Fils de collabos, neveu de résistant

Préface de Nicolas d'Estienne d'Orves.

Un Cousteau peut en cacher deux autres...

Plus de détails

En stock (2)

18,01 €

En savoir plus

PRESENT, 4 septembre 2019, La chronique de Livr’arbitres, Patrick Wagner :

   L’intérêt de l’ouvrage, déjà salué par Camille Galic (Présent du 21 septembre), se rattache aux fils ténus de l’existence, mêlant, entremêlant grande et petite histoire, personnages connus ou inconnus, le tout composant une sorte de mosaïque d’un destin français ! Les Alliés allant entrer dans Paris, on persuade PAC de quitter la capitale et la France. Fuite, arrestation, condamnation, libération. Ce qui se lit rapidement sur une fiche de police ou dans un dictionnaire se vit beaucoup plus difficilement, au jour le jour, pour un enfant innocent dans tous les sens du terme, découvrant malgré lui le monde tumultueux des adultes.

   Un témoignage riche, également, des amitiés littéraires de son père où l’on croise les Marcel Aymé et Antoine Blondin, mais également les Jacques Perret, Henri Béraud, Christian de La Mazière, Bernard de Fallois, ou les compagnons d’infortune, les Rebatet et autres Benoist-Méchin. Où l’on découvre, au-delà d’un engagement sans retour, une fidélité à toute épreuve. Ainsi, lorsqu’il est proposé à PAC de s’enfuir avec de faux papiers pour l’Espagne, celui-ci refuse parce qu’il a donné sa parole de ne pas chercher à s’enfuir. Un fait anecdotique pour certains, une folie pour d’autres (il risque la mort), un comportement exemplaire pourtant, qui lui vaudra d’être marqué à jamais du fer rouge de l’histoire. Il connaîtra Fresnes (141 jours au quartier des condamnés à mort, chaînes et boulets de sept kilos au pied, dans une cellule glaciale) puis Clairvaux "et sa glaise, cette abominable glaise de la cour qui séparait la grille d’entrée du parloir".

   Outre un intéressant cahier photos, en annexe sont reproduites des lettres envoyées à la famille. Un PAC attachant s’y dessine, bien loin de la fureur des temps, retiré des fausses lumières du monde, pour l’ombre des pestiférés. Un père attaché à ses deux enfants, attentif à leur éducation. Un bon père de famille, en somme, que le tourbillon de la vie emporta.

  •    Un cahier de 10 pages de photos en noir et blanc, hors-texte.

4ème de couverture

   "Mon père est mort en décembre 1958 à 52 ans, alors que 'en avais 20, étais en seconde année de médecine et préparais le concours de l'externat. J'ai pleuré un bon coup comme six ans auparavant pour la disparition de ma mère, mais inconscient de la perte qui allait me frapper. Je pensais écrire le mot "fin" au bas de ma petite histoire de "Fils de " tant il me semblait évident que mon existence n'offrirait plus rien que ..; e commun !"

   Cardiologue et professeur né à Paris à la veille du second conflit mondial, Jean-Pierre Cousteau confie ici ses souvenirs et réflexions de gentilhomme. Plongé dès l'enfance au coeur des tribulations de la guerre et de l'Epuration, sa vie reflète les ombres et les lumières d'une époque oubliée où "les Français ne s'aimaient pas".

   Fils de Pierre-Antoine Cousteau, rédacteur en chef de l'hebdomadaire "Je suis partout", condamné à la Libération pour intelligence avec l'ennemi, neveu chéri du commandant Jacques-Yves Cousteau, résistant de la première heure dont il fut le médecin et le confident jusqu'à sa mort, Jean-Pierre Cousteau a le caractère d'un battant et le verbe incisif. Sans doute pare qu'il vécut la longue séparation du père, la pension anglaise et ses châtiments, Juilly et ses "humanités" forcées, la mort d'une mère alors qu'à pine adolescent, puis plus heureusement la passion médicale et l'affection et la protection de l'oncle providentiel.

   Par delà une étonnante carrière médicale achevée dans les coulisses de Roland-Garros, Jean-Pierre Cousteau témoigne ici des riches amitiés littéraires de son père autant que de l'odyssée des profondeurs de son oncle à bord de la Calypso au fil des océans lointains.

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Biographies / Témoignages
ÉditeurVia Romana
ReliureBroché, couverture souple avec rabats
ParutionAoût 2019
Nombre de pages196
Hauteur20.5
Largeur13.5
Épaisseur1.9
Poids0.264 Kg

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Fils de collabos, neveu de résistant

Jean-Pierre Cousteau
Fils de collabos, neveu de résistant

Préface de Nicolas d'Estienne d'Orves.

Un Cousteau peut en cacher deux autres...