Vrai Israël et faux judaïsme

Edition augmentée et corrigée.

Après Jean-Paul II, Benoit XVI, François est le troisième pape à s'être rendu officiellement à la synagogue de Rome.... 

Plus de détails

En stock (2)

17,06 €

En savoir plus

   " Le dialogue, pas la mission " : selon le Pape émérite, Benoît XVI, l’Eglise ne doit plus chercher à convertir les juifs. Dans le droit fil du concile Vatican II et de la déclaration Nostra Aetate, Jean-Paul II a répandu l’idée que l’Ancienne Alliance n’a jamais été révoquée et que le peuple juif ne saurait être tenu pour infidèle. Conséquent avec cette nouvelle théologie, le Pape polonais et ses deux successeurs se sont rendus en visite officielle à la synagogue de Rome, pour reconnaître la valeur religieuse toujours actuelle du témoignage du Peuple juif. Ce fait n’a pas échappé aux observateurs protestants, et la Revue réformée remarquait en 2015 un « vrai changement de doctrine dans l’Eglise catholique romaine à propos des juifs », changement qui va " à l’encontre d’un consensus unanime des Pères ".

   Les juifs actuels sont-ils encore les héritiers de Moïse ? Ont-ils Abraham pour père ? Quel sens donner à la condamnation de l’antisémitisme, à l’occasion de laquelle, en 1928, le Pape Pie XI définissait le Peuple juif comme "la race jadis élue par Dieu" (décret du Saint-Office du 25 septembre 1928) ? Telles sont les questions auxquelles ce livre voudrait donner des éléments de réponse, fondée sur la Tradition de l’Eglise.


L'auteur : Abbé Jean-Michel Gleize
membre de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X fondée par Mgr Lefebvre, l'abbé Jean-Michel Gleize enseigne l'ecclésiologie au séminaire d'Econe depuis son ordination, en 1996. Il prit part aux discussions doctrinales auprès du Saint Siège (2009-2011)

4ème de couverture

    Le peuple juif a traversé les siècles et le Judaïsme reste encore une réalité. Au-delà de simples facteurs humains ou naturels, d’ordre génétique ou socio-culturel, cette persistance quasiment unique s’explique profondément pour des raisons théologiques. Celles-ci ont toujours été enseignées par l’Eglise jusqu’à il y a peu. Le peuple juif demeure en effet dans l’histoire comme le refus du Christ. C’est ce refus qui lui donne sa mystérieuse cohésion, d’ordre surnaturel.

    A l’occasion du cinquantième anniversaire de la déclaration Nostra aetate, le Pape François a pourtant affirmé que « l’Eglise, tout en professant le salut par la foi dans le Christ, reconnaît le caractère irrévocable de l’Ancienne Alliance ». Vatican II a donc introduit un changement radical dans la doctrine catholique. Le refus du Christ resterait-il conciliable avec la persistance de la loi de Moïse ? Le Judaïsme contemporain peut-il être revendiqué comme l’héritier de l’Israël de Dieu, du peuple élu de l’ancienne alliance ? Telles sont les questions auxquelles ce livre voudrait s’efforcer de répondre, afin de ne pas perdre de vue ce mystère du peuple juif et d’en comprendre la portée à la lumière des enseignements de la Tradition.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Crise dans l'Eglise
ÉditeurIris
ReliureBroché
ParutionOctobre 2023
Nombre de pages235
Hauteur21
Largeur15
Épaisseur1.1

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Vrai Israël et faux judaïsme

Abbé Jean-Michel Gleize
Vrai Israël et faux judaïsme

Edition augmentée et corrigée.

Après Jean-Paul II, Benoit XVI, François est le troisième pape à s'être rendu officiellement à la synagogue de Rome....