Le grand atlas de la Première Guerre mondiale

Disponible

35,00 €

En savoir plus

PRESENT 18 JANVIER 2014 - ALAIN SANDERS :

Patrick Facon, spécialiste d’histoire militaire, chargé de mission à l’Ecole militaire, publie un Grand atlas de la Première Guerre mondiale, un album grand format, très abondamment illustré. Le titre est trop limitatif, car s’il y a bien des cartes (très bien faites et en couleurs) pour illustrer les batailles, l’essentiel de l’ouvrage est constitué de textes et d’illustrations, le tout organisé en cinq parties : Les grandes batailles, La guerre des combattants au quotidien, L’arrière, Les armes de la Grande Guerre, Les grandes figures. Cette dernière partie évoque, sur une double page pour chacun, une quarantaine des chefs militaires de la guerre. Hormis la grande triade Foch, Joffre, Pétain, on trouve Fayolle « le maréchal méconnu », Gallieni « le sauveur de Paris », Franchet d’Esperey « le vainqueur des Balkans » et bien d’autres, parfois moins connus : par exemple Duval, « le créateur de la division aérienne » ou Debeney qui a commencé la guerre comme simple lieutenant-colonel et l’a finie comme général commandant la Première armée.

Patrick Facon rappelle qu’aux premiers mois du conflit, Joffre a dû limoger « près de 90 % » des généraux qui étaient en poste, parce qu’ils se sont montrés inférieurs à leur tâche ou ont faibli physiquement ou psychologiquement. Mais, pour l’ensemble du conflit, il souligne : « Contrairement à une légende tenace qui vise à les discréditer en soutenant qu’ils se sont le plus souvent tenus éloignés du front, nombre de généraux français sont tués ou blessés au combat. Quarante-et-un d’entre eux trouvent la mort parmi lesquels Ancelin, Loyzeau de Grandmaison, Riberpray ou encore des Vallières. »

La guerre ne se limite pas aux généraux et aux chefs, aussi brillants et héroïques qu’ils soient. Si l’on a donné au conflit de 1914-1918 le nom de « Grande Guerre », ce n’est pas seulement parce que ce fut, dans l’histoire, le premier conflit à mobiliser autant de pays et autant d’hommes. Ce fut aussi une « guerre totale » qui a mobilisé non seulement les militaires mais aussi des civils (c’est l’objet de la 3e partie de l’ouvrage : industrie de guerre, services de santé, censure et propagande, marraines de guerre, emprunts de guerre, etc.).


De très nombreuses illustrations in-texte, en noir et blanc et en couleur.


L'auteur : Patrick Facon
Patrick Facon est chargé de mission au Centre d'études stratégiques aérospatiales (Ecole militaire, Paris), membre de l'Académie nationale de l'Air et de l'Espace (Toulouse), Docteur en histoire habilité à diriger des recherches et qualifié aux fonctions de Professeur des universités. Auteur d'une quarantaine d'ouvrages, il a également publié aux Editions Atlas : Le Grand Atlas de l'aviation (2004), et Atlas des navires de la Première Guerre mondiale (2007).

Co-auteur(s) : Collectif

4ème de couverture

La Première Guerre Mondiale, appelée aussi la Grande Guerre, est l'un des événements les plus marquants du XX° siècle. Elle est l'exemple type d'une guerre totale : elle a mis en jeu plus de soldats, provoqué plus de décès et causé plus de destruction matérielle que toute guerre antérieure.

Avec environ 20 millions de personnes disparues, cette guerre a amené de profonds changements géopolitiques.

Les grandes batailles en Champagne et en Artois en 1915, à Verdun et sur la Somme en 1916, sur la marne en 1914 et 1918 ou encore au Chemin des Dames e"n 1917 ont constitué les points d'orgue de cet affrontement.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Beaux livres Histoire de France Guerres contemporaines Histoire du monde
ÉditeurGlénat
ReliureAlbum
Parution2013
Nombre de pages ou Durée390
Hauteur28.5
Largeur22

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Aucun avis n'a été publié pour le moment.
Connectez-vous pour écrire un commentaire.

Donner votre avis

Le grand atlas de la Première Guerre mondiale

Patrick Facon
Le grand atlas de la Première Guerre mondiale