2022

CNEWS En quête d'esprit, 18 septembre 2022

L'HOMME NOUVEAU, N°1767, septembre 2022 : Lire l'article en entier 

Rome ou Babel : Peut-on être catholique et patriote ? 

Notre Cité se trouve dans les Cieux. Ainsi commença la conférence de Laurent Dandrieu pour le cercle Saint-Honoré - qui reçoit un auteur par mois - le 16 septembre dernier. Et de problématiser pour ses auditeurs réunis dans une salle de la paroisse Saint-Roch à Paris. En tant que catholique, faut-il se désintéresser de notre patrie terrestre ? Dans une société mondialisée, que propose l’Eglise universelle ? Peut-on être catholique et patriote ?

   Etre chrétien et patriote dans une société mondialisée La thèse de l’auteur est qu’on le peut, et même qu’on le doit. Pour fondement de son propos, Laurent Dandrieu choisit de montrer le danger du mondialisme et le besoin naturel d’enracinement chez l’homme. Aujourd’hui, le pouvoir est transféré à des organismes mondialisés non élus et donc rendu inaccessible au citoyen, simple individu de la société. La mondialisation a généralisé au monde entier le relativisme occidental. Pourtant, soutient Laurent Dandrieu à grand renfort de références à Simone Weil, Chantal Delsol et François-Xavier Bellamy, il n’y a de civilisation qu’enracinée. L’héritage particulier de chacun est nécessaire pour progresser vers l’universalité de notre nature humaine. L’exemple de Fra Angelico est très frappant : toscan d’origine, il a toujours été très attaché à sa région, à sa culture et à ses traditions. Qui mieux que lui sut rejoindre et faire toucher l’universalisme chrétien par ses œuvres ? La diversité des cultures humaines est un trésor voulu par Dieu : chacune concourt à la recherche du Vrai, du Bien et du Beau. Il est à ce propos très paradoxal de constater que notre société cherche à articuler biodiversité et mondialisme....

RADIO COURTOISIE, libre journal de 27 septembre, Jean-Marie Leméné 

VALEURS ACTUELLES  16septembre 2022 : Un essai très riche, écrit avec une plume superbe.

LIBERTE POLITIQUE

   Le catholicisme est-il condamné à être un autre nom du mondialisme ? Laurent Dandrieu montre au contraire qu’il réalise par nature un miraculeux équilibre entre universalisme et enracinement, et qu’il n’y a pas de christianisme véritable sans incarnation dans une culture singulière. « Un ouvrage essentiel » 


L'auteur : Laurent Dandrieu
Rédacteur en chef culture à Valeurs Actuelles, Laurent Dandrieu est l'auteur de pluieurs ouvrages.

4ème de couverture

   À l'heure des migrations de masse, des pandémies mondiales, du réchauffement planétaire et des multinationales omnipotentes, la notion d'enracinement semble vouée à la ringardise. Pour beaucoup de chrétiens, elle paraît s'opposer de plus en plus à l'impératif de fraternité universelle. L'idée s'impose qu'il faudrait choisir entre la patrie du ciel et la patrie terrestre, qu'il serait urgent de dépasser les frontières pour réaliser l'unité du genre humain. L'universalisme semble n'être plus qu'un autre nom du mondialisme.

   Pour Laurent Dandrieu, cette vision est en contradiction avec l'essence même du catholicisme, religion de l'incarnation. Une contradiction aussi avec l'idée même d'universalisme chrétien, unité spirituelle qui a toujours marché main dans la main avec l'attachement de l'Église à la diversité des peuples et des cultures. À contre-courant des oppositions binaires, l'auteur renouvelle de fond en comble le sujet, appuyé sur un imposant travail de recherche et une analyse précise des textes catholiques.

