Les premiers colons franco-canadiens - Marie Rollet

Deux livres de Léon Ville rassemblés en un seul volume. 

Nombreuses illustrations de Pierre Monnin. 

Plus de détails

En stock (1)

10,43 €

En savoir plus

  • Nouvelle édition à partir de celle de Tolra. 

L'auteur : Léon Ville de l'Académie Française
Léon Ville (1854 - 1948), dont tous les ouvrages, avidement lus par la jeunesse, ont été couronnés par l’Académie Française et la Société d’Encouragement au bien, est un émule de Fenimore Cooper, Mayne-Reid, Jules Verne, etc. Sa plume alerte et la verve de son esprit tiennent constamment en haleine le lecteur et le captivent de la première à la dernière page de son œuvre.

4ème de couverture

   Nous avons déjà présenté à nos lecteurs le superbe Dollard des Ormeaux et Madeleine de Verchères, cette sublime et magnifique adolescente de quinze ans, qui commanda pendant huit jours un fort attaqué par une horde de féroces et cruels sauvages, dont elle repoussa victorieusement les furieux assauts.

   Comme on le voit, les hommes ne furent pas seuls à la peine ; des femmes donnèrent aussi la preuve de leur ardent patriotisme. Il est donc équitable que celles qui se dévouèrent sans réserve soient également à l’honneur. Toutes n’ont pas, il est vrai, servi la France les armes à la main, mais leur dévouement à la patrie n’en a pas moins secondé efficacement les combattants, dans l’œuvre de développement et de défense du Canada. C’est pourquoi nous présentons aujourd’hui à nos jeunes concitoyens Marie Rollet, la première Française qui émigra en la Nouvelle France.

   Bourgeoise de Paris, relativement fortunée, vivant au milieu d’un certain luxe, elle n’hésita pas à suivre son époux vers le sol rude et inculte du Canada, où, devenue fermière, elle se fit aussi l’institutrice des petites filles indiennes, à qui elle enseigna à la fois le français et l’Évangile, aidant ainsi les hardis missionnaires dans leur tâche périlleuse de conversion des Peaux-Rouges.

   Il nous a semblé que dans sa sphère de travailleuse volontaire, Marie Rollet était comme le complément de l’intrépide Madeleine de Verchères, et que ces deux magnifiques Françaises symbolisaient dans toute sa plénitude l’âme canadienne. En effet, la première personnifie les plus hautes vertus civiques et religieuses, tandis que la jeune Madeleine en est la plus saisissante expression du courage militaire conscient et instinctif, de la bravoure originelle de notre race, cette bravoure qui ne raisonne pas, et qui accomplit tout naturellement les plus extraordinaires exploits.

Fiche technique

Catégories Livres JEUNESSE De 12 à 14 ans
Âge conseilléÀ partir de 12/13 ans
ReliureBroché
Parution2021
Nombre de pages133
Hauteur20.5
Largeur14.5

Produits associés

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Les premiers colons franco-canadiens - Marie Rollet

Léon Ville
Les premiers colons franco-canadiens - Marie Rollet

Deux livres de Léon Ville rassemblés en un seul volume. 

Nombreuses illustrations de Pierre Monnin.