Le grand amour de Marie-Antoinette

Lettres secrètes de la reine et du comte de Fersen

En stock (1)

21,33 €

En savoir plus

   En une dizaine de chapitres, elle retrace cette poignante histoire d’amour qui s’ébauche au début du règne de Louis XVI et se poursuit pendant la Révolution, avant de publier l’intégralité de ces lettres secrètes où se mêlent sentiments et projets politiques. La personnalité des deux protagonistes en sort considérablement enrichie.

   Une histoire fascinante.


L'auteur : Evelyne Lever
Reconnue comme l'une des meilleures spécialistes du XV° siècle, Evelyne Lever a publié plusieurs best-sellers dont Louis XVI, C'était Marie-Antoinette, Madame de Pompadour traduits aux Etats-Unis.

4ème de couverture

   Oui, Marie-Antoinette a vécu un véritable roman d’amour avec le comte de Fersen. Cette question, qui a bouleversé tous ceux qui se passionnent pour la reine, est enfin résolue grâce aux preuves irréfutables apportées par une technologie de pointe appliquée aux lettres qu’elle a échangées avec le gentilhomme suédois. La correspondance miraculeusement retrouvée et acquise en 1982 par les Archives Nationales, comportait des passages raturés illisibles.

   Grâce au travail réalisé par une équipe de scientifiques dans le cadre du projet REX employant des outils de très haute technologie, il a été possible de décrypter toute une série de lignes qui étaient perdues pour l'histoire. Soumis à la fluorescence des rayons X, ils ont révélé leurs secrets en 2020. Evelyne Lever, qui avait été l’une des premières à consulter ces précieux documents, a eu le privilège d’assister à leur « décaviardage ».

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Les Lys de France Biographies / Témoignages
ReliureBroché
Parution 2020
Nombre de pages386
Hauteur21.5
Largeur14.5
Épaisseur3.1

Produits associés

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le grand amour de Marie-Antoinette

Evelyne Lever
Le grand amour de Marie-Antoinette
Lettres secrètes de la reine et du comte de Fersen