L'Europe est morte à Pristina

Guerre au Kosovo - Printemps-été 1999

En cours de réapprovisionnement
Délai de livraison non précisé

12,27 €

En savoir plus


L'auteur : Jacques Hogard
Né en 1955 dans une famille de soldats, Jacques Hogard sert comme jeune officier à la Légion Étrangère, notamment au 2ème REP.
En 1994, il commande au Rwanda le Groupement de Légion Etrangère de l'opération Turquoise. Ulcéré par la désinformation qui entoure l'action de la France et de son armée, il écrit : « Les larmes de l'honneur «, paru en 2005 chez Hugo et Cie. En 1999, il dirige en Macédoine le Groupement des Forces Spéciales chargé de préparer et faciliter l'engagement de la Brigade Leclerc intégrée à la K-FOR de l'OTAN.
De retour en France, nommé colonel, il prend sa retraite de l'armée. Il est aujourd'hui président de sociétés de conseil pour le développement à l'international.
Jacques Hogard est officier de la légion d'honneur, titulaire de la croix de guerre des TOE et de la croix de la valeur militaire. Il est également titulaire de l'ordre de Saint Sava (Serbie) pour le sauvetage du monastère de Devic (Kosovo) victime en juin 1999 des rebelles albanais de l'UCK.
Il a publié L'Europe est Morte à Pristina en 2014 chez Hugo Document.

4ème de couverture

Entre 1996 et 1999, la République fédérale de Yougoslavie (RFY) est confrontée à la rébellion séparatiste albanophone de l'UCK sur le territoire du Kosovo, province considérée par les Serbes comme le cœur historique, culturel et spirituel de leur nation.

En 1999, L’OTAN décide d'attaquer la RFY pour venir en aide à l'UCK. De mars à juin, l'aviation alliée bombarde sans relâche la Serbie.

Patron du groupement des forces spéciales françaises opérant sous commandement britannique, officier parachutiste issu de la légion Étrangère et familier des opérations africaines, le colonel Jacques Hogard découvre pour la première fois le théâtre balkanique.

immédiatement confronté aux réalités du terrain, il est écartelé entre les idées reçues en vigueur dans sa coalition militaire et le langage des faits, entre les objectifs de L’OTAN et de l'UE et la fidélité à cette longue amitié franco-serbe forgée par le sang versé aux cours des deux guerres mondiales. Sous ses yeux, et avec l'aide des démocraties, il voit se créer un Etat musulman intolérant et corrompu au cœur de l'Europe.

Jacques Hogard en viendra ainsi à protéger, avec ses hommes, les populations et les monastères serbes contre la terreur de l'UCK, en dissonance complète avec les vents dominants.

Ce livre est le récit de cette épopée atypique et poignante.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Sciences Politiques Guerres contemporaines Géopolitique
ÉditeurHugo
Parution2014
Nombre de pages ou Durée130
Hauteur16.5
Largeur11.5

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

L'Europe est morte à Pristina

Jacques Hogard
L'Europe est morte à Pristina
Guerre au Kosovo - Printemps-été 1999