La Tradition

En stock

21,00 €

En savoir plus

L'ouvrage de Franzelin, traduit ici pour la première fois en Français, met ainsi le doigt sur le vice radical du système protestant, qui repose en grande partie sur le refus de ce dogme catholique de la tradition divine. Il garde surtout toute son actualité, à l'heure ou la fausse notion de tradition vivante, qui est au centre enseignements du Concile Vatican II, est à l'origine des confusions doctrinales dont pâtissent bien des fidèles de l'Eglise Catholique.


L'auteur : Cardinal Jean-Baptiste Franzelin
Abbé Gleize : Ancien chartiste (il a notamment travaillé sur l'édition critique des oeuvres de François Le Roy pour servir d'introduction à l'étude de la spiritualité
fontevriste, au moment de la Réforme de l'Ordre, 1470-1530, [Jean-Michel Gleize / Ecole Nationale des Chartes],) gros travailleur et particulièrement intelligent, l'abbé Jean-Michel Gleize est
professeur de théologie de l'Église à Écône. Il serait de ceux qui ont stipulé en cours que l'on peut avoir un « doute spéculatif » sur la légitimité des papes récents, mais aucune
preuve n'a été apportée à cette information.

Auteur de plusieurs ouvrages, il est également le traducteur d'un livre de Thomas de Vio Cajetan sur Le Successeur de Pierre (paru aux Publications du Courrier de Rome) et de Tradition et modernité du cardinal Billot (traduction d'un texte
intitulé De l'immuable tradition contre la nouvelle hérésie de l'évolutionnisme, Publications Courrier de Rome) et de La Tradition de
Johannes Baptist Franzelin. Il a également présenté les textes de Mgr Marcel Lefebvre réunis sous le titre : Vatican II : l'autorité d'un concile en question (Institut Universitaire Saint-Pie X) ainsi que le livre collectif, Magistère de soufre (Iris), synthèse de quatre symposiums théologiques qui se sont déroulés à
Paris de 2002 à 2005 et consacrés à Vatican II
L'abbé Gleize s'est fait une spécialité, comme le montre sa préface à Tradition et modernité, dans la critique du concept
de « tradition vivante », dont Jean-Paul II s'était servi dans son motu proprio Ecclesia Dei. « La tradition moderniste, écrit-il, est une tradition vivante. Cette
tradition vivante est d'ailleurs aujourd'hui le grand postulat auquel se réfère tous les défenseurs du concile Vatican II. Le seul argument invoqué par Jean-Paul II contre Mgr Lefebvre est
que « la tradition est vivante ». Et aujourd'hui encore, le pape Benoît XVI fait reposer sa prédication sur ce postulat. » Plus loin, il ajoute :
« Tout cela est cohérent avec l'enseignement fondateur du concile Vatican II. En effet, la constitution Dei Verbum a donné une nouvelle définition de la
tradition ».
L'abbé Gleize collabore à « Si SI No No » et au du Sel de la terre (Avrillé).

Co-auteur(s) : Traduction annotée du texte latin de 1870 par l'Abbé Jean-Michel Gleize de la F.S.S.P X

4ème de couverture

Elevé au cardinalat par le pape Pie IX en 1876, Jean-Baptiste Franzelin (1816-1886) enseigna pendant vingt ans la théologie dogmatique, au collège jésuite de Rome. Théologien écouté lors du premier concile du Vatican en 1870, il publia cette même année un traité sur la tradition, le De traditione Divina, qui l'a rendu célèbre et que l'on considère à juste titre comme l'ouvrage de référence sur la question.

Franzelin ne se contente pas d'y déplorer, avec une érudition parfaitement maîtrisée, toutes les ressources de la patrologie grecque et latine. Son traité est construit comme doit l'être une œuvre proprement scientifique. Les deux fonctions, positive et spéculative, de la théologie y sont mises à contribution pour définir avec précision le concept de tradition, dans la dépendance la plus étroite des sources de la révélation.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Défense de la Foi
ÉditeurLe Courrier de Rome
Nombre de pages ou Durée400
Hauteur23.5
Largeur16

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

La Tradition

Cardinal Jean-Baptiste Franzelin
La Tradition