1939-1999 la Guerre d'Espagne - Ière partie

Soixantième anniversaire de la victoire nationaliste

1939-1999, Espagne, la revanche de la subversion. Lorsque le généralissime Franco publia son premier, et dernier communiqué de guerre, on pouvait penser que la victoire de son camp était définitive et que l'Espagne était débarrassée pour longtemps du virus révolutionnaire...

Plus de détails

En stock (1)

8,57 €

En savoir plus

Au sommaire :

  • Editorial : 1939-1999 Espagne la revanche de la subversion - Christian Lagrave
  • Un document révélateur: depuis 1943 la Franc-maçonnerie préparait la monarchie libérale - Michel Canet
  • Quand Saint-Exupéry dénonçait les crimes des Républicains espagnols..; "Ici on fusille comme on déboise..." - Marie-Pierre La Croix
  • Malraux l'imposteur - Michel Canet
  • Le siège de l'Alcazar, Témoignage du général Moscardo
  • Lettre collective des évêques espagnols à ceux du monde entier à propos de la Guerre en Espagne : Raison de ce document - Nature de cette lettre - Notre position devant la guerre - Les cinq années qui ont précédé la guerre - Le soulèvement militaire et la révolution communiste - Caractères de la révolution communiste - Le mouvement national : ses caractères - Réponse à quelques remarques - Conclusion.
  • Les origines de la guerre civile et la pseud-légalité du gouvernement de Madrid - Document de la Fédération Nationale Catholique 
  • Un martyr de la guerre d'Espagne béatifié le 4 mai 1997 à Rome - Axelle et Pascal Benoit

Fiche technique

Mot clé Guerre Espagne
Catégories Livres Histoire Guerres contemporaines
ÉditeurLecture et tradition
ReliurePlaquette
ParutionJuillet 1999
Nombre de pages72
Hauteur21
Largeur15

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

1939-1999 la Guerre d'Espagne - Ière partie

Lecture et Tradition
1939-1999 la Guerre d'Espagne - Ière partie
Soixantième anniversaire de la victoire nationaliste

1939-1999, Espagne, la revanche de la subversion. Lorsque le généralissime Franco publia son premier, et dernier communiqué de guerre, on pouvait penser que la victoire de son camp était définitive et que l'Espagne était débarrassée pour longtemps du virus révolutionnaire...