   Ouvrant un débat vital pour l'avenir du christianisme, il défend l'idée qu'en oubliant l'esprit de la Pentecôte au profit de son exact contraire qu'est la tentation de Babel, l'Église prêterait la main à son pire ennemi, ce mondialisme qui vise à arracher l'homme à tous ses liens, culturels, historiques, humains et religieux. Appel vibrant à un renouveau catholique, Rome ou Babel trace une ligne de crête exigeante : la voie étroite qui mène à Dieu passe par une contribution singulière et enracinée à la civilisation chrétienne. « Un ouvrage essentiel, d'une exceptionnelle richesse. »

Videos

Présentation - édtions Artège


Zoom, TV Libertés, avec Martial Bild

Fiche technique

Catégories Livres Religion Philosophie, Théologie, Sciences humaines Défense de la Foi Prix Littéraires et Sélections Jury Actualité, vie de l'Eglise
ÉditeurArtège
ReliureBroché
Parution14 septembre 2022
Nombre de pages400
Hauteur21.5
Largeur13.5
Épaisseur2.1
Poids0.487 kg

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Note 
(10/01/2023)
Un essai qui devrait marquer les débats tant sociétaux qu’ecclés

« Il est grand temps que ceux qui tiennent la barre de l’Église se souviennent que les catholiques doivent être le sel de la terre, et qu’ils renoncent à n’être que le sucre censé adoucir la pilule amère d’un mondialisme déshumanisant. » Telle est la conclusion que Laurent Dandrieu, rédacteur en chef des pages Culture à Valeurs Actuelles, apporte avec son essai Rome ou Babel, paru chez Artège. En d’autres termes, l’Église doit repenser sa manière d’être universelle. Pour Laurent Dandrieu, qui constatait déjà ce travers dans son précédent livre Église et immigration, le grand malaise. Le pape et le suicide de la civilisation européenne (Presses de la Renaissance), l’Église n’a pas su répondre à la crise de l’immigration. En érigeant l’accueil de l’autre comme loi suprême de la charité, elle en est venue à haïr l’identité. Son universalisme originel s’est mêlé de mondialisme jusqu’à lui laisser sa place, alors même qu’il était le mieux armé pour le réfuter et prévenir de ses dangers.

Afin de sortir de cette impasse, Laurent Dandrieu prône un véritable universalisme, soit un universalisme enraciné. S’appuyant sur Simone Weil, il défend l’enracinement comme « besoin vital de l’âme », sans lequel l’Église ne peut être réellement universelle. De même que Jésus s’est incarné dans une époque, un lieu et un peuple précis, tout catholique doit s’enraciner dans sa propre culture afin de pouvoir rayonner de sa foi et « enseigner toutes les nations ». Or c’est précisément le génie du christianisme que d’avoir su tenir jusqu’à récemment cette ligne de crête entre la fraternité universelle et l’attachement à ses racines. La patrie est un moyen offert par le Créateur pour faire son Salut. Laurent Dandrieu poursuit son raisonnement en déployant un argumentaire intéressant : si l’identité nationale est un moyen pour atteindre le Ciel, il faut bien que la nation ait une unité spirituelle, et non que les peuples soient interchangeables, comme le veut le mondialisme. En découle naturellement la question de savoir si les nations ont une âme. L’occasion de s’attarder sur la vocation particulière de la France. Non seulement la France mais plus encore l’Église peinent profondément l’auteur. Cette Église à l’universalisme dévoyé, influencé par le personnalisme, et qui abandonne ses peuples au moment où ils ont le plus besoin d’elle pour ne pas céder au monde.

La thèse de Laurent Dandrieu est claire : « S’attacher à son identité chrétienne, ce n’est pas tourner le dos à la mission, c’est au contraire s’en donner les moyens : rien de plus missionnaire que la messe, que la splendeur de la liturgie, que le formidable réseau de bibles de pierre que nos églises répandent sur tout un pays. C’est adossé à ce trésor que le chrétien rayonne le mieux de sa foi. »

    Donner votre avis

    Rome ou Babel - Pour un christianisme universaliste et enraciné

    Laurent Dandrieu
    Rome ou Babel - Pour un christianisme universaliste et enraciné

    Préface de Mathieu Bock-Côté.

    Appel vibrant à un renouveau catholique, Rome ou Babel trace une ligne de crête exigeante : la voie étroite qui mène à Dieu passe par une contribution singulière et enracinée à la civilisation chrétienne. 

    PRIX JEAN TIXIER II - 2023

    ACADEMIE DES SCIENCES MORALES ET POLITIQUES