Le fascisme et les catholiques

Postface de Joseph Mérel, (1924)

Traduction de l'italien par Toledano.

Plus de détails

En stock (1)

12,80 €

En savoir plus

Au sommaire :

  • Préface
  • Les catholiques dans la vie nationale de l'Italie, du Risorgimento au Fascisme
  • La mystique du fascisme
  • L'erreur du parti populaire
  • Le modernisme de don Sturzo
  • Saint thomas d'Aquin et la démocratie
  • La liberté de la presse
  • La  doctrine politique de l'Eglise
  • Quelques notes d'histoire
  • Fascistes et catholiques
  • l'Eglise et l'Etat
  • la tradition latine
  • pour le peuple et contre la démagogie
  • Aphorismes
  • Appendice - Posaface - Biographie de l'auteur - La Madonna del Manganello.

L'auteur : Piero Misciatelli
1882-1937. Marquis, intellectuel italien d'une famille milanaise. Il consacra une grande part de ses travaux à la littérature médiévale, en particulier mystique. Il créa en 1908 avec F. Bargagli Petrucci et P.L. Occhini la revue Vita d'arte. En 1926 il fonda à Sienne La Diana et inaugura à l'université la Chaire d'études catheriniennes. Il eut à Rome des activités liées à l'art et en tant que recteur, rouvrit rouvrit l'Oratoire des Philippins aux concerts de musique sacrée et aux conférences. Il fut par ailleurs l'un des promoteurs du musée Maison de Dante. Membre, à partir de 1930 du Centre européen de la Fondation Carnegie, président de l'Académie royale des beaux-arts de Rome, il fut nommé conservateur du Musée napoléonien deux jours avant sa mort.

4ème de couverture

   Piero Misciattelli, dans cet ouvrage établi paru en 1924, répond aux démocrates-chrétiens italiens adversaires du régime mussolinien et défend une collaboration «pleine et loyale» des catholiques avec le gouvernement fasciste. Au-delà des mesures concrètes prises par le Duce en faveur de l'Église, l'auteur démontre, en s'appuyant sur la philosophie de saint Thomas d'Aquin et les textes du magistère, que fascisme et catholicisme s'accordent parfaitement dans leurs études politiques, sociales et morales. Il affirme le caractère contre-révolutionnaire du fascisme dans lequel il va jusqu'à voir une forme de mysticisme catholique.

   Si un tel livre offre un intérêt historique indéniable, son contenu doctrinal mérite plus que jamais encore aujourd'hui encore l'attention des catholiques, les «catholiques» conciliaires, bien entendu, habituels alliés de la révolution, mais également les traditionalistes bien-pensants, eux aussi toujours impératifs à condamner le fascisme, faisant ainsi le jeu du modernisme et du libéralisme qu'ils prétendent combattre.

   Le texte de Piero Misciattelli est enrichi dans ce volume d'une postface du philosophe Joseph Mérel.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Sciences Politiques Théologie, Philosophie Actualité/ Etudes / Essais
ÉditeurReconquista Press
ReliureBroché
ParutionSeptembre 2018
Nombre de pages156
Hauteur20
Largeur13

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Note 
(07/10/2020)
un travail historique remarquable

L'ouvrage de Misciattelli mérite d'être étudié en vertu de la qualité remarquable des informations historiques qu'il contient. Mais il est plus remarquable encore, peut-être, par la pertinence des questions politico-théologiques qu'il soulève, et auxquelles -de manière seulement suggérée et implicite il est vrai- il apporte des réponses précieuses.

    Donner votre avis

    Le fascisme et les catholiques

    Piero Misciatelli
    Le fascisme et les catholiques

    Postface de Joseph Mérel, (1924)

    Traduction de l'italien par Toledano.