République française - Règne du fric

Le bilan peu glorieux de deux cent ans de République...

Plus de détails

En stock (6)

22,75 €

En savoir plus

L'EDITEUR :  Après une première partie passionnante qui pourrait constituer une sorte d'introduction à l'histoire de l'économie, Bernard Gantois entre dans le vif du sujet avec la Révolution et l'inversement des valeurs jusque-là traditionnelles. Comment les financiers arrivent au pouvoir, comment ils s'y maintiennent et comment la République est tout simplement investie par la banque, le petit bourgeois et l'argent.

   "Le règne du Fric" s'étend partout, conquiert tout, asservit tout et conduira inéluctablement au gouvernement mondial. Une étude extrêmement fouillée, avec d'innombrables références, qui dresse le bilan peu glorieux de plus de deux cents ans de République

POLEMIA, Camille Gallic, janvier 2023 : Argent, mondialisme

   Dans République Française – Règne du Fric tout récemment paru.  Bernard Gantois dont nous avions chroniqué ici Le Mirage des valeurs de la République (texte reproduit sur la fiche de ce livre ), affirme que c’est à la Révolution française née des Lumières que l’on doit le règne de l’argent mais aussi le concept de mondialisme et de gouvernement unique de la planète, annonçant ainsi le Groupe de Bilderberg, la Trilatérale et le Forum de Davos. 

TV LIBERTE : "Le règne du Fric" s'étend partout, conquiert tout, asservit tout et conduira inéluctablement au gouvernement mondial. Une étude extrêmement fouillée, avec d'innombrables références, qui dresse le bilan peu glorieux de plus de deux cents ans de République.


L'auteur : Bernard Gantois
Né à Maubeuge en 1944. Polytechnicien et ingénieur civil des Ponts et Chaussées, il a effectué toute sa carrière au service de la RATP. Il est l’auteur d’une Lettre ouverte au pape François publiée aux Éditions de Chiré en 2017 et de La Saga des Louis

4ème de couverture

    31 octobre 1517 : Luther publie les 95 thèses de Wittemberg. Chacun discute personnellement avec Dieu : l'individualisme est né.

    1536 - 1562 : Calvin développe la théorie de la "prédestination" : le salut éternel ne dépend plus de nos actes terrestres : fin de la morale traditionnelle et naissance du capitalisme financier moderne qui s'étend rapidement.

    1750 Voltaire : "J'aime le luxe et même la mollesse, tous les plaisirs.". Pour vivre ainsi, il en faut les moyens ! Donc de l'argent que fournit le capitalisme calviniste amoral.

    1762 Rousseau "Le Contrat Social" pour ordonner une société d'individus totalement libres sans la dictature du Léviathan de Hobbes. Contrat fondé sur l'idée que l'homme est bon par nature. Mais il ne croyait pas au pêché originel !

    Les Lumières : des individus seuls, sans morale, dédiés à la jouissance donc à l'argent qui la permet. La bourgeoisie liquide la noblesse - qui payait de son sang la protection de la société, contrat millénaire impôts contre sécurité si bien respecté de nos jours. - et le clergé dont la morale millénaire la gêne.

    La révolution arrive avec sa guillotine permanente. La bourgeoisie prend le pouvoir. On nomme, médiatiquement, Robespierre "incorruptible" tant ses collègues - Danton et Marat notamment - étaient corrompus et vendus. aux anglais !

    On guillotine le Roi - représentant Dieu en France - et le règne de l'Argent s'étend dans toute l'Europe derrière les canons de Napoléon. Après Waterloo la City de Londres triomphe. Wall street, créée en 1792, explose un siècle plus tard en 1882. Depuis l'Argent est le Dieu de l'Occident. Les B52 de la "Destinée Manifeste" (John Gast 1872) remplaçant dans le monde moderne les canons de l'Empereur.

    Chacun jugera des conséquences actuelles..

Video

Zoom avec Marital Bild - TV Liberté

Fiche technique

Catégories Livres Sciences Politiques Actualité/ Etudes / Essais
Éditeur Chiré
Reliure Broché
Parution Novembre 2022
Nombre de pages 257
Hauteur 21
Largeur 15
Épaisseur 1,5 cm
Poids 0.33Kg

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

République française - Règne du fric

Bernard Gantois
République française - Règne du fric

Le bilan peu glorieux de deux cent ans de République...