Dieu, la métaphysique authentique et l'âme

En stock (1)

10,43 €

En savoir plus

   "La philosophie est en rapport étroit avec « la vie » sous toutes ses formes, y compris religieuse. Que deviendrait un jeune qui prendrait au sérieux le scepticisme, par exemple, ou le relativisme des valeurs ou le matérialisme ou le déterminisme, et qui suivrait jusqu’au bout la logique de son idée ?

   Ce jeune penserait pouvoir se tirer d’affaire provisoirement en dressant une cloison étanche entre sa vie intellectuelle et sa vie religieuse, morale et pratique. Mais une scission interne de la conscience s’avère trop inconfortable pour pouvoir être longtemps supportée.

   « Créer la crise » disent les écrivains apostats aux éducateurs. Mot d’ordre contraire au bon sens. Une crise intellectuelle d’ordre philosophique puis métaphysique s’approfondit jusqu’à toucher les bases de la morale et de la Foi. Personne n’a le droit de provoquer cette maladie redoutable. Chacun doit tout faire pour l’éviter. Cependant, l’enseignement de la Philosophie – qui plus est de la Métaphysique – n’est pas sans risque. Car, en soulevant une question devant une classe ou un amphithéâtre, nous ne sommes jamais sûrs d’y apporter la réponse qui satisfera tout le monde. Et en exposant une doctrine erronée (idéologie) nous ne pouvons jamais être absolument certains qu’elle ne va pas séduire quelqu’un malgré la meilleure critique qui suivra.

   Le but de l’enseignement philosophique n’en reste pas moins d’armer nos élèves de principes solides auxquels ils puissent se référer pour penser droit, juste, et bien vivre, et qui non seulement ne contredisent pas la Foi, mais l’éclairent et l’étayent. Les thèmes les plus abstraits y contribuent. Par exemple, le cours sur les principes premiers se révèle important pour la vie, même si le bien est ténu et n’apparaît pas clairement à la vue."


L'auteur : Jean-Yves Sala

4ème de couverture

   Jean-Yves Sala, âgé de 74 ans, lorsque il était en classe de terminale, a eu le privilège d’avoir deux professeurs agrégés en philosophie : celui du lycée, qui était profondément « laïcard avec des idées modernes », et en parallèle : le second, thomiste, fils d’un professeur agrégé en Lettres Classiques (Grec et Latin). Le fils donc, dispensait des cours d’Histoire de la Pensée Philosophique, spécialisé sur les auteurs anciens grecques dont Socrate, Platon, Aristote. Ces enseignements de la Métaphysique et de la Philosophie pratique étaient présentés à des étudiants de l’Université et à des cadres du monde professionnel de la Société, ainsi qu’à l’École de Guerre.

   L’auteur a eu aussi le privilège de bénéficier de son enseignement thomiste, de ses travaux ainsi que de ses précieux conseils pendant cinquante ans. Au fil de ces années, il a œuvré dans des groupes composés d’étudiants, de cadres supérieurs, voire de dirigeants et dans le monde de la Défense Militaire.

   Dès lors, vous comprendrez plus aisément « ce goût pour apprendre à penser droit ».

Fiche technique

Catégories Livres Religion Philosophie, Théologie, Sciences humaines
ReliureBroché
Parution2022
Nombre de pages80
Hauteur21
Largeur14.5

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Dieu, la métaphysique authentique et l'âme

Jean-Yves Sala
Dieu, la métaphysique authentique et l'âme