Eclats d'action

La Guilde européenne du Raid

Préface de Sylvain Tesson.

"Depuis 1967, des milliers de jeunes gens sont passés par la Guilde. Ils ont accompli leurs rêves, escaladé les montagnes, traversé les océans. Ils sont partis prêter main forte aux moudjahidines d'Afghanistan, aux boat people de l'Indochine, aux enfants du Cambodge, et ils continuent aujourd'hui ...

Plus de détails

En stock (1)

18,01 €

En savoir plus

PRESENT, 9 février 2019 - Pierre Saint-Servant :

   C'est une des ONG les plus discrètes du paysage humanitaire. Peut-être parce que son champ d’action n’est pas celui des grandes organisations mondialisées – lorsqu’elles ne sont pas mondialistes – et que des valeurs aussi désuètes que la bravoure, la frugalité et l’esprit d’aventure y tiennent plus de place que la moraline des apôtres de la démocratie universelle. Son nom est une synthèse archéofuturiste à lui seul : Guilde européenne du Raid.

   Une Guilde qui a compris que pour une jeunesse qui souhaite se confronter à elle-même, la course à travers le monde est l’une des rares voies possibles, avec, peut-être, la création d’entreprise, l’engagement politique radical et l’engagement sous les drapeaux. L’humanitaire, cette bonne conscience de la bourgeoisie occidentale, peut légitimement repousser les âmes simples par son credo hypocrite de charité universelle. La Guilde leur offre une échappée, elle qui s’est donnée pour devise, en toute franchise : « Faire ce dont les autres rêvent ».

   Depuis des décennies, les volontaires qui s’y engagent font mine de n’aider les autres que par accident, au gré des rencontres et des soubresauts de la providence. Une « aventure utile » que résume bien Sylvain Tesson, auteur d’une très belle introduction à l’ouvrage Eclats d’actions, qui revient sur l’histoire de cette association qui ne ressemble à aucune autre : « La Guilde propose à de jeunes volontaires de s’engager sur le théâtre du monde pour le salut des autres ou pour l’édification de soi. »

   Non-conformiste, l’association l’est dès sa genèse. Fondée par l’ex-militant OAS Patrick Edel, la Guilde multipliera les missions en Afghanistan puis au Liban, pendant plusieurs décennies, tout en tâtant de nombreux autres terrains. Dans ses rangs se côtoieront des figures hautes en couleur : Laurent Maréchaux, Patrice Franceschi, Patrice Boissy ou encore Philippe de Dieuleveult. Depuis, les théâtres d’opérations ont varié, et les projets d’aventures aux quatre coins du monde, soutenus par la Guilde, seraient aujourd’hui difficiles à dénombrer. Mais la Guilde a conservé son ADN : l’action.

   Un style brut que Tesson raccroche à la création de la Guilde, peu avant Mai 68 : « L’air du temps était discursif : la parole se libérait et le bavardage devint le bruit de fond d’une société qui découvrait que parler ne nécessite pas d’avoir quelque chose à dire. Le brouhaha perdure. » Ces Eclats d’actions réveillent le souvenir de dizaines d’aventuriers volontaires que la Guilde eut l’honneur de compter parmi ses membres. D’un tel ouvrage, on ressort convaincu que le pessimisme joyeux est nettement plus fertile et créatif que l’optimisme béat des zélotes du Progrès.

   Pas un seul des assoiffés de liberté que dépeint Jean Mouzet ne ressemble à son voisin, mais tous partagent quelques dilections : « Ils placent sur le podium des vertus le panache avant la sécurité, l’aventure avant le plan de carrière, le goût de l’autre avant le souci de soi, l’excès avant la modération. »


L'auteur : Jean Mouzet
Né en 1990. Il a étudié la philosophie à la Sorbonne, codirigé le numéro "Les philosophes et la psychologie" de la Revue philosophique et collaboré à Philosophie Magazine. Il a traduit le roman argentin Le Modèle aérien de Leonardo Sabbatella (Tituli, 2015).

4ème de couverture

   "Depuis 1967, des milliers de jeunes gens sont passés par la Guilde. Ils ont accompli leurs rêves, escaladé les montagnes, traversé les océans. Ils sont partis prêter main forte aux moudjahidines d'Afghanistan, aux boat people de l'Indochine, aux enfants du Cambodge, et ils continuent aujourd'hui à se déployer partout où l'homme a besoin de l'homme, en Irak, en Amérique du Sud, au Liban. Tous furent inspirés par la Guilde.

   L'organisation tient de la confrérie ou de la Table ronde. Sous le même pavillon, s'engagèrent des soldats et des humanitaires, des athlètes et des savants précieux, des motards et des Versaillaises, des serre-tête et des blousons noirs, des jeunes gens de bonne famille et des chats de gouttière. "Faire ce dont les autres rêvent", dit la devise de la Guilde.

   Il était temps qu'un livre raconte l'histoire de cette confrérie impossible". Sylvain Tesson, président de la Guilde

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Histoire militaire
ÉditeurStock
ReliureBroché
ParutionFévrier 2018
Nombre de pages290
Hauteur21.5
Largeur13.5
Épaisseur2.3
Poids0.352 Kg

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Eclats d'action

Jean Mouzet
Eclats d'action
La Guilde européenne du Raid

Préface de Sylvain Tesson.

"Depuis 1967, des milliers de jeunes gens sont passés par la Guilde. Ils ont accompli leurs rêves, escaladé les montagnes, traversé les océans. Ils sont partis prêter main forte aux moudjahidines d'Afghanistan, aux boat people de l'Indochine, aux enfants du Cambodge, et ils continuent aujourd'hui ...