Ecrits d'une vie 1925-1967

Textes présentés par l’Institut Notre Dame de Vie

Ce volume constitue un instrument unique pour mieux connaître, non seulement le Père Marie-Eugène lui-même, mais le Carmel dans toute sa richesse.

En stock (1)

36,02 €

En savoir plus


L'auteur : Père Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus
Le P Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus, carme, est fondateur de l'Institut Notre-Dame de Vie et l'auteur de Je veux voir Dieu. Le 19 décembre 2011, le pape Benoit XVI a reconnu ses vertus héroïques et le 04 mars 2016, le Pape Francois a autorisé l'Eglise à procéder à sa béatification.

4ème de couverture

   Première présentation de la totalité des publications du Père Marie-Eugène (hors ouvrage Je veux voir Dieu), soit plus de 110 textes (articles de revues, contributions à des Congrès, circulaires...). Il rend accessible une nouvelle part, abondante et prodigieusement actuelle, de l'enseignement du Bienheureux. L'ensemble permet de saisir quelque chose de l'évolution et de la maturation de sa pensée.

   Un aperçu biographique est donné dans l'introduction ainsi que les indications permettant de comprendre la nature de cette édition : celle-ci ne prétend pas être une édition critique des écrits publiés du P. Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus , elle permet cependant de retrouver l'intégralité des textes de l'auteur au plus proche de leurs particularismes d'origine. Le volume constitue un instrument unique pour mieux connaître, non seulement le Père Marie-Eugène lui-même, mais le Carmel dans toute sa richesse.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Spiritualité
ÉditeurLe Carmel
ReliureCouverture souple avec rabats
Parution2024
Nombre de pages1000
Hauteur19.5
Largeur13.5
Épaisseur3.5
Poids0.695 kg

Produits associés

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Ecrits d'une vie 1925-1967

Père Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus
Ecrits d'une vie 1925-1967
Textes présentés par l’Institut Notre Dame de Vie

Ce volume constitue un instrument unique pour mieux connaître, non seulement le Père Marie-Eugène lui-même, mais le Carmel dans toute sa richesse.