Le pape du Concile Vatican II

Jean XXIII

Des faits, des documents, ...

Plus de détails

En stock (2)

24,64 €

En savoir plus

   Au sommaire :

  • Biographie : naissance et enfance
  • Suite biographie
  • De Bergame à Rome 1914-1925
  • Un oecuméniste dans les Balkans 1925-1939
  • De la Seconde Guerre mondiale à la nomination à Paris 1939-1944
  • Non ce à Paris 1944-1953 ; La politique
  • Nonce à Paris 1944-1953 ; La religion
  • Patriarche de Venise 1953-1958 ; La pensée religieuse
  • Patriarche de Venise 1953-1958 ; L'action politique
  • La préparation d'un conclave 1954-1958
  • Le début du pontificat de jean XXIII 1958
  • Suite ; brêve hist. du Saint Office ; Convocation du Concile...
  • Quel Concile ?
  • La commission préparatoire du Concile 1959-1960
  • Les oecuménistes préparent le Concile, eux aussi
  • Le secrétariat pour l'unité des chrétiens
  • jean XXIII et les juifs - Jules Isaac
  • Jean XXIII et les juifs
  • Suite de Jules Isaac à Nostra Aetate
  • Jean XXIII et la Maçonnerie
  • Jean XXIII inaugure l'oecuménisme
  • La lutte pour le Concile durant la préparation ; Les commissions préparatoires
  • La lutte pour le Concile durant la préparation ; Jean XXIII entre Bea et Ottaviani
  • La lutte pour le Concile durant la préparation ; La réforme liturgique en vue
  • Documents

4ème de couverture

   “Je suis le chef” dit, dans son langage débonnaire et désacralisant, Jean XXIII au Professeur Jules Isaac, “je suis le chef, mais je dois aussi consulter les autres, faire étudier par les bureaux les problèmes soulevés. Ici nous ne sommes pas dans une monarchie absolue” .

   Cette boutade de Roncalli (une parmi tant d’autres) n’est sans doute pas très conforme aux traités d’ecclésiologie. Elle a cependant l’avantage de nous montrer sur le vif les difficultés réelles que Jean XXIII devait affronter et surmonter pour mettre en oeuvre sa révolution. Le cas que lui soumettait le Professeur Isaac ce 13 juin 1960 était des plus scabreux : il s’agissait de renier l’Évangile pour donner raison aux juifs. Nous en reparlerons par la suite. Mais dès le début, dès les premiers jours qui suivirent le Conclave de 1958, Angelo Giuseppe Roncalli le savait : bien qu’il soit le “chef”, il devait tenir compte des “autres” de la Curie romaine en général, de la Secrétairerie d’État, du Saint-Office… et ainsi de suite jusqu’au bas de l’échelle, jusqu’aux humbles masses catholiques imbues de contre-réforme et de tradition ; il devait les amener à changer, à “aggiornare” ; mais, pour ne pas faire naufrage, sa manoeuvre hardie aurait à éviter les heurts.

   Voilà pourquoi dans le précédent numéro j’ai résumé ainsi la stratégie roncallienne : pour obtenir le consentement de la Curie et du Saint-Office, leur donner une illusoire liberté d’action ; pour obtenir le consentement des fidèles, créer le mythe du “bon Pape” ; pour obtenir le consentement de l’épiscopat, créer le mythe (un autre) de l’inspiration prophétique du Concile. Cette hypothèse peut sembler hasardeuse à certains lecteurs, laissez-moi donc donner les preuves de ce que j’avance

Fiche technique

Catégories Livres Religion Saints, Témoins, biographies Histoire de l'Eglise Crise dans l'Eglise
ÉditeurOMNIA VERITAS
ReliureBroché
ParutionFévrier 2020
Nombre de pages486
Hauteur21.5
Largeur15.5
Poids2.5

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le pape du Concile Vatican II

Abbé Francesco Ricossa
Le pape du Concile Vatican II
Jean XXIII

Des faits, des documents, ...