Spirou chez les Soviets

Les aventures de Spirou et Fantasio

Dessins de Fabrice Tarrin. 

90 ans après Tintin, Spirou s’en va "chez les Soviets" !

Plus de détails

Disponible chez l'éditeur
Délai de livraison sous 4 à 10 jours

11,85 €

En savoir plus

   De quoi raviver le goût pour la série Spirou et Fantasio dans ce qu'elle a de plus mythique et intemporel !

Entretien avec l'auteur

   -  Comment vous êtes-vous documentés sur l’URSS de l’époque ?

   - "J’ai relu Une Journée d’Ivan Denissovitch de Soljenitsyne, et une partie de L’Archipel du Goulag. J’ai vu un reportage sur les égouts de Moscou, conçus par Staline. J’ai même contacté un Américain qui a un site Internet spécialisé dans les uniformes soviétiques des années 1960 pour lui demander des informations sur les galons."

  - Faire passer Spirou pour un journaliste de Vaillant, le journal communiste, ça s’imposait. La référence au reporter du Petit Vingtième en reportage en URSS, donc à Tintin, c’était un peu incontournable aussi vu qu’on a appelé notre album Spirou chez les Soviets ! Quant à la référence à James Bond, elle permet d’ancrer encore davantage le récit dans la guerre froide.

LE FIGARO, Jean-Christophe Buisson : 

   Une aventure échevelée et réjouissante, truffée de clins d'oeil, d'humour et de nostalgie.


L'auteur : Fred Neidhardt
Né en 1966. Adolescent, déjà fan de BD franco-belge, il se fait surnommer « Spirou » par ses camarades d’internat. Il collabore au magazine Psikopat dès 1989 et publie sa première bande dessinée en 1997, Les Aventures de Monsieur Tue-Tout, avec Fabrice Tarrin au dessin. En 2004, pour le lancement du nouveau Pif Gadget, il crée Nestor et Polux avec Fabrice Tarrin, et Olivier Grojnowski au dessin. Dès 2006, il réalise des impostures pour L’Écho des savanes et pour la télévision, toujours avec son complice Tarrin. Il illustre également la rubrique Les Aventures d’un journal, et, pour le 1er avril 2015, réalise une fausse histoire
de Spirou à la manière de Rob-Vel, le créateur de la série.

4ème de couverture

   Le comte de Champignac a disparu ! Il a été enlevé par des agents du KGB... Des savants russes ont besoin de lui pour les aider à répandre le gène du communisme dans le monde entier. Dans le contexte de la guerre froide, Spirou et Fantasio jouent les James Bond, espions infiltrés sous la couverture d'un reportage pour Vaillant (Pif Gadget), le journal communiste de l'époque. Parviendront-ils à délivrer Champignac de l'embrigadement bolchévique et à sauver le monde de la contamination communiste ?

   Au dessin, Fabrice Tarrin s'inscrit pleinement dans la continuité des créateurs de la série qui ont fait de Spirou un grand héros éternel. Le scénario de Fred Neidhardt, l'un des plus fins connaisseurs de "Spirou", distille avec jubilation des références à la grande époque de la BD franco-belge, dans un univers de guerre froide où plane de-ci de-là l'ombre de 007.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Note 
(28/10/2020)
un vrai travail d'historien - un bon moment

Fond de Guerre froide, péripéties endiablées où l’on retrouve l’irrésistible mélange d’action et d’humour,
Alliant cet humour à l’ambiance inquiétante des grands romans d’espionnage, le récit est truffé de réjouissants clins d’œil au contexte social et politique de l’époque, ainsi qu’à d’autres grandes figures du panthéon de la bande dessinée franco-belge, de Gaston à Tintin.

    Donner votre avis

    Spirou chez les Soviets

    Fred Neidhardt
    Spirou chez les Soviets
    Les aventures de Spirou et Fantasio

    Dessins de Fabrice Tarrin. 

    90 ans après Tintin, Spirou s’en va "chez les Soviets" !